Education environnementale des enfants : les ONG E&D et ESBF maintiennent le cap

Education environnementale des enfants :  les ONG E&D et ESBF maintiennent le cap

L’ONG Enfant et Développement (E&D) en collaboration avec Enfant du sahel Burkina Faso, a organisé un camp de reboisement au profit des enfants, du 26 au 30 juillet 2011 à Pensa, une localité située à 90 kilomètres au Nord-Est de Kaya. Cinq (5) jours durant, 180 enfants venus des différentes zones d’interventions de l’ONG E&D ont été formés à la plantation d’arbres et à la protection de l’environnement. A la fin de leur séjour, les campeurs étaient heureux d’avoir mis en terre 500 plants, et surtout d’avoir appris à protéger l’environnement. Cette activité s’est réalisée avec l’appui financier de la Fondation Stavros basée en France.

Après Dablo 2010, c’est Pensa qui a accueilli la 2e édition du camp de reboisement de l’ONG Enfant et Développement (E&D) du 26 au 30 juillet 2011, sous le thème “ Agir contre la désertification ”. Le camp à été piloté par le projet Développement global de l’enfant (DGE) dans le District sanitaire de Barsalogho. “ Ce camp vise à former les enfants, les hommes de demain, à la protection de l’environnement pour lutter contre la désertification. En plus de cela, ils auront des connaissances sur l’hygiène et l’assainissement, l’entraide sociale, le volontariat et le civisme ”, a dit le chef de projet DGE, Oumarou Ouédraogo.
L’innovation majeure de cette édition est la présence d’enfants non scolarisés. Les actions de l’ONG sont bien appréciées par les premiers responsables de la commune rurale de Pensa. “ Par ces activités, E&D favorise l’éveil et le développement harmonieux des enfants et l’amélioration de leur cadre de vie ”, a reconnu le maire de Pensa, Prosper F. Youma. Au cours de leur séjour, les campeurs ont visité cinq (5) villages du département où ils ont planté des arbres.
Les encadreurs n’ont pas oublié le volet distraction, nécessaire à l’épanouissement de l’enfant. “ Nous sommes 17 encadreurs chargés d’assurer la protection et l’épanouissement des enfants pendant le camp. Nous avons mené des activités de distraction telles que des danses, des chants, des contes et des récitals pour permettre aux enfants d’apprendre, d’exprimer leurs talents et de s’ouvrir aux autres ”, a souligné le responsable des activités extra scolaires de E&D, Karim D. Ouattara.

Les enfants ont exprimé leur satisfaction et leur reconnaissance, vis-à-vis des organisateurs. “ Nous remercions infiniment l’ONG E&D et ses partenaires de nous avoir permis d’apprendre beaucoup de choses en si peu de temps. Nous leur sommes très reconnaissants. En quelque jours, nous avons appris comment planter et entretenir un arbre. Nous avons aussi appris à être propre autour de nous ”, a témoigné, Cynthia Sawadogo de la classe de CM2 à l’école centre de Dablo. Quant à son camarade Valentin Bamogo, le football, le volley-ball, les concours de danse resteront pour lui des moments inoubliables. “ Je souhaite que ce camp se fasse tous les ans afin que mes camarades et moi, puissions nous voir, nous amuser, apprendre à nous connaître et à travailler ensemble ”, a-t-il dit.
L’ONG E&D n’entend pas s’arrêter en si bon chemin : “ A la 3e édition, nous comptons inviter, en plus des enfants et enseignants, quelques membres des parents et mères d’élève (APE/AME) de nos différentes zones d’interventions, afin qu’ils puissent appréhender l’importance d’avoir un arbre chez soi, et surtouts de vivre l’hygiène et l’assainissement au quotidien ”, a confié le chef de projet Oumarou Ouédraogo.

E&D en bref

Enfant et Développement (E&D) est une Organisation non gouvernementale (ONG) basée en France. Au Burkina Faso, elle met en ouvre de nombreux projets en collaboration avec Enfant du sahel Burkina Faso (ESBF). Depuis 2008, son projet de Développement global de l’enfant (DGE) intervient dans 24 villages des communes rurales de Pensa et de Dablo, dans la province du Sanmatenga. Ses domaines d’intervention sont : l’éducation, la santé, les droits de l’enfant, l’eau potable et l’assainissement. Ses objectifs globaux sont entre autres, contribuer à l’extension de la couverture sanitaire et à la réduction de la mortalité maternelle et infantile ; contribuer à assurer l’éducation primaire pour tous, dans de bonnes conditions.

Tiabrimani NADINGA (Collaborateur)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+