GROGNE DES BOULANGERS A POUYTENGA : « La boulangerie Wend Konta de Pouytenga nous a trahis » Pierre Naré, CODIPAL Koupéla

GROGNE DES BOULANGERS A POUYTENGA  :   « La boulangerie Wend Konta de Pouytenga nous a trahis » Pierre Naré, CODIPAL Koupéla

 

 

Les promoteurs et travailleurs des boulangeries du Kouritenga ont manifesté leur mécontentement le jeudi 7 décembre 2017 contre les responsables de la boulangerie Wend Konta de Pouytenga qui continuent de vendre la miche de pain de 180 g à 125F au lieu  de 190g à 150 F.

Ils étaient nombreux les travailleurs des boulangeries Kis-wend-Sida, établissement Kourabou et frères, boulangerie Akim de Pouytenga et CODIPAL de Koupéla, devant la boulangerie Wend Konta de Pouytenga, menus de pancartes scandant : « non à la concurrence déloyale ! Non à la corruption ! ». Objectif, demander aux responsables de ladite boulangerie de se conformer à la convention avec l’Etat signée par tous, à savoir par le président de la FBPBP, El Hadj Omar Yugo, et Rimon Hajjar, président de L’UFBF. En effet, des termes de cette convention, il ressort qu’à partir du 1er mars 2017, le prix de la baguette  de 200 g est fixé à 200 F CFA à Ouagadougou et Bobo et la baguette de 190 g à 150 F CFA dans les autres localités du pays. Dans la même convention, il est écrit également que la baguette de 180 g est vendue à 130 F CFA et celle de 190 g à 150 F CFA dans les autres localités sauf Ouagadougou et Bobo. En fait, les mécontents exigent que forcement la boulangerie Wend Konta choisisse aussi de vendre le pain de 190g qui coûte 150 F CFA. Pour Pierre Naré président du conseil d’administration de CODIPAL Koupéla, le comportement de Wend Konta est déloyal et conduit les autres promoteurs à la faillite. « Je gère plus de 100 employés et si ça continue ainsi, il m’arrivera à un moment donné de licencier beaucoup parce qu’on ne pourra pas tenir… », a-t-il dit. Wend Konta est le dernier né des boulangeries au Kouritenga et elle ne veut pas se conformer aux autres, Wend Konta a le monopole de la farine et sait qu’elle ne peut pas perdre. Le superviseur de Wend Konta, Hermann Sanou approché, fera savoir qu’il travaille en toute légalité et les consommateurs sont satisfaits de leur choix, à savoir vendre la baguette de 180 g à 125 F CFA. « La majorité de nos clients avaient abandonné et d’autres ont considérablement diminué leurs prises depuis que nous avions adopté le choix de 190g à 150 F CFA. Et depuis le 1er décembre 2017, nous avions choisi de revenir à la vente de la baguette de 180g  à 125, reconnu dans la convention ». Il a ajouté que  « pendant qu’on parle de la cherté de la vie, au même moment on nous interdit de baisser le prix. Et depuis, cette date, nous vendons mieux et nos clients ont retrouvé le sourire… ». Pour l’instant, nous attendons la décision de nos patrons depuis Ouagadougou, a-t-il conclu. Affaire donc à suivre…

Sidpasolgdé

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+