ELIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE RUSSIE 2018 : Les Etalons arrachent le match nul face aux Lions du Sénégal

ELIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE RUSSIE 2018 : Les Etalons arrachent le match nul face aux Lions du Sénégal

Dans le cadre de la 3e journée de la 2e phase des éliminatoires zone Afrique de la Coupe du monde Russie 2018, les Etalons du Burkina ont fait jeu égal de 0 but partout avec les Lions de la Teranga. C’était dans la soirée du samedi 2 septembre 2017 au stade Léopold Sédar Senghor à Dakar.

 

En attendant la 4e journée de la 2e phase prévue ce mardi 5 septembre 2017 au Stade du 4-août de Ouagadougou comptant pour les éliminatoires zone Afrique de la Coupe du monde Russie 2018, les Etalons du Burkina ont réussi à contraindre au nul de 0 but partout les Lions du Sénégal sur leurs propres installations à Dakar. Bien avant cette opposition, le sélectionneur national du Burkina Faso, Paulo Duarte, avait fait savoir que l’objectif, en venant dans la capitale sénégalaise, était de réaliser un résultat positif et il a réussi à obtenir le nul. Et pour cela, il a mis en place un bloc équipe pour réduire les offensives adverses, surtout dans les couloirs d’où les Lions savent créer le danger avec des joueurs comme Ismaila Sarr et Sadio Mané qui ont eu du mal à retrouver leurs repères dans leur jardin. En retour, les Etalons du Burkina ont opposé des contres dont certains ont failli être à leur avantage comme à la 35e minute, lorsque l’attaquant burkinabè, Préjuce Nakoulma, profite d’une perte de balle adverse et à l’issue d’une course poursuite, se retrouve face au gardien Khadim N’diaye qui sauve sa cage ; ou encore Bertrand Traoré qui a vu sa frappe passer à côté des buts adverses dans les ultimes minutes. Il faut relever qu’auparavant, soit à la 26e minute de jeu, le même gardien de but sénégalais empêche le Burkina Faso d’ouvrir la marque en réussissant une belle claquette suite à un coup franc bien exécuté par Alain Traoré. A la suite de ces actions qui ont créé la stupeur dans les tribunes du stade Léopold Sédar Senghor, les Lions réagissent à la 36e minute avec  l’attaquant Moussa Sow qui hérite d’un ballon dans le dos de la défense burkinabè et  bute sur le gardien Hervé Kouakou Koffi. Au-delà de ces occasions nettes de but, les Etalons ont su jouer leur carte à fond grâce à une bonne organisation défensive, allant jusqu’à pousser les Lions, en manque d’inspiration, à la faute et obligés de se passer de leur défenseur Kalidou Koulibaly, exclu à la 81e mn pour accumulation de deux cartons jaunes. Dans l’ensemble, les Etalons étaient bien en place et ont eu des possibilités en faisant douter parfois des Lions qui ont multiplié les déchets dans le jeu, ce qui leur a rendu la tâche plus difficile. Mais il faut relever la sortie prématurée du défenseur droit burkinabè, Issouf Paro, suite à une blessure à la cuisse. Si la poire a été divisée en deux, du côté burkinabè, le technicien Paulo Duarte se dit satisfait parce que sa stratégie a marché et il s’agit maintenant pour lui de jouer ses cartes à fond pour le retour à Ouaga, ce 5 septembre, face à un adversaire qui semble n’avoir pas encore dit son dernier mot.

 

Antoine BATTIONO

 

 

 

 

    

Articles similaires

1 Commentaire

  1. Anonyme

    Merci de ce bel article qui rend fidèlement compte de la physionomie du match. Je déplore simplement que « Le pays » et « l’Observateur Paalga » dont j’ai parcouru les articles y relatifs aient refusé de piper mot du 12è homme qui, malgré le petit nombre, a donné de la voix tout au long du match pour galvaniser les étalons.

    Il serait de bon aloi de le reconnaître surtout que les supporteurs de l’intérieur n’ont pas pu effectuer le déplacement. Sûr et certain que leur présence ne serait pas passée inaperçue comme vous l’avez fait pour ces braves supporteurs de la diaspora. Cela ajoute au sentiment de laisser-pour-compte une fois que les burkinabè se retrouvent à l’extérieur.

    Cet oubli magistral rend votre article amer dans la bouche des « orphelins » dont nous nous sentons. Nous nous échinons à montrer notre amour pour la Patrie mais en retour on est toujours payés en monnaie de singe.

    J’espère que vous vous rattraperez la prochaine fois. Basta!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+