ELIMINATOIRES DE LA CAN DES MOINS DE 23 ANS : Dernière ligne droite pour le coach Brama Traoré et ses poulains

ELIMINATOIRES DE LA CAN DES MOINS DE 23 ANS :  Dernière ligne droite pour le coach Brama Traoré et ses poulains

Les Etalons accueillent le Mena du Niger le 16 novembre prochain, au stade du 4-Août, dans le cadre du match aller du premier tour des éliminatoires de la CAN des moins de 23 ans. Mais en attendant, nous étions, le lundi 12 novembre 2018, au Centre omnisports des Etalons (COMET) où le sélectionneur national, Brama Traoré, et ses poulains avaient entamé leur préparation avant de la poursuivre au stade du 4-Août.

Le vendredi 16 novembre 2018, sous le coup de 18h, le stade du 4-Août à Ouagadougou sera le théâtre de l’opposition entre les Etalons et le Mena pour le compte du match aller du premier tour des éliminatoires de la CAN des moins de 23 ans prévue en novembre 2019, en Egypte, en attendant le retour prévu le mardi 20 novembre prochain à Niamey. Une rencontre que le sélectionneur national, Brama Traoré, et ses adjoints préparent depuis quelques semaines. Il nous l’a confié à l’issue de la séance d’entraînement du 12 novembre dernier, au COMET. En effet, explique-t-il, il y a eu des présélections respectivement à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou, avec des entraînements qui se déroulaient les lundis, mardis et mercredis avant que les joueurs ne rejoignent leurs clubs pour les matchs du championnat national. Et il y a trois semaines, une deuxième phase a débuté avec un regroupement en internat au COMET, pour des entraînements du lundi au jeudi matin et permettre aux joueurs de regagner une fois de plus leurs clubs pour le Faso foot. Au départ, l’encadrement technique disposait d’un total de 40 joueurs à Bobo et à Ouaga, avant de réduire l’effectif à une bonne trentaine de joueurs qui ont livré deux matchs amicaux dont un nul de 1 but partout face à l’ASFA-Y et une victoire devant Majestic SC par 2 buts à 1. Vingt-cinq joueurs ont été retenus pour la dernière ligne droite. Ils ont été rejoints par des professionnels comme Trova Boni, Abdoul Bandaogo et bien d’autres qui sont attendus dont Dramane Salou, Yaël Tiendrébéogo, deux de la diaspora de Côte d’Ivoire que sont Ismaël Tarnagda et Guy Lasme. De ces deux derniers tout comme de Abdoul Bandaogo qui ne sont pas connus, Brama Traoré dit des choses biens par rapport à leur talent. Alors, comment Brama Traoré et les siens se préparent-ils pour faire face au Mena du Niger ou du moins quel plan de jeu comptent-ils mettre en place ? A ce sujet, il confie que c’est comme aller en guerre où on ne déclare pas son plan d’attaque mais, relève Brama Traoré, « nous allons sortir tout l’arsenal nécessaire pour cette rencontre parce qu’il faudra faire la différence à domicile avant le match retour ». Et d’ajouter qu’ils ont tous les arguments avec eux parce qu’ils se sont bien préparés et avoue compter sur la qualité des joueurs sélectionnés de même que sur un renfort de qualité. Il fait savoir que la mayonnaise a commencé à prendre, mais ne manque pas de souligner qu’il faut être sérieux et prendre aussi l’adversaire au sérieux. Pour ces derniers jours avant cette double confrontation (NDLR : le retour est fixé quatre jours après soit le 20 novembre), le staff technique des Etalons met l’accent sur la philosophie de jeu. C’est de savoir comment jouer lorsqu’on a le ballon et l’organisation à mettre en place pour défendre son camp quand on ne l’a pas puisque, souligne Brama Traoré, selon sa philosophie, il faut d’abord défendre son camp avant de défendre le but. Il s’agit de tenir l’adversaire loin de ses buts et le coach estime que les joueurs l’assimilent bien en espérant que tout fonctionnera bien le jour du match.

Antoine BATTIONO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+