MPP/PASSORE : Des démissionnaires rejoignent le CDP

MPP/PASSORE    : Des démissionnaires rejoignent le CDP

D’ex-militants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) désormais militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont tenu le 7 juin 2018, à la maison des jeunes de Yako, une rencontre d’information. Selon ces démissionnaires, le MPP les a trahis en ne parvenant pas à réaliser ses promesses de campagne. Pour eux, les idées du nouveau président du CDP, Eddie Komboïgo étant nobles et réelles, ils déposent désormais leurs  valises dans la famille de l’ancien parti au pouvoir.

 

Ils étaient des milliers de militants à prendre d’assaut la maison des jeunes de Yako, le jeudi 7 juin dernier, pour témoigner leur soutien multiforme aux 4 démissionnaires du parti au pouvoir le MPP pour le CDP. Au nombre de 4 personnes dont une femme, ils se sont mis devant leurs désormais camarades  pour conjuguer le MPP au passé. Dans leurs déclarations, ils disent avoir été  trahis par les paroles politiciennes des premiers responsables du  MPP qui sont arrivés à tromper la vigilance du peuple burkinabè en général, et de sa jeunesse en particulier. C’est le porte-parole des démissionnaires, Saga Kiendrébéogo, prenant la parole, qui a souhaité la bienvenue aux militantes et militants du CDP fortement mobilisés, avant de livrer sa déclaration de démission. Dans celle-ci, M. Kiendrébéogo a fait savoir au public que quand le MPP naissait en 2014, l’une de ses célèbres phrases surtout à l’endroit de la jeunesse était : « une fois au pouvoir, en trois mois nous allons résoudre le problème du chômage », dit-il. Et d’ajouter que près de trois ans après leur arrivée au pouvoir avec notre complicité, rien n’est fait et,   aucun espoir en la matière ne se fait sentir, et pire, cette année le MPP se permet de réduire considérablement le nombre de postes à pourvoir dans le cadre du recrutement des agents de la Fonction publique. S’en est suivie  la  déclaration du président de l’Association Consciente pour le développement du Passoré, Silvain Ouédraogo qui a fait comprendre aux participants que les promesses du MPP ont été nombreuses mais non tenues. Quant à la représentante des femmes du CDP au Passoré, Adélaide Nanéma, elle a témoigné, du soutien indéfectible de la partie féminine au président Eddie Komboïgo au Passoré. Selon elle, « Eddie Komboïgo est l’espoir de la jeune fille au Passoré », a-t-elle indiqué. Le dernier intervenant, Léonard Comboïgo lui, fait savoir que les jeunes de la province du Passoré ayant contribué à l’accession du MPP au pouvoir, se sentent trahis par ledit parti, et que c’est de façon sage qu’ils ont décidé de démissionner du MPP pour compter du 7 juin dernier. Le SG provincial du CDP a reçu des mains des démissionnaires, les doléances de la jeunesse du Passoré, pour les transmettre au président Eddie Komboïgo.   Souleymane Yelkouni, a félicité le choix de la jeunesse et leur a souhaité la bienvenue au parti. A cet effet, répondant aux questions des journalistes, Franck Sidnoma Sankara, militant du parti a précisé qu’il n’était pas là pour une campagne de dénigrement. Il a profité de l’occasion pour interpeller   tous ceux qui désiraient déposer leurs valises au CDP, de le faire sans aucune gène.

Marou DIANDA

(Correspondant)

 

 

Articles similaires

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+