OUEZZIN LOUIS OULON, DIRECTEUR DE LA TELEVISION NATIONALE : « Nous ne sommes pas à la solde d’un parti politique »

OUEZZIN LOUIS OULON, DIRECTEUR DE LA TELEVISION NATIONALE : « Nous ne sommes pas à la solde d’un parti politique »

Le staff de la Radio télévision du Burkina a animé un point de presse à son siège ce jeudi 20 août pour démentir des propos tenus par certains leaders politiques selon lesquels, la RTB boycotterait leurs activités. Ces affirmations faites surtout par l’ex-parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP)  « sont fausses » selon Ouezzin Louis Oulon, directeur de la télévision nationale. Il précise que sa direction ainsi que celle de la radio accordent un traitement équitable aux activités des partis politiques du Burkina Faso et qu’elles ne sont pas à la solde d’un d’entre eux comme certains le pensent et le disent.

 

Lors d’une conférence de presse animée par l’ex-parti majoritaire le vendredi dernier, Eddie Komboïgo, président dudit parti, a accusé la Radio télévision du Burkina de boycotter leurs activités. « Faux » a rétorqué Ouezzin Louis Oulon, directeur de la télévision nationale qui a expliqué au cours de leur rencontre avec les Hommes de médias que depuis leur prise de fonction, la direction de la RTB travaille sur une base professionnelle et elle n’a pas changé de méthode. Accompagné de la directrice générale de la RTB, Marie Danielle Bougaïré et du directeur de la radio nationale, Evariste Combary, Ouezzin Louis Oulon a expliqué aux journalistes que leur méthode consiste à offrir à chaque parti politique 15 couvertures par mois. Le Congrès pour la démocratie et le progrès ainsi que tous les partis politiques ont reçu notification de cette mesure selon le directeur de la télévision nationale. Expliquant la raison pour laquelle cette décision a été prise, il a fait savoir que c’est pour mettre tous les partis politiques sur un pied d’égalité, dans le cadre de la couverture des élections prochaines. Partant donc de ce principe, les conférenciers ont  demandé aux partis politiques qui ont moins de 15 activités par mois de ne pas se plaindre ; de même, à ceux qui ont plus de 15 activités par mois, il leur a été demandé de ne pas non plus se plaindre que toutes leurs activités ne soient pas couvertes. «C’est sur cette base professionnelle que nous allons travailler désormais», a dit Ouezzin Louis Oulon. La deuxième chose reprochée au parti de Eddie Komboïgo est la non communication de son programme d’activités. «Jusqu’à la date du 21 juin, date à laquelle le Conseil supérieur de la communication a interdit la couverture des meetings et autres campagnes déguisées, nous n’avons reçu aucune correspondance du CDP communiquant un programme d’activités du parti. Néanmoins, nous avons répondu favorablement à toutes les sollicitations du parti qui sont souvent exprimées à la dernière minute », a confié la directrice de la RTB avec des exemples de couvertures médiatiques des activités du CDP à l’appui. Et Ouezzin Louis Oulon d’ajouter que c’est par message ou par appel qu’ils sont informés des activités du CDP, souvent à quelques heures de la manifestation. Toute chose qui ne leur permet pas toujours de les satisfaire, vu les moyens limités de l’institution. « Si le président du CDP est nostalgique des privilèges dont il a bénéficié durant 27 ans, qu’il comprenne que cela n’est plus possible et qu’il doit se conformer aux règles de la République », a dit par la suite la directrice de la RTB qui précise que cela est valable pour tous les autres partis politiques. Des partis politiques à qui le directeur de la radio nationale, Evariste Combary, a demandé de leur faire parvenir un calendrier clair de leurs activités, au moins une semaine avant leur tenue, et de les prévenir d’un éventuel report ou annulation au moins 72 heures avant. En plus du CDP, les conférenciers ont fait savoir que l’association des blessés de l’insurrection a également accusé la RTB de ne pas diffuser ses activités surtout sa dernière conférence de presse. «Nous sommes en train de traiter l’élément sous forme de documentaire que nous prévoyons diffuser le jour du premier anniversaire de l’insurrection», a rassuré Ouezzin Louis Oulon qui a invité le public à se démarquer de certains propos tenus ou que viendraient à tenir des partis politiques ou des Organisations de la société civile.

Yannick SANKARA

 

 

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Gérard Manvu

    Rectificatif , M. Le Dirlo ! Vous n’êtes PLUS à la solde d’un parti politique ! Tout le monde se rappelle le temps où la TNB couvrait les activités du CDP avec une verve et un zèle à nuls autres pareils ! Ce gibier de potence de Président du CDP s’est trompé d’époque !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+