A la uneEchos des provinces

MPP/ CASCADES

Les 5 millions de F CFA de Bala Sakandé, divisent

Les militants MPP de la région des Cascades sont, pour le moins, divisés à cause d’une enveloppe de 5 millions de F CFA que le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala, leur a offerte lors de son dernier passage dans la cité du Paysan noir le 11 janvier dernier. Autant des militants de la Léraba ne sont pas contents de la part qui leur est revenue, autant certains de la Comoé n’apprécient guère l’usage dont veut faire le bureau de la section provinciale de cette manne financière.

Lors de son dernier séjour dans la cité du Paysan noir, le 11 janvier 2020, à l’occasion du forum économique et social de l’ADESCA, le président de l’Assemblée nationale a accordé une audience aux militants MPP de la région des Cascades. Quoi de plus normal, disent certains observateurs de la scène politique qui soutiennent qu’il est tout à fait normal qu’un cadre de la trempe du PAN rencontre les militants du parti qui l’ont porté à un tel niveau de responsabilités, à chaque fois qu’il se déplace dans une localité. Cependant, il convient de signaler que depuis le passage de Bala Sakandé à Banfora, les militants des Cascades sont de plus en plus divisés et cela à cause du soutien financier d’un montant de 5 millions de F CFA qu’il a volontiers remis aux structures MPP de cette partie du Burkina. Selon des indiscrétions, sur cette manne de 5 millions de F CFA, la section provinciale de la Léraba, l’une des deux provinces qui constituent la région des Cascades, s’en est tirée avec la somme d’un million de F CFA. Ce qui ne semble pas du goût de plus d’un militant de la Léraba ; eux qui estiment qu’à défaut de 2,5 millions de F CFA qu’une division euclidienne leur aurait conférés, ils auraient dû au moins obtenir la bagatelle de 2 millions de F CFA. Cela, d’autant que leurs représentants, venus participer à Banfora à la rencontre de l’ADESCA, étaient présents à l’audience au cours de laquelle le PAN a remis l’enveloppe. A ce que disent ces militants déconcertés de la Léraba, certains de leurs camarades de la Comoé ne voulaient même pas que quelque chose leur soit remis. C’est comme s’ils doivent le million de F CFA qu’ils ont obtenu, à la force de conviction de certains membres de la section provinciale de la Comoé. Sinon, ils n’allaient rien avoir. Et comme si le partage inégal avec la Léraba ne suffisait pas, voilà qu’au sein de la Comoé même, il se trouve des militants qui estiment que l’argent remis par le PAN en guise de soutien aux structures du parti, doit être réparti entre les militants. Ceux-ci se plaignent, du reste, d’un silence absolu autour dudit soutien. Sur la question, Fabarka Soulama, SG de la section provinciale de la Comoé, rétorque que le PAN a été clair lorsqu’il remettait l’enveloppe. « Le PAN a dit que c’est un soutien qu’il nous remettait pour travailler à l’essor du parti. Nous, c’est dans le sens de travailler avec que nous agissons. Nous ne sommes pas là pour prendre cet argent et le distribuer aux gens. Nous visons les activités du parti qui peuvent nous ouvrir aux gens et nous permettre de tendre la main à tout le monde. Et c’est ce que nous sommes en train de faire. Nous demandons aux militants de s’organiser, d’élaborer des programmes d’activités et nous allons voir comment soutenir ces programmes. C’est ce qu’on peut faire. Sinon, donner cet argent individuellement aux gens, cela n’est pas possible ». Pour ce qui est de la plainte de certains militants de la Léraba, le SG du MPP section Comoé, Fabarka Soulama, se veut formel. A l’entendre, l’audience qu’ils ont demandée au PAN, n’avait pas pour objet d’aller lui demander un quelconque soutien financier. « Nous partions pour lui exposer les difficultés que le parti vit dans la Comoé et demander son intervention afin qu’elles trouvent solution. Au départ, nos camarades de la Léraba n’étaient pas pris en compte. Mais comme ce jour ils étaient présents à Banfora dans le cadre de l’AG de l’ADESCA que le PAN lui-même présidait, nous leur avons demandé de se joindre à nous pour cette audience. Nous pouvons même vous fournir la liste de ceux qui étaient inscrits au départ pour cette AG. Alors, si au sortir de la rencontre, le PAN a bien voulu nous donner un soutien, nous ne pensons pas qu’il fallait forcément en faire une répartition équitable. Dans tous les cas, je dis que ce n’est pas cette somme qui va nous diviser. Au contraire, ce que chacun a reçu, doit lui permettre de mieux mobiliser les militants pour les échéances à venir », a confié Fabarka Soulama.

Mamoudou TRAORE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer