ECOLE NATIONALE DES SOUS-OFFICIERS DE LA GENDARMERIE (ENSOG:736 nouveaux gendarmes prêts à défendre la patrie

ECOLE NATIONALE DES SOUS-OFFICIERS DE LA GENDARMERIE (ENSOG:736 nouveaux gendarmes prêts à défendre la patrie

Sous la présidence de Jean Claude Bouda, ministre de la Défense et des anciens combattants, est intervenue, le vendredi 21 septembre dernier, la cérémonie officielle de sortie de la 44e promotion des élèves sous-officiers de l’Ecole nationale des Sous-Officiers de la Gendarmerie (ENSOG). Au nombre de 736 dont 25 filles et 711 garçons, les jeunes gendarmes sortants ont juré devant autorités politiques, militaires, administratives, coutumières, religieuses, parents, amis et connaissances, de faire honneur aux valeurs qu’incarne la Gendarmerie nationale, à savoir la défense de l’intégrité du territoire, le maintien de l’ordre, l’exécution des lois, la protection des institutions républicaines, des personnes et des biens. C’était au camp Ouézzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso.

« Dévouement et Sacrifice », c’est le nom qui a été donné à la 44e promotion des élèves sous-officiers de l’ENSOG, le 21 septembre dernier, date marquant officiellement sa fin de formation. Au nombre de 750 au départ en plus de 4 recalés de la 43e promotion, ces élèves ont passé deux années de dur labeur durant lesquelles il leur a été transmis les exigences de la condition de militaire et les connaissances professionnelles nécessaires à l’exercice du métier de gendarme dédié à la protection des personnes et des biens.

Ainsi, en plus des stages de perfectionnement et des conférences, les élèves sous-officiers de la 44e promotion ont bénéficié d’enseignements généraux, militaires, juridiques et professionnels. Après ce long et pénible séjour mais plein de sens dans le village de Koakoali, ce sont exactement 736 des 754 élèves gendarmes accueillis le matin du 9 avril  de l’année 2017, qui ont été jugés aptes à renforcer les effectifs de l’armée en général et de la gendarmerie en particulier, avec une moyenne supérieure ou égale à 12/20 à l’examen de fin de formation. Au terme de la formation, c’est avec satisfecit que le capitaine commandant de l’ENSOG félicite les instructeurs encadreurs au regard du taux de réussite « encourageant », dit-il, qui est estimé à 99,86%.  « Chers élèves, votre patrie est le Burkina Faso, votre religion est l’honneur et la loi et votre famille est l’armée ». C’est en ces termes que le capitaine commandant de l’ENSOG s’adressait aux désormais gendarmes pleins, en les invitant à faire honneur à l’institution qu’est la gendarmerie par le professionnalisme, leur engagement au succès des missions qui leur seront confiées. Dans la même lancée, la marraine de la promotion, Rosine Coulibaly, ministre de l’Economie et des Finances représentée par sa directrice de cabinet, Clarisse Ouoba,  a également exhorté ses filleuls à la conscience professionnelle et au travail car, de son avis, la situation sécuritaire du pays exige d’eux, abnégation et engagement.

Fiers d’appartenir à cette institution, les  jeunes pandores, par la voix de leur major, le maréchal des Logis (MDL) Saidou Ouédraogo, ont tout d’abord tenu à remercier leur encadrement pour les savoirs acquis et ont dit mesurer l’ampleur de la tâche qui les attend, tout en promettant de ne ménager aucun effort pour apporter leur contribution au défi sécuritaire du pays. Manifestant sa joie de présider cette cérémonie, Jean Claude Bouda, ministre de la Défense et des anciens combattants qui a lui-même baptisé la 44e promotion, a tenu à souligner que ce nom de baptême « Dévouement et Sacrifice » est lié au contexte actuel marqué par la recrudescence des attaques terrorismes dont « malheureusement », soutient-il, le pays des Hommes intègres est victime. Il ne doute pas que cette promotion viendra apporter une grande contribution dans le cadre de la lutte implacable qui est menée contre le terrorisme afin que le Burkina Faso connaisse un climat de paix et de stabilité, pour permettre de bâtir un pays où il fait bon vivre pour tout le monde.

Par ailleurs, il faut noter que cette cérémonie de sortie de la 44e promotion des élèves sous-officiers de l’ENSOG a été ponctuée, entre autres, par une démonstration de savoir-faire acquis par les élèves au cours de leur formation, le port de passants, la passation du flambeau de la 44e à la 45e promotion et la parade militaire qui a mis fin à la cérémonie.

LE MONARCK

(Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+