A la uneSports

JEUX AFRICAINS:Le Burkina Faso médaillé d’or en football

L’équipe nationale olympique du Burkina Faso a remporté pour la première fois de son histoire l’or au tournoi de football (hommes) des Jeux Africains, le vendredi 30 août 2019 au stade de Salé Boubker Ammar de Rabat. Les Etalons ont dominé les    nigérians (2-0) pour le compte de la finale de cette 12e  édition.

Fantastique, fabuleux, merveilleux. Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier la belle victoire des Etalons face aux Flying Eagles du Nigeria. Au cœur du stade de Salé Boubker Ammar et de son ambiance chaleureuse, les Etalons (U-20) ont mis tout en œuvre pour réaliser l’exploit. Les gamins d’Oscar Barro sont partis pied au plancher pour mettre immédiatement les nigérians en difficulté. Cheick Djibril Ouattara indique la voie à suivre à ses coéquipiers à la 26e mn. Il est au départ et à la conclusion d’une belle action qui va amener le premier but. A 1 but à 0, l’équipe du Nigeria n’est pas restée les chaussures dans le gazon et va se procurer plusieurs occasions sans toutefois se montrer dangereuse.

Passé l’orage, les Burkinabè vont développer avec sérénité leur jeu. Dominateurs la majeure partie du temps, les Etalons vont également s’appuyer sur une assise défensive solide pour contrarier les rares offensives adverses. A la 31e, Cheick Djibril Ouattara va se muer cette fois-ci en passeur décisif. Il sert Ismahila   Ouédraogo qui, d’une frappe du pied droit, va corser   l’addition. Totalement groggy, les Nigérians vont laisser de nombreux espaces dont ne profiteront pas nos attaquants. A la reprise, l’attaque nigériane va instaurer un pressing de tout instant sur le porteur du ballon. Ses joueurs occupent rapidement la largeur du terrain et vont par la même occasion faire reculer la bande à Oscar Barro.  Bien servi par Abubakar Ahmad, le longiligne attaquant nigérian, Chinonso Emeka, n’est pas passé loin de faire trembler les filets de l’excellent portier burkinabè, Mohamed Traoré (87e). Un avertissement que vont prendre au sérieux les défenseurs burkinabè qui vont ériger un rideau de fer autour de leur gardien.

Les dernières poussées désespérées des nigérians ne porteront fruit jusqu’au coup de sifflet final de l’excellent arbitre marocain, Jalal Jahed. « On s’attendait à une réaction des Nigérians au retour des vestiaires. On ne devait pas craquer, car c’est le Nigeria.  Je veux saluer ces jeunes. Voilà deux mois que l’on est ensemble et ce sont des sacrifices », a indiqué Oscar Barro   qui a aussi tenu   à remercier le capitaine Djibril Ouattara, meilleur buteur du tournoi avec cinq réalisations. « Il a répondu présent. C’est le seul expatrié du groupe. Je le connais et il a des qualités. Je sais qu’il ne joue pas dans son club et j’espère que ça va lui donner de la confiance. Je crois vraiment qu’il n’est pas utilisé à sa juste valeur à Berkane », a-t-il encore ajouté. Vainqueur de la compétition en 1973, le Nigeria devra se contenter de l’argent tandis que le Sénégal, champion sortant, a décroché le bronze en se défaisant du Mali aux tirs au but jeudi, lors de la petite finale (0-0, 4-3 tab) .

A noter la belle prestation de Mohamed Traoré. Le portier burkinabè a réussi plusieurs interventions, empêchant les Nigérians de  scorer.  C’est l’Egypte qui trône au classement des médailles avec un total de 270 récompenses dont 101 en or, 97 en argent et 72  en bronze. Sur le podium, on retrouve également le Nigeria (126 médailles au total) et l’Afrique du Sud (87). Le Burkina Faso arrive au 14e rang avec 8 médailles ( 4 d’or, deux d’argent et 2 de bronze .

Seydou TRAORE, envoyé spécial à Rabat (Maroc)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer