LE PREMIER MINISTRE, PAUL KABA THIEBA, AU CHU DE TENGANDOGO : «Il faut permettre à cet hôpital d’avoir une flexibilité de gestion»

LE PREMIER MINISTRE, PAUL KABA THIEBA, AU CHU DE TENGANDOGO :  «Il faut permettre à cet hôpital d’avoir une flexibilité de gestion»

Le Premier ministre (PM), Paul Kaba Thiéba, accompagné du ministre de la Santé, Professeur Nicolas Méda, était en visite ce 11 octobre 2018 au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (CHU-T) à Ouagadougou. Lors de cette visite, le PM s’est enquis de l’état de fonctionnement du CHU-T et de l’avancement du chantier du centre de cancérologie de Ouagadougou.

C’est au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo que le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, s’est tout d’abord rendu le 11 octobre dernier. A cette occasion, il s’est entretenu avec le directeur général du CHU-T, Alexandre Sanfo, sur le fonctionnement dudit centre. Lors des échanges, un point sur les principales difficultés rencontrées par l’hôpital pour son fonctionnement optimal a été présenté au Premier ministre. Et au sujet de ces difficultés, le PM a indiqué que « l’hôpital de Tengandogo occupe, dans notre système de santé, une place privilégiée dans la mesure où il est et doit rester un hôpital de référence ». Pour lui, ces difficultés sont d’ordre budgétaire, administratif et opérationnel. Poursuivant son intervention, le chef du gouvernement a déclaré qu’il a donné des instructions pour qu’un rapport lui soit fait d’ici la fin du mois, pour soumission en Conseil des ministres, afin que l’hôpital soit à la hauteur des attentes des populations. « Il faut que sur le plan budgétaire, il y ait un effort qui soit fait pour permettre à l’hôpital d’être bien géré », a soutenu le PM. Concernant les décisions de nature budgétaire, Paul Kaba Thiéba soutient qu’il faut permettre à l’hôpital  d’avoir des souplesses de gestion, une flexibilité de gestion afin que son administration puisse prendre des décisions idoines dans la rapidité, pour son bon fonctionnement. Donc, il faut, à son avis, des moyens humains et techniques pour que l’hôpital retrouve sa splendeur. Outre sa visite au CHU, le PM s’est rendu sur le chantier du centre de cancérologie de Ouagadougou. A ce niveau, il a tout d’abord félicité les techniciens et autres travailleurs pour l’avancée réalisée dans la construction de ce centre qu’il a jugée très satisfaisante, avant de les exhorter à continuer dans la même dynamique pour que le centre soit opérationnel dans les meilleurs délais. « Nous promettons d’avoir très bientôt au Burkina, une structure de référence pour la prise en charge du cancer ». Il a conclu en affirmant que « le capital humain est véritablement la base du développement, donc il faut que la population soit en bonne santé afin que le Burkina Faso soit demain un pays émergent ».

Ben Issa TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+