OUAHIGOUYA : Grande mobilisation pour le repos de l’âme de Souleymane Ouédraogo

OUAHIGOUYA  :    Grande mobilisation pour le repos de l’âme de Souleymane Ouédraogo

 

 

En mémoire à leur frère, père, grand-père, arrière-grand-père, Souleymane Ouédraogo, ancien fonctionnaire des finances arraché brutalement à leur affection il y a de cela cinquante (50) ans,  la grande famille Ouédraogo à Ouahigouya, a organisé un « doua » pour le repos de l’âme du disparu. C’était dans la matinée du 5 novembre 2017, au domicile familiale du défunt, sis au quartier Balongo (secteur n° 8) de la cité de Naaba Kango. De nombreux parents, alliés, amis et connaissances étaient présents. Nous reprenons dans la présente édition, le reportage sur la cérémonie, les photos publiées dans l’édition d’hier ayant été totalement ratées. Avec toutes nos excuses.

 

1967-2017. Voilà 50 ans que disparaissait brutalement Souleymane Ouédraogo. Un douloureux événement que se remémore sa famille. Et comme nous enseignent les écritures Saintes, « nul ne disparaît lorsque son souvenir reste gravé dans nos cœurs ». Et pour garder vivant son souvenir,  la famille Ouédraogo a organisé dans la matinée du dimanche 5 novembre 2017, un « doua » marquant le cinquantième anniversaire de son rappel à Dieu. Cette cérémonie commémorative s’est déroulée au domicile familial du défunt, sis au quartier Balongo (secteur n°8) de la ville de Ouahigouya, en présence des ministres de Sa majesté le Roi du Yatenga, de nombreux fidèles musulmans, parents, alliés, amis, connaissances et invités venus de villages et villes d’ici et d’ailleurs.

Pour la circonstance, des prières et des bénédictions ont été faites afin que Dieu le Tout-puissant veille sur le repos éternel du défunt, mais aussi  pour qu’il réconforte la famille éplorée et accorde la grâce et la prospérité à sa descendance. Et El Hadji Moumouni Nakanabo, plus connu sous le pseudonyme de « You Moré », de rappeler que « la prière est un moment de communication étroite avec Dieu afin de lui transmettre toutes nos intentions, et aussi un moment, comme dans la circonstance présente, pour implorer sa magnanimité afin qu’il accueille dans son royaume, ceux qui ont terminé leur parcours terrestre ». 

Pour les enfants du défunt, la forte mobilisation des uns et des autres autour de l’évènement de ce 5 novembre 2017, est un grand honneur fait à la famille. « Beaucoup de personnes ici, n’ont pas connu notre père, mais sa franchise et son esprit de grand rassembleur, d’homme humble et généreux, très sincère en amitié, font de lui un exemple pour nous aujourd’hui », ont-ils dit en substance. Et d’ajouter, qu’attentionné, leur père avait toujours œuvré pour l’unité dans la famille, si fait qu’après sa disparition « prématurée, ils ont senti un vide autour d’eux ».

 Notons que l’illustre disparu était aussi le beau-père de Boureima Jérémie Sigué, Fondateur des Editions « Le Pays ». Ce qui justifie bien la présence, à ses côtés, de la forte délégation du personnel des différents services des Editions, de ses invités et de bien d’autres personnalités.

Les nombreux petits-fils et filles ainsi que les arrière-petits-fils et filles de l’illustre disparu qui sont les produits des 9 enfants en vie, lui réjouissent le cœur dans sa demeure céleste. Très touchée par les nombreuses marques de sympathie, la famille a traduit toute sa reconnaissance aux invités, avant de leur offrir une collation. Cet acte a mis fin à la cérémonie.

Mahamoudou Zongo et Mathias Millogo

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+