INSTALLATION DU MAIRE DE OUAHIGOUYA : Basile Boureima Ouédraogo bénéficie du soutien du maire de Mopti

INSTALLATION DU MAIRE DE OUAHIGOUYA : Basile Boureima Ouédraogo bénéficie du soutien du maire de Mopti

MAQUETTE JPZ 31/01/2012 1L’installation du maire de Ouahigouya, Basile Boureima Ouédraogo, s’est déroulée dans la matinée du dimanche 31 août 2016 dans l’enceinte de la mairie. C’était en présence des autorités gouvernementales, coutumières et religieuses. Il faut dire que la cérémonie était placée sous le parrainage de Me. Halidou Ouédraogo et sous la présidence madame le haut-Commissaire de la province du Yatenga, Kabou Séni.  Le maire de la commune de Mopti au Mali, Omar Batily, était également de la partie.

 

Il est enfin maire de la commune de Ouahigouya ; il s’agit bien sûr de Basile Boureima Ouédraogo. Ce dernier a été officiellement installé dans sa fonction de maire le dimanche 31 août 2016 dernier, en présence des autorités gouvernementales, religieuses et coutumières. C’est par des prières religieuses que la cérémonie a débuté. Prêtres, imans et animistes étaient au rendez-vous. Juste après cela, place fut donnée aux discours. C’est en sa qualité d’autorité chargée des communes que le haut-Commissaire a présidé le cérémoniel du jour en faisant porter l’écharpe de bourgmestre à Basile B. Ouédraogo. C’est dans un discours fort de son sens que la première responsable de la province est revenue sur le rôle des collectivités territoriales dans notre pays. Elle a aussi salué le climat dans lequel le nouveau maire a été élu. Elle a invité le maire à travailler dans l’intérêt de la population et ce, en se référant aux statut et

multiples fonctions que celui-ci a occupé tout au long de son parcours professionnel. « Monsieur le maire, vous êtes désormais le maire de toute la population du Yatenga. Votre commune regorge de ressources naturelles et d’un potentiel humain en qualité et en quantité.  Je vous invite à œuvrer pour la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.   Faites preuve d’une gestion  transparente et n’oubliez pas le devoir de recevabilité. Je ne doute pas, monsieur le maire, que vous réussirez votre mission car votre engagement pour la commune de Ouahigouya est total. Vous  êtes pétri d’expériences de la vie et de par vos fonctions, votre profession, vous avez une bonne connaissance de la politique de développement de notre pays et de la bonne gestion car vous êtes gestionnaire», a laissé entendre le haut-Commissaire. Pour elle, seul le dialogue peut ficeler les différences sociales et permettre un réel développement de la commune de Ouahigouya. C’est pourquoi elle a interpellé le nouveau maire de la ville à relever les défis du développement communal en ces termes : « Monsieur le maire, vous arrivez à la tête de la commune de Ouahigouya dans un contexte post-insurrectionnelle marqué par l’éveil des consciences des populations de plus en plus exigeantes et dont les attentes sont multiples et pressantes. C’est dire que les défis qui nous attendent sont nombreux, mais je vous assure, dès à présent, de la disponibilité de la tutelle et de l’administration provinciale à vous accompagner ».

A l’endroit des membres du conseil municipal, le haut-Commissaire a prodigué des conseils en exhortant ces derniers à faire preuve d’entente et de tolérance, de compréhension mutuelle pour l’intérêt supérieur de la population. « Je vous invite à taire les divergences de toutes natures et soyez des exemples pour les autres communes de la province, de la région et du Burkina Faso tout entier », a-t-elle dit. Pour terminer ses propos, elle a, en outre, fait une mention spéciale aux autorités religieuses et coutumières pour les multiples actions qu’elles ne cessent de mener pour la stabilité de la paix dans la cité. Pour un véritable essor de la commune de Ouahigouya, le haut-Commissaire dit qu’il est du devoir de la population de soutenir le maire dans ses « fonctions régaliennes ».

Il faut dire que cette cérémonie d’installation a eu pour parrain Me Halidou Ouédraogo, natif de la commune. Celui-ci dit connaître le nouveau maire dans sa détermination, dans l’exécution des tâches qui lui étaient assignées. Me. Halidou Ouédraogo s’est adressé au nouveau maire en disant : « Je vous invite à donner le meilleur de vous-même comme à l’accoutumé pour impulser le développement économique et social de la commune de Ouahigouya. C’est une lourde responsabilité certes, mais la population qui est sortie nombreuse ce matin vous croit capable et à la hauteur de cette tâche et, surtout, elle compte sur vous.  Je reconnais, cependant que seul, vous n’y arriverez pas. C’est pourquoi nous sommes là ; tout le monde est sorti, tout le monde est venu d’ailleurs pour vous seconder. »  Le maire a eu donc le soutien de toute la population par sa mobilisation et surtout par les mots d’encouragements formulés par sa Majesté le Roi du Yatenga, Naaba-Kiiba. Le chef suprême des Yaadsé a témoigné au maire son soutien et a fait savoir à la population que seul, le maire ne peut être efficace ; il faudrait son accompagnement. « C’est vous qui l’avez voté, il vous revient de l’accompagner dans ses travaux pour le développement de votre ville », a fait savoir Naaba-Kiiba aux habitants de son territoire.

C’est par des mots de remerciements que le maire de la commune de Mopti, Omar Batily venu du pays voisin, le Mali, a commencé son allocution. Il a rappelé en outre à son homologue du Burkina le sens de la responsabilité. « Monsieur le maire, ayez une grande capacité d’écoute. Vous êtes le maire élu de tous les Ouahigouyalais. En bambara chez nous, il y a un proverbe qui dit que la force du poisson c’est l’eau. Bon vent de mandature, monsieur le maire, et bonne chance !», a-t-il dit. Le maire malien a également signifié à son homologue qu’il faut de la fraternité pour le développement de la commune. Au terme de son intervention, Omar Batily a salué le geste du PDG de la société de transport STAF, El Adj Adama Boureima. Un geste qu’il qualifie de rare et encourageant, parce que celui-ci à remis un chèque de dix millions (10 000 000) de francs CFA plus un camion au président du nouveau Conseil municipal pour lui témoigner son soutien, son accompagnement au développement de la ville. Lors de cette cérémonie, une présentation  des membres du bureau du conseil municipal a été faite par le président, le maire Basile Boureima Ouédraogo. Dans la dynamique d’autonomisation de la commune de Ouahigouya, une attention particulière sera portée sur le mécanisme et les stratégies de mobilisation de ressources propres et ce, en collaboration avec les services techniques compétents, à entendre le nouveau maire. « Je saisis cette occasion pour lancer un cri de cœur pour l’assainissement de notre cadre de vie, car le développement commence par le bien-être. Et il ne peut y avoir de bien-être dans un environnement propice aux maladies. J’appelle donc au changement de comportements de toutes et de tous. (…)  Pour ma part, j’assumerai ma fonction dans la loyauté, l’équité et la justice à l’égard de chaque citoyen et citoyenne, quelques soient ses convictions. Dans la perspective de renforcer la participation citoyenne aux activités du conseil municipal, je ferai de la concertation, de la transparence et du dialogue, un axe majeur de notre gestion… Plus rien ne sera comme avant », a-t-il conclu. Ce fut avec beaucoup d’intérêt  que Basile B. Ouédraogo a pris note de ce qui l’attend sur les chantiers de construction de la ville ouahigouyalaise.

 

Rimédo SEVERIN (Correspondant)

 

 

 

Articles similaires

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+