ETALONS U23 AU STADE DU 4-AOUT : Un premier contact au goût d’inachevé

ETALONS U23 AU STADE DU 4-AOUT  : Un premier contact au goût d’inachevé

 

Pour leur premier contact avec la pelouse du stade du 4-Août en début de soirée du mardi 13 novembre 2018, les Etalons de moins de 23 ans ne sont pas allés jusqu’au bout de leur entraînement, suite à un manque de communication. Des Etalons qui se préparent dans la perspective du match aller face au Mena du Niger comptant pour les éliminatoires de la CAN U23.

« Certainement que les responsables du stade du 4-Août n’ont pas été informés à temps mais, nous l’avons fait depuis la semaine passée. Il se trouve qu’arrivés ce soir, nous constatons que la pelouse est détrempée et nous n’avons pas droit à l’éclairage », a déclaré Brama Traoré, sélectionneur national des Etalons de moins de 23 ans. Il donnait ainsi les raisons qui ne leur ont pas permis de s’entraîner comme il se devait en début de soirée, le 13 novembre dernier, alors que c’était le premier contact des Etalons avec la pelouse du stade du 4-Août où ils doivent livrer bataille contre le Mena du Niger. Un match qui compte pour la phase aller du premier tour des éliminatoires de la CAN U23 Egypte 2019. En lieu et place d’un entraînement digne, Brama Traoré et ses poulains ont dû se contenter d’un petit décrassage d’environ une demi-heure sans trop de commentaire avant de regagner leur base au Centre omnisports des Etalons (COMET). Cet entraînement manqué modifie-t-il le plan du coach ? Face à cette question, le sélectionneur national souligne qu’il n’a pas à modifier un quelconque plan parce que dans la vie, affirme-t-il, il faut toujours s’adapter. D’ailleurs, nous apprend-il, le groupe avait bien travaillé dans la matinée et devait poursuivre sur la même dynamique dans la soirée mais, ce n’est que partie remise, confie le technicien des Etalons avant d’indiquer que le problème serait résolu le lendemain mercredi 14 novembre 2018.  Il rassure que l’équipe sera prête pour relever le défi. A quelques jours de cette rencontre prévue le vendredi 16 novembre 2018 à 18h, Brama Traoré semble avoir tout son monde tout en relevant qu’il aurait pu avoir les attaquants Cheick Djibril Ouattara ou encore Abou Ouattara qui sont en sélection A avec le technicien Paulo Duarte. Le coach n’en fait pas un souci parce que, dit-il, ces Etalons doivent livrer une autre grosse bataille à Luanda dans la perspective de la CAN Cameroun 2019. Avant de souligner qu’il y a de la qualité et du potentiel dans son groupe et que cela lui donne de solides arguments pour en découdre avec le Mena. De cette formation nigérienne, Brama Traoré avoue avoir quelques informations et se fait déjà une idée d’elle tout en indiquant bien connaître leur sélectionneur national du nom de Soumaïla Tiémogo. Avant de souligner qu’actuellement, le Niger mise beaucoup sur la relève parce que son équipe nationale A est en difficulté ces dernières années. Pour avoir été victime d’une blessure qui l’a éloigné des stades pendant près de deux mois, l’ex-capitaine de SALITAS FC, Trova Boni, sociétaire du club belge de Malines, dit avoir retrouvé toutes ses sensations même si pour l’instant, il ne figure pas dans l’équipe A, mais joue avec la réserve. Avec les Etalons U23, il rassure que tout se passe bien et c’est un groupe, dit-il, dans lequel les joueurs se connaissent pratiquement tous. Pour lui, les entraînements se déroulent dans une bonne ambiance et il fait la promesse de faire la différence face au Mena.

Antoine BATTIONO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+