PERIODE DE CANICULE : L’ONEA promet de relever le défi de la desserte

PERIODE DE CANICULE   :  L’ONEA promet de relever le défi de la desserte

 

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a organisé une visite terrain et un point de presse le 9 avril dernier, en vue d’informer les populations et tous ses partenaires sur la situation de la desserte en eau potable et les travaux qui sont en cours pour assurer la continuité du service dans la ville de Ouagadougou et environnants. Une équipe composée des différents responsables de l’ONEA, du ministère de l’Eau et de l’assainissement (MEA) et de la presse est allée constater les ouvrages en cours de réalisation à la périphérie de la ville de Ouagadougou.

L’ONEA a entrepris une visite terrain et un point de presse avec les hommes et femmes de médias le 9 avril dernier à Ouagadougou, en présence des secrétaires généraux du MEA et de l’ONEA. Cette rencontre vise à permettre à l’ONEA d’informer les populations de la ville de Ouagadougou sur les mesures prises afin d’assurer la continuité de la desserte en eau potable dans la ville et ses environs. L’ONEA, dans sa mission de production et de distribution d’eau potable, rencontre certaines difficultés qui ont un impact sur la satisfaction des populations en termes de continuité de la desserte en eau potable. Pour ce qui concerne la ville de Ouagadougou, les travaux du projet Ziga II se poursuivent avec la construction de la deuxième station de traitement et la pose de la conduite d’eau de Ziga vers Ouagadougou. Ces travaux sont achevés, selon les responsables de l’ONEA. La capacité de production de l’ONEA est actuellement de 95 690 000 m3/an pour une prévision de la demande en eau de 59 922 500 m3/an. L’eau est disponible mais les capacités de transfert de l’eau vers les châteaux et les capacités de distribution restent insuffisantes. Le SG du MEA, Sori Alassoum, a dans son propos, salué la veille citoyenne exercée de plus en plus par la presse, surtout pendant cette période chaude concernant l’accès à l’eau et à l’assainissement de nos populations, accès qui est devenu un droit reconnu dans notre Constitution depuis 2015. Et Sori Alassoum d’ajouter : « Notre pays fait face, dans le domaine de l’eau, à plusieurs problèmes qui ont un impact sur le développement social et économique comme les pénuries, les maladies hydriques, les inondations, etc. L’urbanisation galopante de nos villes et la forte augmentation de la population rendent difficile la maîtrise de l’alignement de l’offre à la demande. Cette situation qui affecte la continuité du service, est la préoccupation majeure de notre département, surtout en cette période de canicule. La situation de l’approvisionnement en eau potable de la ville de Ouagadougou et des villes secondaires a connu des perturbations depuis la période chaude, en raison de la forte demande en eau potable des populations. Pour pallier ces insuffisances, des mesures ont été prises comme la mise en place du comité de suivi de la desserte en eau en cette période, en vue de superviser l’application des mesures exceptionnelles et de faire des propositions d’amélioration ; c’est donc cette vérification qui a fait l’objet de cette sortie terrain ». Les difficultés d’approvisionnement de la population en cette période sont dues à la très forte demande. La production est excédentaire de plus de 35 millions de mètres cubes, mais nous avons quelques difficultés à envoyer l’eau au plus près des populations, a confié le SG du MEA. Le SG de l’ONEA, Moumouni Sawadogo a, à la suite du SG du MEA, partagé les préoccupations de l’ONEA avec les journalistes. Il a rassuré que des mesures sont prises et que : « dans le cas spécifique de Ouagadougou, les quantités produites sont suffisantes ; c’est au niveau de la distribution que quelques problèmes se posent mais d’ici la fin de l’année, ces problèmes seront résolus. Au niveau de Bobo-Dioulasso, la difficulté de desserte se pose au niveau des zones hautes telles que les secteurs 24 et 25, mais les travaux de renforcement de capacité de la station de Nasso sont en cours avec la construction de 5 forages. Pour les autres centres, des forages sont en cours de réalisation et le raccordement, dans les différents centres où la ressource est insuffisante et le niveau d’exécution actuel d’environ 95% ». Pour le SG de l’ONEA, ils ont la pleine conscience des désagréments que vivent les populations en cette période chaude et c’est pourquoi des actions à court, moyen et long termes sont programmées afin d’atténuer au maximum les désagréments engendrés par la perturbation de la desserte en eau potable. Nous invitons les consommateurs à nous accompagner à travers des actions d’économie d’eau et de solidarité envers ceux qui subissent le manque d’eau, a-t-il ajouté. Pour tout manque d’eau de plus de 24 heures, nous invitons les usagers à contacter notre centre d’appel VENEGRE au 80 00 11 11, pour une prise en charge diligente, a-t-il conclu.

Jonas B. SALOU (Collaborateur)

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+