Header

LUTTE CONTRE L’INSECURITE A GOUDRIN : 20 moutons, 10 bœufs, 15 vélos, … saisis par les Kolgweogo

LUTTE CONTRE L’INSECURITE A GOUDRIN : 20 moutons, 10 bœufs, 15  vélos, … saisis par les Kolgweogo

L’association des « Kolgweogo » de Goudrin a procédé à l’installation de ses membres. Il s’agit des groupes d’auto-défense de Goudrin au secteur 43, ex- secteur 28 de l’arrondissement 10 de Ouagadougou. C’était le samedi 18 mars 2017. La cérémonie officielle a connu la présence des autorités coutumières et religieuses de la localité. Ce fut une occasion pour le secrétaire général de l’association, Benjamin Silla, de dresser le bilan des activités menées depuis leur existence et de procéder à la remise de biens saisis des mains de supposés délinquants.

 

Un an après sa mise en place, le groupe d’auto-défense,  dénommé «Kolgweogo» de Goudrin, a procédé à l’installation officielle de ses membres ce samedi 18 mars 2017. Ont pris part à la cérémonie, les autorités coutumières et religieuses, les groupes d’auto-défense d’autres arrondissements de Ouagadougou et même d’autres localités,   notamment la zone de Manga, ainsi qu’une population fortement mobilisée pour l’occasion. L’association des « Kolgweogo»  de Goudrin est composée essentiellement de résidents dudit quartier. Elle a pour rôle, selon son secrétaire général, Benjamin Silla,   de veiller  à la protection des biens et des personnes de la localité. L’installation officielle a pour objectif de faire connaître  les membres  aux habitants de la localité. A entendre le secrétaire général, celle-ci compte aujourd’hui  plus de 190 membres. A l’en croire, l’un des habitants de la localité aurait été victime d’une attaque à main armée dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 mars. « L’attaque a eu lieu vers 2h du matin. Nous avons envoyés nos éléments.  Il y a eu des  échanges de tirs, deux des nôtres ont été blessés. Ils ont réussi à s’enfuir mais n’ont rien emporté», a relaté Benjamin Silla. Ce dernier a par ailleurs affirmé avoir retrouvé sur les lieux, un sac contenant une tenue de la gendarmerie et des documents personnels qu’ils ont déposé le lendemain à la gendarmerie qui, elle,  a prévu l’ouverture d’une enquête. Cette rencontre a été l’occasion pour les membres de l’association, de faire le bilan de leurs activités.  Depuis sa création, ce sont 10 bœufs, 20 moutons, 15  vélos paniers, 3 motos, une trentaine de téléphones portables, des ordinateurs portables, des téléviseurs,  de la drogue … qui  ont été saisis. Benjamin Silla a, par ailleurs, souligné les difficultés que son association rencontre dans la lutte contre l’insécurité. Il s’agit notamment, à l’en croire,  du manque de moyens matériels. L’occasion était belle pour les membres de l’association, de procéder à la remise des biens saisis des mains des voleurs à leurs éventuels propriétaires qui reconnaîtront leurs biens et ce, sur présentation des pièces justificatives.

 

Rahamatou SANON (Collaboratrice)

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+