MANIFS VIOLENTES CONTRE CHARLIE HEBDO : En tirer tous les enseignements

MANIFS VIOLENTES CONTRE CHARLIE HEBDO  : En tirer tous les enseignements

L’onde de choc créée par la publication d’une nouvelle  caricature du prophète Mahomet dans le journal français, Charlie Hebdo, n’en finit pas de secouer  le monde entier. En effet, alors que le  débat sur la liberté de la presse  occupait toujours les devants de l’actualité, l’hebdomadaire satirique français n’a pas hésité à jeter de nouveau de l’huile sur le feu, en publiant dès la semaine d’après, une nouvelle caricature du prophète. Face à ce qui ressemble à une nouvelle provocation à l’endroit des partisans du prophète, le monde musulman a de  nouveau réagi par des manifestations diverses. Si,  dans certains pays, ces manifestations n’ont  pas connu de débordements, cela est loin d’être le cas dans d’autres, notamment au Niger où des musulmans ont exprimé leur  désapprobation des caricatures  du journal français, en tuant plusieurs chrétiens, en saccageant  et en brûlant des églises. Face à cette  spirale de violence  qui est en train d’affecter  irrésistiblement le monde entier, il faut que  les uns et les autres sachent raison garder et adopter  des comportements qui ne mettent pas davantage en péril la paix dans le monde.  Il convient que les uns et les autres sachent tirer les enseignements de la situation actuelle et que les extrémistes de tous bords prennent sur eux la responsabilité  de ne pas être ceux par qui l’horreur et la désolation prendront pied dans le monde. En effet, si les caricaturistes de Charlie Hebdo ont péché en  publiant des caricatures du prophète, les islamistes,  de leur côté, n’ont pas fait mieux ou ont même fait pire, en massacrant des enfants de Dieu pour défendre l’honneur du prophète de Dieu.

Quel est l’intérêt d’une liberté d’expression si son application peut conduire à la mort de plusieurs personnes 

Les  chrétiens massacrés au Niger, par exemple, n’ont aucune relation avec le journal français qui a publié les caricatures du prophète. Tout comme ces musulmans sincères qui pratiquent leur foi en toute loyauté et dans la crainte de Dieu que le prophète leur a enseignée, ne comprennent pas pourquoi un journaliste s’arroge le droit de les provoquer au nom d’une liberté d’expression qui, du reste, n’a aucun répondant dans leur culture. Il ne faut pas chercher à choquer l’autre dans ce qu’il a de plus cher, c’est-à-dire sa religion. Quel est l’intérêt d’une liberté d’expression si son application peut conduire à la mort de plusieurs personnes ? N’es- ce    pas plutôt raisonnable que l’Occident, sans entraver la liberté d’expression, recadre néanmoins la façon d’exprimer  cette liberté, pour  éviter de choquer ceux qui ne partagent pas la même  culture qu’elle sur la liberté ? A quoi sert une liberté qui apporte frustrations et indignation chez d’autres personnes avec qui on devrait vivre en bonne intelligence ?  Les journalistes doivent travailler pour un monde plus tranquille, plus sociable et dans lequel chaque individu, quelle que soit sa croyance (ou sa non- croyance) a toute sa place. La liberté de la presse est celle qui contribue à consolider la paix dans le monde et non à la mettre en danger. C’est pourquoi ceux qui abusent de cette liberté d’expression au point de choquer la foi de leurs contemporains, sont tout aussi condamnables que ceux qui se servent de la religion pour exprimer leur haine et surtout le  rejet de l’autre dans sa différence.

Quand nous tuons des enfants que Dieu a créés avec amour, pour défendre l’honneur de ce même Dieu, nous devons nous dire que Dieu qui a aussi créé le mécréant est certainement plus fort que nous et pourrait donc le tuer plus vite et plus facilement que nous. Et pourtant, il lui laisse la vie sauve. Belle leçon de tolérance que nous donne le Tout-Puissant et que les prophètes nous ont enseignée et dont chaque croyant devrait s’inspirer.

Cela dit, autant la laïcité de l’Etat doit être respectée, car c’est au nom d’elle que toutes les religions peuvent se pratiquer dans ce pays, autant cette laïcité  doit avoir des bornes pour le respect du caractère sacré de tout ce qui relève de la religion.

En attendant, l’Afrique particulièrement  doit éviter de se laisser entraîner dans ce tourbillon de violence car il pourrait mettre à rude épreuve la cohésion sociale qui a toujours existé  dans la plupart des pays africains. Si au sous-développement, à l’ethnicisme et au régionalisme qui mettent déjà à mal notre volonté de construire pour nos enfants  un monde de paix et de tolérance,  doivent désormais se greffer les  tourments de l’intolérance et de la violence religieuse, il y a fort à parier que dans un siècle,  certains pays sous-développés en seront encore à tendre la sébile à ceux qui se moquent de Dieu.

Dieudonné MAKIENI

Articles similaires

3 Commentaires

  1. Mardimatin

    Voilà où peut mener l’irresponsabilité de certains journalistes , au nom de la prétendue liberté d’expression. Liberté d’expression pour liberté d’expression, d’autres expriment leur liberté d’expression en tuant. Qui a le plus ou le moins exprimé sa liberté d’expression? Personne. Il faut simplement que chacun fasse un peu attention à sa liberté d’expression. Ces journalistes morts pour avoir caricaturer le prophète, avaient-ils la bonne ou la meilleure compréhension de la liberté d’expression? Pas sûre!

    Reply
  2. ouedraoga issa

    Je suis parfaitement d’accord de l’analyse du journal. Les disciples de Satan ont atteint leurs objectifs. Il faut que mes frères musulmans se posent cette question : a qui profite le crime ? La plus part des dirigeants en occident n’ont plus de projets pour leurs peuples. Ce genre de situation constitue leur pain béni. Les dirigeants qui ont crée la psychose dans leur pays ont vu leur cote de popularité augmenter par les mesures sécuritaires qu’ils ne savent que prendre. L’Arabie saoudite et le Qatar qui sont les principaux soutiens aux terroristes sont les enfants chéris des occidentaux. L’islam et le christianisme ont un ennemi commun : Satan et ses disciples. Les papes ont toujours dénoncé les souffrances de nos frères Palestiniens. Si des sois disant musulmans enlèvent, violent et tuent leurs frères et sœurs en islam, il faudra avoir des idées inavouées pour les appelés des islamistes. Si des sois disant prêtres (chrétiens) veulent intégrer et célébrer des mariages homosexuels dans leurs communauté et dans les églises, il faudra avoir des idées diaboliques pour les appelés hommes d’églises. Les musulmans, les chrétiens et les juifs doivent s’unir pour se défendre des syndromes de Sodome et de gomor. Ils doivent lutter ensemble pour nous éviter la colère de DIEU. Nous devrons tous comprendre que si les dirigeants occidentaux et particulièrement français ne rappel pas charlie hebdo à l’ordre, c’est parce que le journal fait leurs affaires. En voulant déstabiliser la Syrie, ils ont crée un terrain d’entraînement pour leurs propres enfants. L’occident chrétien reconnaitre et soutenir l’homosexualité il faudrait voir pour croire. Islam et le christianisme ont été infiltré par une secte (beaucoup de dirigeants en sont membres) et nous voila à ses résultats. Nous avons tous un devoir : cultive la paix sur la terre de dieu.

    Reply
  3. Adama Diallo

    belle analyse du journaliste, cela me rappelle le sujet que j’ai traité au BAC dans les années 80: « peut-on être libre comme le vent? » Non car la liberté de chacun commence là où commence celle des autres. Et le vent lui-même est-il aussi libre? N’est-il pas soumis aux aléas de la nature: pluies, montagnes etc? Il faut éviter de heurter la susceptibilité des autres par l’exercice inutile d’une liberté. En quoi faire une caricature vexatoire des prophètes Jésus ou de Mohamed participe-t-il à l’exercice utile d’une liberté? La France, sous prétexte d’être la patrie des droits de l’homme laisse faire. Les USA n’ont-ils pas interdit la diffusion du film sulfureux sur le prophète Mohamed? J’ai honte à la place des chefs d’Etats africains qui se sont rendus à la marche de soutien en France. Certains auraient même pleurer comme Jean Bedel Bokassa à l’enterrement du général De Gaule. Si le ridicule tuait!!! Combien de personnes la malnutrition tuait-elle chaque jour dans nos pays?. Quelle honte!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+