Missive à mon oncle

L’ONCLE AU NEVEU  

Cher neveu,

Je vous souhaite surtout un excellent moi d’août. Ici, chez nous, rien à signaler. La saison des pluies s’est bien installée et l’heure est aux travaux champêtres comme tu peux l’imaginer. C’est aussi la période des reboisements. Depuis l’an passé, le gouvernement a institué une Journée nationale de l’arbre (JNA) dans le mois d’août. La  cérémonie officielle de l’édition 2020 de ladite journée, s’est déroulée le 8 août dernier à Banfora, dans les Cascades, en présence du chef de l’Etat. Ce sont, au total, 1 000 plants qui ont été mis en terre, à l’occasion. Mais selon le gouverneur, la région ambitionne de mettre en terre  4 000 plants composés majoritairement  d’espèces locales médicinales à usage multiple. Outre les plantations d’arbres, des panels, des expositions de produits  de la médecine traditionnelle et des remises de prix aux lauréats des différents concours organisés, ont été les points forts de cet évènement. Dans son message, le président du Faso a invité les Burkinabè à planter des arbres afin de restaurer le couvert végétal fortement dégradé. Quand on sait qu’entre 2002 et 2013, le pays a perdu 24 870km2, soit 9% de son territoire du fait des feux de brousse, de la coupe abusive du bois, etc.,  il y a  de quoi planter  des arbres et surtout les  entretenir. Cher neveu, tu es sans ignorer que depuis l’apparition de la pandémie, nombreux, pour ne pas dire tous les pays, ont fermé  leurs frontières  terrestres, maritimes et aériennes. Depuis le 1er août, les vols ont repris chez nous. Mais avant d’y rentrer, il faut montrer patte blanche.   En la matière, les autorités entendent être très rigoureuses pour éviter la propagation du virus à couronne dans le pays. C’est de bonne guerre dans la mesure où l’on assiste à un rebond de nouveaux cas.

 

La campagne pour l’élection à la présidence de la FBF, lancée

 

Tiens-toi bien que des personnes testées positives et internées, ont trouvé moyen de s’enfuir de là où elles étaient confinées. Ces dernières sont malades et se promènent avec le virus dans la nature. Imagine les dégâts qu’elles  sont en train de commettre. C’est tout simplement  dommage! Que Dieu nous protège. En attendant, c’est la réouverture des frontières terrestres qui est sur toutes les lèvres. Mais cela risque de ne pas être de sitôt, étant donné que le gouvernement est en vacances. Cher neveu, les terroristes, eux, n’ont pas de repos. Ils ont encore semé la désolation le 7 août dernier, en ouvrant  le feu sur les populations, dans le  marché à bétail de Namoungou, localité située à une trentaine de kilomètres de Fada N’gourma, dans la région de l’Est. Selon le gouverneur de ladite région, au moins 20 personnes ont péri dans cette attaque et plusieurs autres ont été blessées.  Le lendemain 8 août, l’on a appris l’enlèvement de 5 personnes sur l’axe Fada-Kantchari. Ces dernières, selon les informations, avaient quitté Diapaga pour Ouagadougou. Mais ce qui est sûr, c’est que l’élection à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF), aura bien lieu. Pour preuve, les deux candidats en lice, Amado Traoré et Lazare Banssé, ont lancé les hostilités avec l’ouverture de la  campagne. Alors qu’Amado Traoré a choisi la ville de Sya, pour le lancement de sa campagne le 7 août dernier, c’est le lendemain 8 août que  Lazare Banssé,  lui, a procédé au  lancement de sa campagne à Ouagadougou. En tout cas, le combat risque d’être serré mais vivement que le meilleur gagne pour le bonheur du football burkinabè. Bonne chance à chacun des candidats. Je m’arrête là pour aujourd’hui. Au revoir et à bientôt. Que Le Tout-Puissant nous garde!

 

Ton oncle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer