Echos des provinces

MPP ZONDOMA : Des femmes incriminent le maire Kadidja Traoré dans le dossier des vivres

Les responsables des femmes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de la sous-section de Gourcy se sont retrouvées le dimanche 6 janvier 2019, pour échanger sur la vie de leur parti, la situation nationale et bien entendu sur la crise qui secoue le Conseil municipal de Gourcy.

 

Sur convocation de la responsable chargée des femmes du MPP du Zondoma, Assita Ouédraogo, la rencontre s’est tenue en présence du député Abdoulaye Ouédraogo, du 1er adjoint au maire de Gourcy, Lassané Koma et du secrétaire général du MPP du Zondoma, Dominique O. Ouédraogo. Ce dernier, après avoir fait un rappel sur les différentes instances et le fonctionnement du parti, a affirmé que le parti du Soleil levant se porte bien. Et d’inviter les femmes à rester davantage mobilisées pour les joutes électorales à venir. Pour ce qui est de la situation nationale, le député Abdoulaye Ouédraogo est revenu sur les dispositions prises par le gouvernement, notamment l’augmentation du budget alloué à la défense et à la sécurité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Pour gagner cette guerre asymétrique, dit-il, il faut une franche collaboration entre les Forces de défense et de sécurité et les populations. « Signalez tout cas suspect dans votre entourage », a-t-il lancé aux femmes. Pour le renouvellement des structures du parti, il a exhorté les femmes à éviter les erreurs du passé et à faire des choix responsables. Assita Ouédraogo, elle, a donné des informations sur les conditions de candidature aux différents postes des structures féminines du parti. En divers, il a été fait aux femmes, la genèse de la crise qui secoue la commune de Gourcy. Là-dessus, les participantes ont voulu tout savoir, notamment sur l’attribution des marchés de vivres destinés à la cantine scolaire, de la qualité douteuse de ces vivres et les éventuelles conséquences sur la santé des élèves. En conclusion, elles incriminent le maire  Kadidja Traoré sur toute la ligne, pour avoir attribué le marché à sa propre fille qui aurait livré des vivres impropres à la consommation. Pour terminer, Assita Ouédraogo a présenté ses vœux de santé aux filles et fils de Gourcy tout en les invitant à l’union sacrée pour le développement de la commune. Rendez-vous a été pris pour le 12 janvier 2019 pour la rentrée politique du parti dans le Zondoma.

 

  1. B. Winninmi ILBOUDO (Correspondant)

 

 

 A l’issue de la rencontre, nous avons approché le député Abdoulaye Ouédraogo qui a bien voulu s’exprimer pour la première fois sur la crise de Gourcy. Voici en substance ce qu’il nous a dit.

 

Abdoulaye Ouédraogo, député MPP du Zondoma

 

« La bagarre politique n’est pas éternelle »

 

« En tant que député de la province du Zondoma, ma vision était de ne pas me mêler directement des affaires communales, encore moins prendre parti. Dès lors qu’on saccage les domiciles du secrétaire général et de l’élu du MPP que je suis et qu’on s’attaque à la responsable chargée des femmes du parti au Zondoma, c’est le parti qui est attaqué et non nos personnes. Pour cela, je suis dans l’obligation de défendre les intérêts du parti. Toute personne élue sous la bannière du MPP se doit de respecter les orientations et les principes du parti. Parlant de justice, personne n’est contre les décisions judiciaires, surtout pas le parti au pouvoir. Nous attendons tous le jugement quant au fond sur la crise de Gourcy et nous respecterons le verdict. Mais rassurez- vous, quelle que soit l’issue de la crise, il n’y aura aucun impact négatif sur le MPP au Zondoma. La bagarre politique n’est pas éternelle et il n’est pas exclu que les protagonistes fument le calumet de la paix à un moment donné. Pour cela, j’invite les filles et fils du Zondoma au dialogue, au pardon, à la tolérance et à l’honnêteté pour un retour de la paix et de la cohésion sociale, gages d’un développement durable. »

 

Propos recueillis par P. B. Winninmi ILBOUDO (Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer