Header

MINISTERE DE LA DEFENSE : Le nouveau SG Justin Somé installé

MINISTERE DE LA DEFENSE : Le nouveau SG Justin Somé installé

Le ministère en charge de la défense a un nouveau Secrétaire général, du nom de Sannoubomé Justin Somé. La cérémonie de passation des charges entre le Secrétaire général entrant et celui sortant a été présidée par le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Jean Claude Méda. C’était le 16 mai 2017 à Ouagadougou.

«Monsieur Sannoubomé Justin Somé, matricule 24 059 V, administrateur civil, 1re classe, 12e échelon, en ma qualité de ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, je vous déclare installé dans vos fonctions de Secrétaire général avec les encouragements et les félicitations du gouvernement ». C’est ainsi que Jean Claude Bouda a installé officiellement le SG entrant du ministère de la Défense nationale et des anciens combattants.  Sannoubomé Justin Somé, Secrétaire général (SG) entrant, a tout d’abord  rendu grâce à Dieu, Eternel des Armées, qui est permanemment au contrôle. Il a ensuite exprimé sa profonde reconnaissance au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, et à son Premier ministre Paul Kaba Thiéba, pour la confiance placée en sa modeste personne à travers sa nomination. Le SG entrant a dit mesurer la noblesse et l’immensité de la tâche qui l’attend.  En effet, pour lui, le poste de SG est un poste d’assistance. « Donc, nous n’avons pas personnellement un dossier à consulter. Et tout dossier que le ministre voudrait nous confier, nous allons travailler à bien le traiter », a-t-il déclaré. En clair, « il s’agira de coordonner toutes les actions administratives du ministère de la Défense nationale et des anciens combattants et de faire en sorte que la dernière décision revienne au ministre lui-même ». A la question de savoir s’il n’a pas d’appréhension face à la tâche qui l’attend, le SG entrant a fait comprendre que l’administrateur civil est une personne  formée pour  occuper n’importe quel poste dans n’importe quel ministère. Donc il n’a pas d’appréhension, étant entendu qu’il y a du personnel civil au ministère en charge de la défense. Tout compte fait, le SG entrant a fait remarquer  que c’est toujours une satisfaction d’occuper ce poste. En tout état de cause, pour  la réussite de la mission à lui confiée, le SG entrant  a souhaité qu’il y ait une bonne collaboration, une synergie d’action, de l’information entre tous, afin que les choses se passent bien. Pour terminer, il a remercié son prédécesseur ainsi que ses collaborateurs pour le travail abattu depuis novembre 2011.

Le colonel-major Alassane Moné, SG sortant, a, lors de son allocution, affirmé être « disponible pour fournir au SG entrant tout éclairage qu’il lui plaira de demander ».  

Par ailleurs, le colonel-major Alassane Moné a exprimé sa sincère désolation et son profond regret relativement aux désagréments obligatoires mais inhérents à l’exécution de toute mission de service public, subis par ses collaborateurs. Il a tenu à les remercier chaleureusement pour l’accompagnement constant et l’esprit de sacrifice.

A l’endroit du SG sortant, le ministre Jean Claude Bouda a exprimé ses remerciements en son nom propre et au nom du président du Faso pour tout le travail accompli depuis novembre 2011. Au SG entrant, le ministre de la Défense a exprimé ses vœux de réussite dans sa nouvelle fonction. « Pour ma part, je voudrais vous rassurer de tout mon soutien pour l’accomplissement de la mission qui vous est confiée », a affirmé le ministre Jean Claude Bouda à l’endroit de Sannoubomé Justin Somé.

A noter que Sannoubomé Justin Somé a occupé précédemment le poste de gouverneur de la Région de la Boucle du Mouhoun.

 

Françoise DEMBELE

 

Un hommage émouvant du colonel-major Alassane Moné à l’endroit de son épouse

« Qu’il vous plaise qu’en ce moment solennel, j’invite ma famille dans cette allocution, pour remercier d’abord mon épouse : elle qui m’assiste en toute chose, m’inspire et me console. Elle qui, par un mot ou un regard, m’évite de tomber dans le découragement et l’abandon. Rosalie, au-delà de ton foyer, tu as su m’insuffler le courage et la détermination nécessaires, pour poursuivre inlassablement la réalisation de ma mission professionnelle grâce à ton dévouement et à ton abnégation. Tu as été mon principal soutien moral et mon repère de stabilité sociale et d’humeur égale dans la vie. Merci pour ta présence rassurante, merci simplement d’être là. »

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+