NTD/Banfora : Vers le retour de la cohésion ?

NTD/Banfora :  Vers le retour de la cohésion ?

 

Après plus d’une année d’antagonisme au sein du groupe, marquée par des tensions à répétitions et des passes d’armes sur diverses questions politiques et par une tentative de destitution du maire de la commune de Banfora en juillet 2017, les militants du  Nouveau Temps pour le Démocratie (NTD)/ Banfora se ravisent qu’un retour de la cohésion est plus que jamais nécessaire. Aussi, chacun de son côté y travaille tacitement depuis quelques semaines. Dans cette optique, le camp du maire Aboubacar Héma a même demandé et obtenu le report de l’AG régionale que le bureau national du NTD avait prévue pour le 5 novembre 2017 dans le cadre de la rentrée politique 2017-2018 du parti.

Dans le cadre de sa rentrée politique, les militants du NTD/Cascades devaient se retrouver en AG le 5 novembre dernier à Banfora. Cette rencontre a été reportée à la dernière minute. Et il se susurre dans les milieux bien introduits que c’est le camp du maire Aboubacar Héma qui aurait souhaité ce report afin d’obtenir la participation de l’ensemble des militants à cette grande messe qui en principe connaîtra la présence des premiers responsables du parti, à l’image de Vincent Dabilgou. En effet, on se rappelle que dès les lendemains de l’élection du maire Aboubacar Héma en juin 2016, son parti est entré dans une crise. Deux camps se sont alors formés. Celui du maire, qui a profité de la division au sein du MPP/Banfora pour ravir le fauteuil de bourgmestre, et celui de Souleymane Soulama, ministre des Transports qui était opposé à la façon dont le camp Aboubacar Héma a conquis la mairie. Sur les motivations qui ont prévalu au report de l’AG marquant la rentrée politique du parti, le secrétaire général du bureau provincial NTD de la Comoé, Siaka Soulama, par ailleurs 2e adjoint au maire de Banfora et partisan du camp Aboubacar Héma, que nous avons rencontré, a expliqué que la recherche de la cohésion est la principale raison. « Juste après les élections municipales, notre parti a connu de sérieux problèmes. Et avec la rentrée politique, le BPN avait retenu la date du 5 novembre 2017 pour l’AG des Cascades. Nous avons souhaité le report afin de pouvoir mettre l’ensemble des militants du NTD/Cascades ensemble dans l’optique de mieux organiser cette rentrée politique que nous voulons également une occasion de réconciliation entre les militants, une occasion pour faire la cohésion autour des idéaux du parti ». « Nous sommes un parti de la mouvance présidentielle. Le retour de la cohésion est la condition sine qua non, si nous voulons que le programme présidentiel soit exécuté normalement au niveau de la commune de Banfora et partant, dans la région des Cascades. En tout cas une chose est sûre, cette division n’honore personne et c’est pourquoi je dis que nous sommes disposés pour ce qui nous concerne à travailler pour le retour de la cohésion », a renchéri le 2e adjoint au maire qui reconnait au passage que la division n’a jamais construit un pays. « Je crois que chaque camp a tiré les leçons de ce qui s’est passé et c’est la raison pour laquelle chacun est animé aujourd’hui d’une bonne volonté pour aller à la paix », a-t-il poursuivi. Déjà sur le terrain, rassure Siaka Soulama, un travail de sensibilisation a commencé dans ce sens auprès des militants. Et même si certains  militants campent toujours sur une position radicale, le SG provincial du NTD rassure que d’ici à la tenue de l’AG, tout le monde parlera le même langage : celui du développement de la Comoé et des Cascades. Son acolyte Adama Soma dit Adama Gauche, par ailleurs président de la Commission affaire générale de la mairie, est du même avis que lui. « Personne et encore moins la commune ne gagne dans cette division », dira-t-il. Aussi, se réjouit-il déjà de certains signaux qui indiquent que la cohésion est en train de revenir au sein du NTD. Sont de ces signaux la présence du maire Aboubacar Héma aux côtés du ministre Souleymane Soulama lors des AG de Dandé et de Faramana et la mutation de Siaka Soulama qui regagne Banfora à la grande satisfaction de sa famille politique (NDLR : Ce dernier avait été affecté de Banfora à Tougan aux lendemains des élections municipales et le camp de Aboubacar Héma imputait « cette sanction » au ministre Soulama). A entendre Adama Gauche, ce dernier a approché les premiers responsables du parti qui ont bien voulu l’aider à obtenir cette affectation. « Nous leur sommes reconnaissants pour cela et je pense que c’est dans l’ordre normal des choses. Lorsqu’un militant a des soucis, il est normal que le parti lui vienne en aide. Cela, les militants doivent l’avoir à l’esprit. Je le dis parce que lorsque quelqu’un approche le maire, il y en a qui s’y opposent, tout comme lorsqu’on approche le ministre Soulama. Mais ils sont tous deux des responsables, le ministre en premier lieu. Le tout est une question de respect des textes qui régissent le fonctionnement du parti », a fait noter Adama Gauche.

Selon le SG intérimaire de la sous-section NTD de Banfora, Lamoussa Koné, la Commission d’organisation de l’AG était très avancée dans son programme. Et lorsque leurs camarades du camp Aboubacar Héma, notamment Adama Gauche et Siaka Soulama sont venus solliciter le report afin, disent-ils, qu’ils puissent publiquement demander pardon au ministre et permettre un retour de la cohésion, je n’y ai personnellement trouvé aucun inconvénient, même s’il faut reconnaître que c’est difficile. Ils se sont également rendus chez le ministre Soulama qui nous a fait le feedback. « Au regard du motif invoqué par nos camarades pour demander le report de la rentrée politique, nous ne pouvions qu’accepter. Mais il convient de signaler qu’un gigantesque travail d’explication aux militants est en cours. Déjà, nous avons tenu une rencontre dans ce sens le 4 novembre dernier et nous espérons que de leur côté, ils ont pris les contacts nécessaires dans leur démarche, ils entendent se confier à certains sages de Banfora pour intercéder auprès du ministre Soulama ». Pour Lamoussa Koné, ce sont eux qui avaient refusé les différents compromis et si, aujourd’hui, ils se ravisent, c’est une bonne chose. «  En tout cas, que nos camarades se ravisent et qu’ils veuillent revenir au sein du grand groupe et qu’avant cela, ils présentent leurs excuses, je pense que c’est une bonne chose. Dès le début de cette crise dont Banfora n’avait pas besoin, nous leur avons tout dit. Mais ils ont refusé. En tout cas, pour nous, il n’y a pas de problème », a fait savoir Lamoussa Koné qui a indiqué au passage que c’est lorsque le ministre Soulama a envoyé une délégation, constituée de Ardjouma Soma, un membre du bureau national du NTD, et de Soumaïla Soma, SG de la coordination régionale des Cascades, pour informer et inviter le maire Aboubacar Héma à l’AG de la rentrée politique, que celui-ci a demandé le report de l’activité.

Mamoudou TRAORE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+