INCENDIE AU MARCHE DE POUYTENGA : De nombreux dégâts matériels enregistrés

INCENDIE AU MARCHE DE POUYTENGA  :   De nombreux dégâts matériels enregistrés

 

Un magasin situé au cœur du marché de Pouytenga a pris feu  le matin du lundi 9 avril 2018. La prompte réaction des hommes du feu, conjuguée à celle des forces de sécurité sur place et de la population, a permis de limiter les dégâts. Les autorités provinciales et communales étaient sur les lieux pour apporter leur compassion aux victimes.

 

Lundi noir pour les commerçants de Pouytenga. Et pour cause, un magasin contenant des pesticides, des bidons d’acide, des produits explosifs et d’autres marchandises diverses a pris feu très tôt dans la matinée aux environs de 6h 30mn, en plein cœur du marché. Très vite, le génie de l’information a permis la réaction prompte des sapeurs-pompiers venus de Koupéla et avec le concours de la population résidente, le pire a été évité. Mais comment un tel incendie a-t-il pu se déclencher ? Amado Ilboudo, devant sa boutique, témoin, raconte : «  Je suis voisin et comme c’est jour de marché, je suis arrivé plus tôt à ma boutique. Soudain, je vis de la fumée qui montait du magasin de Derra Arouna. Je l’ai vite appelé pour le lui signifier. Et je tentais de faire quelque chose pour essayer d’éteindre le feu mais mes moyens étaient limités ; c’est là que les sapeurs-pompiers sont venus, et je les félicite ».  En effet, munies de râteaux et de sable, les populations ont accompagné les sapeurs-pompiers pour circonscrire le mal. Chacun portait un cache-nez car des  gaz et des odeurs étouffantes obstruaient les voies respiratoires. En outre, un liquide noir coulait du magasin et occupait la voie. L’air était suffoquant. Le haut-commissaire du Kourittenga, Auguste Kinda,  a remercié toute la population pour sa mobilisation solidaire et appelé les commerçants à plus d’attention et à éviter les produits dangereux à l’intérieur du marché. La victime, Derra Arouna, triste et au bord des larmes, nous confie : « Je remercie tout le monde : d’abord Dieu, maître des choses,  les forces de sécurité, les autorités, les commerçants et tous ceux qui ont contribué à arrêter l’incendie. Dans mon magasin, il y avait au moins 160 bidons d’acide, des pesticides, des produits explosifs et autres articles divers… C’est une grande perte, mais je remercie Dieu car il n’y a pas eu de perte en vie humaine. Ça pouvait être dramatique car c’est jour de marché ». Pour le maire de la  commune, Larba Prosper Yaméogo,  tout comme Madi Baka, vice-président de la Chambre de commerce du Centre-Est, c’est une grande chance pour la commune car, n’eût été la proximité et le dynamisme des sapeurs-pompiers et des forces de l’ordre, ç’aurait été compliqué.  Toute main criminelle est écartée. « Je remercie également tous les acteurs pour leur solidarité agissante. Je profite demander à tous mes frères et sœurs commerçants de faire beaucoup attention par rapport au stockage de certains produits à l’intérieur du marché, car certains ne résistent pas à notre climat ». Le chef de Pouytenga, Naaba Sarigdba, a remercié les mânes et appelé la population à la solidarité. A voir de près, le marché de Pouytenga date un peu et les branchements anarchiques, les stockages de produits dangereux, surtout en ces temps de chaleur, peuvent occasionner ces genres de situation. Il est grand temps donc que les autorités communales se posent les vraies questions.

Par Sidpasolgdé

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+