A la uneOmbre et lumière

ENAM : Les Hommes d’affaires burkinabè font désormais partie du corps enseignant

L’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), dans son processus de réforme, veut impliquer les acteurs du secteur privé burkinabè dans le processus de formation de ses stagiaires. Des toges ont été remises à certains d’entre eux le 15 avril 2019, au sein de ladite école à Ouagadougou. Cette cérémonie fait d’eux des professeurs associés et aptes à partager leurs savoirs. La cérémonie a été placée sous le patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Ils ne sont pas tous titulaires de diplômes scolaires ou académiques, mais ils dispenseront des cours aux stagiaires de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). Eux, ce sont des personnalités qui ont réussi dans leurs domaines respectifs. Ils s’agit de Mahamadi Bonkoungou, PDG du groupe EBOMAF, Lassiné Diawara, Inoussa Kanazoé, PDG du groupe KANIS, Apollinaire Compaoré, PDG de Planor Afrique, Idrissa Nassa, PDG du groupe Coris Bank International, Rimon Ajjar, Hamidou Ouédraogo dit Hamidou Carreaux, PDG du groupe Ramada, pour ne citer que ceux-là. Ils ont reçu leurs toges le 15 avril dernier en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Ce qui fait d’eux des professeurs associés de l’ENAM. Pour les désormais professeurs associés, c’est un honneur qui a été fait au secteur privé burkinabè et ils contribueront à la formation des stagiaires de l’ENAM. « C’est avec beaucoup de plaisir et de satisfaction que nous avons accueilli la décision de l’ENAM de faire de nous des professeurs associés. C’est une marque de considération et de reconnaissance de l’action que nous menons au service de l’économie nationale. Nous tenons à remercier les premiers responsables de l’ENAM et le ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, pour cette marque de reconnaissance et de considération. Nous avons voulu nous associer, malgré nos emplois du temps très chargés, à la formation des futurs fonctionnaires de l’Administration publique. La modernisation de l’administration est l’affaire de tous et il appartient au secteur privé d’apporter sa contribution. Nous sommes décidés à le faire, à partager avec eux notre vécu, savoir-faire et notre expérience», a indiqué Idrisssa Nassa, porte-parole des professeurs associés, par ailleurs PDG de Coris Holding. Au cours de la cérémonie, il a annoncé la construction de plusieurs infrastructures aux frais de certains des professeurs associés.  Pour le DG de l’ENAM, Dr Awalou Ouédraogo, l’école dont il a la charge a engagé des réformes qui lui permettront d’être en phase avec les grandes mutations du monde. La formation s’inspire du modèle anglo- saxon. Le délégué des élèves, Artur Ky, a salué la nouvelle vision des premiers responsables de l’ENAM qui est de faire des énarques, des cadres compétents en phase avec l’évolution du monde. Il s’agit, entre autres, de l’introduction de nouveaux modules d’enseignement, du processus de reconnaissance des diplômes délivrés par l’ENAM par le CAMES, de l’introduction du service militaire dans le processus de formation.

Issa SIGUIRE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer