GRAND PRIX CYCLISTE DU JOURNAL « AUJOURD’HUI AU FASO » : Le triomphe de Aziz Nikiéma

GRAND PRIX CYCLISTE DU JOURNAL « AUJOURD’HUI AU FASO »  :   Le triomphe de Aziz Nikiéma

Dans le cadre de ses activités, la Ligue du Centre de cyclisme, en collaboration avec la presse privée « Aujourd’hui au Faso », a organisé le dimanche 8 avril 2018 sur l’avenue Charles de Gaulle, une course cycliste dénommée grand prix du journal Aujourd’hui au Faso.

 

Au terme de cette épreuve de 110   km (soit 25 tours de 4,400 km) qui a vu la participation de 62 coureurs issus de 14 clubs, c’est le sociétaire de l’USFA, Aziz Nikiéma qui   est sorti vainqueur. Et ce, malgré la puissance, la hardiesse et toute la bonne volonté de ses adversaires. Une victoire qui vient encore une fois confirmer le bon début de la saison de ce jeune prodige du cyclisme burkinabè qui en est à sa troisième victoire d’affilée en ce début d’année 2018.  Et pourtant dès l’entame de la compétition  c’est Seydou Bamogo et Noufou Minougou    qui mènent  les débats, bien entourés   par  leurs  partenaires de Tanaliz et du RCK. Mais cette solidarité va voler en éclat lorsque tenus en laisse par l’équipe de l’USFA dirigée par Aziz Nikiéma, les coureurs issus de ces deux écuries  vont céder à la panique. En plus, des pannes sont signalées sur certains vélos, obligeant même certains cyclistes à abandonner l’aventure si près du but. Puis la course gagne en rythme. Les habitués des longues distances jouent les résistants pendant que les novices se font rattraper par la vague des premiers dirigée en un mano à mano entre   Aziz Nikiéma et Seydou Bamogo. Dans la caravane, les désistements se font à la pelle (21 abandons). Mais l’enjeu de la compétition reste intact  pour les plus courageux qui redoublent d’ardeur sur les pédales en vain.  Aziz Nikiéma, bien encadré par ses coéquipiers, semble prendre du plaisir à garder le peloton de tête. Mais ses adversaires que sont Seydou Bamogo et Noufou Minougou ne l’entendent pas de cette oreille.  Les trois coureurs (Aziz, Bamogo et Noufou) dominent le parcours et offrent à l’arrivée, un finish au sprint  sous les ovations des spectateurs parmi lesquels le  directeur de cabinet du chef de l’Etat Seydou Zagré, représentant le président du Faso,  le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) et chef de file de l’Opposition politique burkinabè, Zéphirin Diabré,  et  le directeur général du journal « Aujourd’hui au Faso  », Dieudonné Zoungrana qui était entouré pour la circonstance de ses plus proches collaborateurs. Mais l’homme-orchestre de ce grand prix reste sans conteste Aziz Nikiéma. Déterminé à marquer d’une pierre blanche ces noces de cire   de notre confrère, il a offert une prestation digne d’un vrai professionnel de la petite reine. Une performance que beaucoup ont qualifiée de consécration d’un travail de longue haleine.   Aziz Nikiéma a mis 2h 46 mn 7 soit une vitesse moyenne de 39, 731 km/h pour parcourir les 110 km. Il est suivi du sociétaire de Tanaliz Seydou Bamogo (2e) et de Noufou Minougou (RCK) qui, lui, arrive en troisième position au classement général. Le représentant du chef de l’Etat Seydou Zagré s’est réjoui de l’engouement suscité par ce critérium. « Nous ne pouvons pas être mieux honoré qu’à travers cette compétition initiée par un journaliste. Je suis venu apporter les encouragements et les vœux de succès du président du Faso, son Excellence Roch Marc Christian Kaboré à la fois au quotidien « Aujourd’hui au Faso », mais également au cyclisme burkinabè qui est particulièrement actif et entreprenant. On voit bien que le mariage entre la presse et le sport est un mariage heureux et nous souhaitons que la presse continue d’aider nos sportifs afin que ceux-ci nous ramènent davantage de lauriers ».  Quant au Directeur général du journal «Aujourd’hui au Faso» Dieudonné Zoungrana, il a salué la mobilisation de ses confrères autour de l’évènement et a justifié le choix de la petite reine pour cet anniversaire. « Nous avons voulu rendre hommage à la petite reine où nos burkinabè se valorisent et font honneur à notre pays. C’est aussi notre façon de partager ces instants de bonheur avec les Burkinabè surtout en ces périodes difficiles que traverse notre pays », a-t-il commenté.

 

Seydou TRAORE

 

 

Etat des prix

 

1er : Aziz Nikiéma (USFA) = 155 000  F CFA

2: Seydou Bamogo (TANALIZ) = 120 000 F CFA

3e : Noufou Minougou (RCK) = 105 000 F CFA

Arrivée = 41

Abandons = 21

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+