ECOLE NATIONALE DES SOUS-OFFICIERS DE LA GENDARMERIE :La 44e promotion a été présentée au drapeau national

ECOLE NATIONALE DES SOUS-OFFICIERS DE LA GENDARMERIE :La 44e promotion a été présentée au drapeau national

(ENSOG) prêtait serment devant le drapeau national, une étape qui marque l’engagement pris par l’élève sous-officier de servir la nation burkinabè au péril de sa vie. Port de passants, démonstrations de techniques de combat ont été, entre autres, les temps forts de cette cérémonie qui réunit la hiérarchie militaire et parents des élèves au camp Ouézzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso.

Née le 9 avril 2017, la 44e promotion de l’ENSOG compte 750 élèves dont 725 garçons et 25 filles venus de divers horizons du pays des Hommes intègres. 3 mois après une formation militaire préparant ces derniers à affronter les péripéties de la vie de gendarme sur le site de Kouakoualé, situé à environ 30 km de la cité de Sya, ils ont été jugés dignes par leurs ainés et cadres, d’être des élèves sous-officiers à part entière. Ainsi par la prestation de serment devant le drapeau, ceux-ci viennent de franchir une phase importante dans leur vie de gendarme en ce sens que celle-ci, en plus de symboliser leur engagement à servir la nation, traduit leur disponibilité à consentir des sacrifices à honorer, respecter et défendre les règlements et valeurs de l’ENSOG en protégeant les personnes et biens de la patrie avec désintérêt, a laissé entendre Dabri Koagdia le Commandant des écoles et du centre de perfectionnement de la gendarmerie nationale (CECPGN). Par ailleurs, l’une des étapes importantes de cette cérémonie a été le port du tout premier galon par lesdits élèves, toute chose qui marque la fin de leur formation militaire initiale et leur appartenance à ce corps d’élite qu’est la gendarmerie. Cependant, loin d’être au terme de leur initiation, ces jeunes devront poursuivre quelques mois encore leur formation calquée sur le modèle de la loyauté, du sens du devoir, de la compétence intellectuelle et physique de sorte qu’à la fin du cursus, ils soient des gendarmes accomplis, dignes de défendre l’image de l’armée et aussi leur permettre de remplir éfficacement les missions complexes de sécurité et de sureté intérieure qui seront les leurs. C’est fort fiers de valeurs et enseignements déjà acquis et conscients des défis qui les attendent que les élèves sous-officiers à en croire les propos de l’élève sous-officier de première année Siaka Ouattara, ont dit honorer les engagements pris et promettent de travailler dur pour franchir les autres étapes à venir et devenir des gendarmes au plein sens du terme.

LE MONARCK (Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+