A la uneOmbre et lumière

MEDIAS ET LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Le GEPPAO lance l’Appel de Ouagadougou

Les lampions se sont éteints sur le forum de Ouagadougou sur la sécurité du Groupement des éditeurs de presse publique de l’Afrique de l’Ouest (GEPPAO). Les participants, venus de plusieurs pays de l’espace UEMOA, ont suivi des communications par rapport au thème principal relatif au rôle des médias dans la lutte contre le terrorisme. Du forum sont nés l’Appel de Ouagadougou et un conseil scientifique pour une lutte efficace contre le terrorisme. La cérémonie de clôture a eu lieu le 21 juin 2019 à Ouagadougou.

Comment les médias doivent-ils se comporter désormais face au phénomène du terrorisme ? Le forum du GEPPAO en a donné des pistes de solution aux participants. En effet, « pendant 48 heures, des experts de différents domaines venus d’horizons divers ont passé au peigne fin la sécurité en Afrique de l’Ouest dans toutes ses dimensions pour révéler les raisons, les conséquences, mais aussi les recommandations pour une désescalade de la violence en vue d’un retour à la sécurité et à la paix sociales, socle du développement durable au sein de la communauté ». Tels sont les propos du représentant du président du Faso, Rémis Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication et des relations avec le parlement. A l’entendre, le Burkina Faso se réjouit de l’organisation d’un tel évènement qui vient, à point nommé, interpeller les médias sur leur rôle et leur responsabilité dans leur travail d’information des populations. Il a d’ailleurs assuré aux invités que « leur participation au forum de Ouagadougou a été utile » car « elle a permis de poser les bases d’une action concertée, portée par la sous-région ». Pour le représentant du président du Faso à la clôture du forum du GEPPAO, c’est une évidence, mais également un impératif pour les africains de trouver eux-mêmes des solutions endogènes aux problèmes africains, avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers. Il a d’ailleurs indiqué que le patronage de ce forum par le président du Faso, témoigne, si besoin en est, de l’engagement des gouvernements du G5 Sahel à apporter le soutien nécessaire aux médias pour mieux bénéficier de leur apport dans cette lutte contre le terrorisme. « Nous avons plein espoir que la contribution des participants portera ses fruits dans le quotidien des populations de la zone G5-SAHEL », a conclu Rémis Fulgance Dandjinou.

Françoise DEMBELE

 

L’Appel de Ouagadougou
Nous, participants au forum du Groupement des Editeurs de presse publique de l’Afrique de l’Ouest (GEPPAO) sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme dans la zone UEMOA, tenu à Ouagadougou les 20 et 21 juin 2019 ; appelons l’UEMOA et le G5 SAHEL à soutenir la formulation de projets éditoriaux sur la question de paix et de sécurité, appelons l’ensemble des médias, en particulier ceux membres du GEPPAO, au développement, dans leurs colonnes, des espaces d’information et d’éducation sur la question de paix et de sécurité, appelons à la mise en place et à la valorisation d’un comité d’experts issu de ce forum avec rang consultatif pour le gouvernement, appelons à l’édiction d’une charte éthique commune en situation de crise sécuritaire.

Le synoptique du Conseil scientifique de l’Appel de Ouagadougou (CSAO)

Le Conseil scientifique de l’Appel de Ouagadougou est composé d’hommes et de femmes de compétences riches et complémentaires, dont la tâche est de reprendre le flambeau de Ouagadougou et de travailler jour et nuit pour sortir des solutions durables au problème que nous vivons. Ainsi le Conseil scientifique de l’Appel de Ouagadougou aura pour objectif d’assister le G5 SAHEL, l’UEMOA, la CEDEAO et d’une manière générale toutes les organisations internationales qui militent pour la démocratie et la bonne gouvernance, la paix et la sécurité, les droits de l’Homme et les libertés publiques, la liberté de presse, le développement économique et social de l’Afrique de l’Ouest. Avec une telle initiative, nous avons espoir que des solutions africaines seront désormais trouvées aux problèmes africains par des africains, avec l’accompagnement de nos partenaires techniques et financiers.

Liste des membres du Conseil scientifique de Ouagadougou

Venance Konan
Boubaye Maïga
Aïssatou Mindaoudou
Mohamed Bazoum
Mahamadi Tiegnan
Serge Daniel
Rachid Palenfo
Kadidjatou Coulibaly
Laurent Kibora
Mahamoudou Sawadogo
Valentin Bouguain
Adebié Guel
Hissène Moussalihi
Paul Ismael Bicaba

Fait à Ouagadougou, le 21 juin 2019

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer