La semaine de raogo

LA SEMAINE DE RAOGO

 

COUP DE CŒUR

Mise en garde des guérisseurs traditionnels : le gouverneur du Centre-Est a vu juste

Face à la prolifération de guérisseurs traditionnels dans le Centre-Est, le gouverneur de ladite région a décidé de taper du poing sur la table. En effet, au cours d’une réunion tenue le 27 juin dernier, il a demandé aux guérisseurs, dont les activités consistent à dénoncer uniquement des cas de sorcellerie, d’arrêter d’exercer. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le gouverneur a vu juste. Car, dans d’autres contrées, ce genre de pratiques a mis à mal la cohésion sociale dans la mesure où des familles se sont dressées les unes contre les autres. Et ce n’est pas tout. Certaines vieilles, injustement accusées de sorcellerie, ont été purement et simplement lynchées. Ce qui n’est pas normal dans un Etat de droit.

COUP DE GUEULE

Conflit foncier dans les Cascades : non à la violence meurtrière !

Alors que couve toujours une crise liée à la chefferie coutumière à Banfora, dans les Cascades, que tentent de résoudre de bonnes volontés, éclate un problème foncier dans ladite région, qui a déjà fait 5 morts et 7 blessés. En effet, deux villages, à savoir Djongolo et Sitiéna, dans la province de la Comoé, se sont affrontés le 29 juin dernier, à cause d’une rizière située sur la limite territoriale entre les deux localités. Il faut rappeler que le litige qui oppose les deux villages, date de très longtemps. Franchement, de telles scènes de violences n’ont pas droit de cité dans un Etat de droit où il existe des voies de recours légales pour faire entendre sa cause. Pourquoi ce penchant maladif à vouloir chaque fois se rendre justice ? Il faut « quitter dans ça » !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer