ELIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE RUSSIE 2018 : Les Etalons sauvent l’honneur

ELIMINATOIRES DE LA COUPE DU MONDE RUSSIE 2018   :  Les Etalons sauvent l’honneur

 

 

L’opposition entre les Etalons du Burkina et les Requins bleus du Cap-Vert, comptant pour la 6e et dernière journée des éliminatoires du mondial Russie 2018, s’est jouée dans la soirée du mardi 14 novembre 2017 au stade du 4-août. Un match qui a vu une superbe victoire des Etalons devant les Requins bleus par 4 buts à 0.

 

Pour leur dernière sortie officielle dans leur jardin du stade du 4-août à Ouagadougou le 14 novembre dernier dans la rencontre entrant dans le cadre de la 6e journée des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018, les Etalons n’ont pas eu le soutien du public habituel. En effet, le stade était à moitié plein et cela pouvait s’expliquer certainement par le découragement dû au résultat du match à rejouer, qui a enregistré la victoire des Lions du Sénégal devant les Bafana Bafana d’Afrique du Sud par 2 buts à 0, le 10 novembre dernier à Polokwane. Une victoire qui qualifiait les Sénégalais en attendant le verdict du Tribunal arbitral du sport (TAS). C’est dans cet environnement que les Etalons, à l’image de leur capitaine Charles Kaboré, Alain Traoré, Préjuce Nakoulma, Bertrand Traoré, entament la partie au petit trot, donnant l’impression d’un manque d’envie, d’engagement. Les Requins bleus n’en demandaient pas mieux et se contentaient de faire tourner le ballon dans leur deuxième moitié de terrain. Il a fallu que le jeune attaquant du FC Malines en Belgique, Boureima Hassane Bandé, qui effectuait sa toute première sortie avec les Etalons pour sa toute première sélection, sorte de cette torpeur et fasse jouer tout son talent. Sur le flanc gauche de l’attaque burkinabè, ce jeune joueur a mis ses vis-à-vis en difficulté, lorsqu’il était en possession du ballon. Dans une de ses tentatives de dribbles, Boureima Hassane Bandé aurait pu bénéficier d’un penalty lorsqu’il a été fauché dans la surface de réparation adverse à la 39è minute. Et le déclic intervient dans le temps additionnel de la première période, lorsque le gardien cap-verdien, José Josimar Evora, joue avec le feu dans sa surface de réparation après avoir reçu le ballon d’un partenaire. Préjuce Nakoulma qui n’était que l’ombre de lui-même, surgit comme un beau diable, subtilise le cuir pour ouvrir la marque. A la reprise, les Burkinabè déroulent le jeu et à la 57è minute, sur un coup franc bien exécuté par Bertrand Traoré depuis le côté droit et suite à un petit cafouillage, le même Préjuce Nakoulma revient à la charge de la tête pour le 2 buts à 0 avant de réaliser son premier triplé à la 62è minute. Pendant ce temps, à Dakar, Sénégalais et Sud-africains faisaient jeu égal de 1 but partout. C’est dans les arrêts de jeu que Banou Diawara, entré quelques minutes plus tôt, porte le score à 4 buts à 0. C’est à ce moment que le public apprend que le  Sénégal a battu l’Afrique du Sud par 2 buts à 1. Ce qui signifie que quel que soit le verdict du Tribunal arbitral du sport (TAS), le Sénégal conserve son ticket pour le mondial Russie 2018. Il faut souligner que c’est la toute première victoire des Etalons à domicile, dans ces éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Antoine BATTIONO

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+