PAIEMENT DES FACTURES SONABEL La Ligue des consommateurs pour la suspension des pénalités de retard pour 3 mois

PAIEMENT DES FACTURES SONABEL     La Ligue des consommateurs pour la suspension des pénalités de retard pour 3 mois

La section Kadiogo de la Ligue des consommateurs du Burkina a animé, le 7 août dernier à Ouagadogou, un point de presse relatif aux préoccupations des consommateurs notamment les coupures d’électricité, les produits de consommation périmés et le détournement de produits dans les formations sanitaires du fait de la gratuité des soins de santé pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes.

 

La section Kadiogo de la Ligue des consommateurs du Burkina a déploré  une série de coupures d’électricité avoisinant 30 coupures en moyenne dans un même périmètre, en moins de 24 heures. Une situation qui cause de lourdes pertes aux consommateurs. Raison pour laquelle la ligue demande que la SONABEL suspende, pour 3 mois, les pénalités de retard de paiement de factures en compensation des dommages causés par les coupures d’électricité aux consommateurs. Les conférenciers ont appelé les autorités en charge de l’énergie à diligenter un audit interne du fonctionnement des services de la SONABEL pour, disent-ils, s’assurer de la fiabilité, la pertinence et l’impératif de certaines coupures. Par ailleurs, ils appellent à plus de fermeté et de rigueur du ministère de la Santé dans l’application des mesures de gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. Cela, parce que, selon eux, la cupidité de certains agents de santé qui détournent de façon éhontée des médicaments du fait de la faiblesse des  structures de contrôle, ne rend pas efficiente l’application effective de la gratuité dans certaines formations sanitaires. Ils en veulent pour preuve l’arrestation d’agents de santé à Bobo-Dioulasso pour détournement de médicaments. Au niveau scolaire, la ligue a déploré ce qu’elle considère comme une incapacité de l’Etat à faire fonctionner la cantine scolaire au profit des élèves, puisque cette cantine n’arrive pas à bonne date dans les écoles, selon son constat. Outre cela, les vivres offerts au titre de la cantine sont parfois de très mauvaise qualité, à l’entendre. Si les conférenciers saluent le retour des bourses au post-primaire au profit des élèves, ils déplorent le fait que le privé mène le leadership dans le secteur de l’éducation, au primaire et au post-primaire. Ce qui est anormal à leurs yeux. Se prononçant sur la grève des agents du ministère en charge de l’économie et des finances, les conférenciers ont demandé à ces derniers de ne pas s’engager dans un corporatisme égocentrique qui nuirait à la nation, selon leurs termes. Sur une toute autre affaire, la ligue s’est visiblement emportée. Elle n’est pas satisfaite du jugement de l’affaire du groupe OBOUF où les responsables de ce groupe ont été arrêtés pour tromperie des consommateurs, pour avoir modifié les dates de péremption de canettes de boissons vendues au Burkina.  Par conséquent, elle veut que la Justice active le dossier qui est en appel  afin qu’une sentence soit prononcée en vue de décourager les commerçants véreux qui seraient tentés de continuer à empoisonner les consommateurs pour satisfaire leur cupidité.  Que fait la Ligue des consommateurs depuis un certain temps, en dehors des sorties médiatiques ? Elle effectue des sorties sur le terrain en compagnie des agents de Police, confient les conférenciers. Toutefois, ils reconnaissent qu’elle est handicapée au niveau du bureau exécutif national et connaît une léthargie depuis 5 ans. Pour cela d’ailleurs, les conférenciers interpellent le ministère en charge de l’administration territoriale à faire diligence pour qu’un nouveau bureau soit élu, pour permettre à la ligue de retrouver son dynamisme d’antan.

Lonsani SANOGO

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+