Me GILBERT OUEDRAOGO, PRESIDENT DE L’ADF-RDA : « Notre objectif, c’est Kosyam en 2020 »

Me GILBERT OUEDRAOGO, PRESIDENT DE L’ADF-RDA  :   « Notre objectif, c’est Kosyam en 2020 »

L’Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) a organisé une cérémonie de présentation de vœux le 12 janvier 2019, à Ouagadougou. Au cours de cette cérémonie, le président du parti a souhaité les meilleurs vœux aux militants. Il leur a demandé de se mobiliser pour l’élection présidentielle de 2020.

 

La désignation du candidat de l’ADF-RDA à l’élection présidentielle de 2020 se fera lors du congrès du parti qui aura lieu à Bobo-Dioulasso, les 29, 30 et 31 mars 2019. Cette annonce a été faite par le président de l’ADF-RDA, Me Gilbert Ouédraogo, le 12 janvier 2019 à Ouagadougou, pendant la cérémonie de présentation de vœux du parti. «Notre objectif, c’est Kosyam en 2020 », a clamé le président de l’ADF-RDA pour qui l’année 2019 est une année « décisive aussi bien pour l’ADF-RDA que pour le Burkina Faso ». En cela, le président du parti de l’Eléphant souhaite que l’année 2019 soit porteuse d’espérance et incite à plus d’efforts, de persévérance, de tolérance, afin d’œuvrer à la construction et à l’édification d’un Burkina apaisé et prospère. Me Gilbert Ouédraogo s’est aussi prononcé par rapport à l’attaque terroriste de Yirgou  suivie de représailles intercommunautaires ciblant les populations peuls. « Avec la plus grande énergie, je dénonce et je condamne cette barbarie et j’exige vérité et justice pour toutes les victimes d’attentats terroristes  et de tueries », a-t-il déclaré tout en s’indignant du fait que l’Etat n’a pas encore décrété un deuil national. Face à cette situation, Gilbert Ouédraogo a demandé au président du Faso « de privilégier le dialogue avec l’ensemble des forces vives dans la quête de solutions sur tous les sujets d’intérêt national, car l’heure n’est plus au populisme inutile ». Tout compte fait, le président de l’ADF-RDA a renouvelé ses vifs encouragements aux Forces de défense et de sécurité pour le travail courageux qu’elles abattent quotidiennement sur le terrain, au risque et au péril de leur vie afin de préserver la vie des populations et les libertés. Relativement à la conquête du pouvoir d’Etat, il est ressorti qu’elle ne saurait être victorieuse qu’avec des hommes et des femmes bien formés, engagés, dévoués et déterminés. C’est pourquoi le premier responsable du parti de l’Eléphant a procédé à la décoration de certains militants pour « leur abnégation au travail, leur engagement et leur exemplarité conformément au règlement intérieur organisant les décorations au sein du parti ». Pour l’année 2019 qui commence, Gilbert Ouédraogo a invité les jeunes, les femmes, les hommes, les cadres et les anciens du parti à développer des idées originales, à faire des suggestions et à partager des expériences et des connaissances afin de relever les défis qui ne manqueront pas de se poser à eux dans le combat pour un Burkina Faso où il fait bon vivre.

Françoise DEMBELE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+