MAIRIE DE BANI (SENO) : Enfin la paix des braves !

MAIRIE DE BANI (SENO) :  Enfin la paix des braves !

 

Une délégation conduite par le gouverneur de la région du Sahel s’est rendue ce lundi 22 octobre 2018 dans la matinée à Bani. Objectif, constater l’ouverture des locaux de la mairie de Bani fermée avec des épines depuis le 15 janvier 2018. L’ouverture était intervenue le dimanche 21 octobre 2018 et le constat avait été fait par le Haut-commissaire Inoussa Kaboré qui s’y était déplacé.

Accompagné de ses proches collaborateurs dont Vincent Sawadogo, le secrétaire général de la région du Sahel, le gouverneur est allé constater de visu l’ouverture des locaux de la mairie de Bani. Sur place et pour l’accueillir, Inoussa Kaboré, le Haut-commissaire de la province du Séno, le préfet de Bani, quelques conseillers et personnes ressources de Bani. Bien sûr, le personnel administratif de la mairie et des services départementaux, étaient présents. A 9h50mn, et après avoir fait le tour du domaine, le gouverneur et sa délégation se sont retrouvés avec les agents administratifs, les services départementaux et les quelques conseillers municipaux, dans la salle des rencontres de la mairie de Bani. «Nous avons été envoyés par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et le ministre de l’Administration et de la décentralisation, Siméon Sawadogo vous dire merci pour l’ouverture de cette maison commune. La mairie est ouverte, cela veut dire que nous nous sommes compris. Nous saluons à sa juste valeur cette parole donnée et tenue», a introduit le gouverneur avant de rappeler les péripéties de la fermeture de cette mairie et les tractations qui s’en sont suivies pour sa réouverture. Poursuivant, le gouverneur dira prôner la paix des cœurs et de l’esprit. «Faites en sorte que ces locaux ne soient plus jamais refermés» a demandé le gouverneur. S’adressant aux agents administratifs de la mairie, le gouverneur leur tiendra ce langage : «A partir de maintenant, c’est la vitesse grand V. Vous vous êtes assez reposés et il faut tout faire pour rattraper ce qui peut l’être. Il n’y’a plus de samedi ou de dimanche jusqu’à ce qu’on puisse rattraper le temps perdu». Après le gouverneur, la parole fut donnée à l’assistance. Tous les intervenants ont été unanimes pour reconnaître que la fermeture des locaux de la mairie avait causé du tort à toute la population. «Je suis très content ce matin et nous nous excusons auprès de l’administration tout en lui demandant d’être ouverte aux doléances que nous viendrons lui soumettre», s’est exprimé Amadou Hama. «Nous disons merci à toutes les autorités et à toutes les personnes ressources qui ont œuvré à la résolution de ce problème», a ajouté Abdoulaye Dicko. «L’ouverture des locaux de la mairie est un véritable ouf de soulagement pour nous. Quand tu travailles dans un endroit paisible, tu es vraiment fier. Nous accueillons donc avec joie l’ouverture des locaux de la mairie de Bani», a dit Fatimata Diallo du service départemental de la femme, de la famille et de la solidarité nationale.  Avant de prendre congé de ses hôtes, le gouverneur leur a annoncé que le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkhassoum Maïga, présent à Dori, va marquer une escale à Bani, en rentrant à Ouagadougou. Il faut rappeler que c’est le vendredi 12 octobre 2018 que le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, était venu à Dori, avec son collègue de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkhassoum Maïga, transmettre un message et une demande aux conseillers municipaux de Bani pour l’ouverture des locaux de ladite mairie. Il faut préciser que la commune rurale de Bani compte 56 villages et 113 conseillers municipaux dont 5 femmes. Quatre partis politiques se partagent le conseil municipal à savoir le MPP, 28 conseillers, l’UPC, 40 conseillers, le PDS/METBA, 32 conseillers et le CDP 13 conseillers. Le second adjoint au maire s’appelle Boubacar Hama Dicko et il est issu du PDS/METBA. Le 1er adjoint est issu du MPP et il s’appelle Amadou Hamidou Dicko. Quant au maire, il s’appelle Youssoufa Bokoum et il est issu du PDS/METBA. Le blocage de la mairie de Bani est intervenu le 20 mai 2017 et sa fermeture avec des épines, est intervenue le 15 janvier 2018. En rappel, c’est la coalition PDS/METBA et MPP qui dirige actuellement l’exécutif de la commune de Bani. Notons que le maire Youssoufa Bokoum était absent à cette rencontre du lundi 22 octobre 2018 à Bani. Par contre, son premier adjoint, Amadou Hamidou Dicko, était bien présent.

Hama Hamidou DICKO

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+