DJAKARIDJA TRAORE, DIT DJAK (RECREATIVO HUELVA, ESPAGNE) : « Je veux jouer pour le Burkina Faso »

DJAKARIDJA  TRAORE, DIT DJAK (RECREATIVO  HUELVA, ESPAGNE) : « Je veux jouer pour le Burkina Faso  »

La 3e place du Burkina Faso à la récente CAN au Gabon et son parcours exceptionnel aux éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018 attisent  les convoitises  de plusieurs  joueurs africains qui nourrissent l’immense désir d’arborer un jour la tunique verte. C’est le cas du jeune prodige du Recreativo Huelva du Championnat de deuxième  division d’Espagne Djakaridja Traoré.

 

« Unité, Progrès, Justice ». Voici la devise du Burkina Faso. Trois mots qui illustrent parfaitement l’état d’esprit de la Fédération burkinabè  de football   (FBF). Depuis quelques mois, la FBF, sous l’impulsion de son président,  Sita Sangaré, a activement travaillé en coulisses, afin de préparer l’avenir des Etalons. Cela s’est accéléré avec la nomination de Paulo Duarte  au poste de sélectionneur national, il y a quelques mois. Sa venue a aussi suscité de l’engouement auprès de certains jeunes  joueurs qui ont des envies de jouer pour le Burkina Faso.  C’est  le cas d’ailleurs du jeune footballeur  du Recreativo Huelva  d’Espagne, Djakaridja Traoré, dit Djak  qui a annoncé,  à l’issue d’un entretien qu’il nous a accordé depuis l’Espagne le dimanche 11 septembre 2017,   son envie   de jouer pour le Burkina Faso  et ce , malgré les appels du  pied de son pays d’origine le Mali et de la Côte d’Ivoire, son pays d’adoption.

 

Le Burkina Faso, le choix du cœur

 

Si cette arrivée se concrétise, ce sera un très joli coup pour le Burkina Faso, d’autant plus que ce jeune homme est issu du même Centre de formation qui a vu éclore de jeunes talents comme Blaty Touré, Aboubacar Saré, Stéphane Ki qui, aujourd’hui, font la fierté des Etalons. Il s’agit du Centre de formation Bibo FC d’Abidjan.  Pourquoi  le choix de  l’équipe nationale burkinabè ? « C’est  un choix du cœur », nous a confié Djakaridja Traoré. « Ce n’était pas une décision dure à prendre, car c’est mon cœur qui a choisi de jouer pour le Burkina Faso. Ce sera  une grande fierté pour moi  de  porter ce maillot. C’est comme un rêve, un rêve de gosse. Je suis impatient de jouer mon premier match avec les Etalons », confesse-t-il. Agé   seulement  de 22 ans (né le 3 janvier 1996) et titulaire  indiscutable dans son club, ce jeune milieu de terrain, Plein de vitesse, doué techniquement, accélère le jeu de son club par ses débordements. Il  pourrait constituer avec l’inoxydable capitaine des Etalons Charles Kaboré une rampe de lancement vers les sommets continentaux. La Fédération burkinabè de football qui amorce un nouveau virage devrait  s’intéresser de plus près à  ce  jeune homme qui pourrait  constituer  un renfort de taille pour Paulo Duarte.  A l’approche des prochaines  échéances qui pointent à l’horizon, notamment   les éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde, le staff technique des Etalons peut encore peaufiner son secteur offensif. Et l’arrivée de Djakaridja Traoré, dit Djak,  devrait  ajouter une corde à l’arc du sélectionneur  Paulo Duarte.

 

 

Seydou TRAORE

 

 

Clubs successifs

 

Centre de formation Bibo (RCI)

Lahou Essor (RCI)

Espanyol Barcelone

Real Madrid

Girona FC

UE Olot

Recreativo Huelva

 

Articles similaires

1 Commentaire

  1. massè

    Le journaliste ne dit rien sur l’éligibilité du joueur. Avec le précédent ZINGUE, vous auriez dû demandé le lien entre le joueur et le Burkina. Bravo pour le travail abattu.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+