ECHEANCE DU CONTRAT ENTRE L’ETAT ET LA COTECNA : Le cri du cœur des travailleurs

ECHEANCE DU CONTRAT ENTRE L’ETAT ET LA COTECNA  :   Le cri du cœur des travailleurs

 

 

L’Organisation nationale des syndicats libres (ONSL) a organisé une conférence de presse le 13 avril 2018, à la bourse du travail à Ouagadougou. L’objectif de ce point de presse était de faire la situation des travailleurs de la COTECNA dont le contrat de prestation de service passé avec le gouvernement burkinabè, arrivera à terme le 31 août prochain.

 

Le contrat passé entre la COTECNA et l’Etat arrivera à échéance le 31 août prochain. Le non-renouvellement de ce contrat entre les deux institutions, conduira inéluctablement à la perte d’emploi de centaines de travailleurs. Ces travailleurs, face à la presse, le 13 avril dernier à Ouagadougou, par le soutien de l’ONSL à travers la voix du secrétaire général national (SGN), Paul Kaboré, ont fait part de leurs préoccupations à l’opinion publique. Selon le SGN, Paul Kaboré, c’est suite à des rumeurs qui circulent depuis un certain temps, faisant cas de l’arrivée à terme du contrat des travailleurs de la COTECNA le 31 août prochain, qu’ils ont tenu à lancer un cri de cœur au gouvernement. Car, a-t-il poursuivi, des structures qu’il ignore, souhaitent la fermeture de la COTECNA, parce que celles-ci ne trouvent plus  la nécessité  d’un tel organe d’appui technique à l’Administration douanière. Donc, ces structures, a-t-il dit, profitent de l’arrivée à échéance du contrat entre l’Etat et la COTECNA, pour demander la suppression de cette institution. « Nous demandons simplement et purement à l’Etat d’intervenir pour que le contrat de ces 200 employés soit prolongé afin que ceux-ci ne se retrouvent pas au chômage », a-t-il dit. Selon ce dernier, c’est depuis 2004 que la COTECNA a été implantée au Burkina Faso, à la suite d’un appel d’offres international. Et la collaboration, qui existe entre la COTECNA et l’Etat burkinabè, est établie sur la base d’un contrat dont le dernier en date, signé le 1er septembre 2015, arrivera à échéance le 31 août prochain.  Mais, des employés de cette structure sont sous contrat à durée déterminée, et ces derniers craignent de se retrouver sans emploi. Selon le SGN, ces employés demandent une prolongation de deux ans, du contrat ou de l’envisager sous une autre forme de prestation de service. Notons que la mission assignée à la COTECNA est d’apporter une assistance technique à l’Administration douanière, pour la sécurisation et l’optimisation des recettes douanières, la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale.

Valérie TIANHOUN

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+