A la uneLe fait du jour

MAURICE BONANET A PROPOS DE LA MOBILISATION URBAINE A OUAGADOUGOU« Les règles ne sont pas respectées, toutes les rues sont des rues marchandes »

 

Le ministère de l’Urbanisme et de l’habitat a tenu son premier Conseil d’Administration du secteur Ministériel (CASEM) de l’année, le mercredi 27 mars 2019. Placé sous le thème « Stratégie nationale de l’habitat et du développement urbain : quels enjeux et défis urbains à relever ? », ce conclave a permis d’examiner et de valider le programme d’activités à mettre en œuvre. La cérémonie d’ouverture a vu la présence du chef du département ministériel, Maurice Dieudonné Bonanet.

« Stratégie nationale de l’habitat et du développement urbain : quels enjeux et défis urbains à relever ? » C’est sous ce thème que le ministère de l’Urbanisme et de l’habitat a tenu, le 27 mars dernier, son premier Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) de l’année 2019. Au cours de cette journée de réflexion, les participants ont reçu les rudiments nécessaires qui leur permettront de relever les défis auxquels le secteur de l’urbanisme est confronté. « Nous avons un programme national de développement urbain qui a été adopté en 2008 et dont la phase de relecture a commencé en 2018. On parle aujourd’hui de droit au logement, d’accès au logement et on oublie que tout cela est inclus dans un ensemble. Regardez aujourd’hui à Ouagadougou, toutes les difficultés que nous avons en matière de mobilité urbaine. Les règles ne sont pas respectées, toutes les rues sont des rues marchandes. C’est pourquoi nous disons qu’il y a de grands défis à relever et il faut que tous les acteurs jouent leur rôle. Il s’agit du ministère de l’Urbanisme et de l’habitat, des collectivités locales, des autres acteurs de l’administration et aussi des habitants. Il faut que tous les acteurs puissent jouer leur rôle de manière à ce qu’on travaille à léguer des villes durables à nos successeurs », a expliqué Maurice Dieudonné Bonanet, ministre de l’Urbanisme et de l’habitat. A l’en croire, une stratégie sera adoptée et servira de référentiel pour l’ensemble des acteurs du domaine de l’urbanisme. Ce rendez-vous entre les acteurs du département en charge de l’urbanisme et de l’habitat est aussi une occasion pour revenir sur les priorités du département pour l’année 2019. A ce titre, la maîtrise du développement urbain national, la valorisation des espaces urbains, la promotion de la bonne gouvernance, le renforcement du suivi-contrôle des réalisations immobilières, la promotion des constructions de qualité en général et en particulier la construction des habitats de type nouveau, l’accroissement de l’accessibilité et la disponibilité en logements décents restent les priorités du ministère, selon le ministre Maurice Dieudonné Bonanet.

Franck TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer