A la uneLe fait du jour

EDUCATION NATIONALE : La CNSE appelle au boycott des activités scolaires

 

La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a annoncé, le 26 avril 2019, le boycott des activités académiques à compter du 26 avril 2019, exigeant la mise en application des accords conclus avec le gouvernement en janvier 2018. C’était au cours de leur Assemblée générale de ce vendredi, à la Bourse du travail.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) est très décidée quant au respect de sa plateforme revendicative. La décision est très forte : la suspension de la finalisation de l’année scolaire en cours à partir de ce jour 26 avril 2019. Dans la mise en œuvre de cette décision, plusieurs actions sont envisagées : la suspension des évaluations à tous les niveaux du système éducatif, pas de correction des devoirs et autres évaluations, pas de calcul des moyennes, pas de tenue de conseil de classe, pas de transmission de courrier et autres correspondances administratives ; des sit-in organisés dans les services éducatifs sur toute l’étendue du territoire national tout le long du mois de mai. Les sit-in ont lieu de 8h à 11h à partir du mois de mai. «Nous entendons boycotter à partir de ce jour 26 avril 2019 toute forme d’évaluation, tous les processus de composition au primaire, les calculs de moyennes du troisième trimestre, toutes les activités de remplissage des bulletins de fin d’année, la tenue des conseils de fin d’année, la transmission de toute note d’évaluation et la transmission de tous courriers administratifs pour le reste de l’année, jusqu’à ce que les engagements que le gouvernement a pris avec nous puissent être opérationnalisés », a indiqué Bonaventure Bélem, coordonnateur de la CNSE. Cette structure a indiqué qu’une circulaire viendra préciser toutes les décisions prises le 26 avril dernier. Pour le coordonnateur, « ces mots d’ordre sont pris pour exiger du gouvernement la prise d’un décret sur le statut valorisant, d’ici fin mai 2019. La correction de l’ensemble des indemnités de 2018 et de 2019 et la bonification d’échelon à l’ensemble des personnels d’éducation et de la recherche au plus tard en fin mai 2019 ». Effectivement, dans leur revendication, les syndicats de l’Education exigent notamment la correction des différentes indemnités, des avancements et l’octroi de la bonification à tous les agents au plus tard le 31 mai 2019 et la prise de décret sur le statut valorisant au plus tard le 31 mai 2019.

La Rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer