PLUIES DILUVIENNES A PIBAORE : Plus de 1 442 sinistrés, 9 blessés, 3 morts et de nombreux dégâts matériels

PLUIES DILUVIENNES A PIBAORE    :  Plus de 1 442 sinistrés, 9 blessés, 3 morts et de nombreux dégâts matériels

 

 

Une pluie diluvienne accompagnée de vent a causé beaucoup de dommages dans la commune rurale de Pibaoré  dans le Sanematenga le samedi 23 juin 2018.  On dénombre des blessés et des pertes en vies humaines. Nous y avons fait un tour, une semaine après et le constat est tout simplement désolant.

 

Les populations de la commune rurale de Pibaoré ont la peur au ventre lorsqu’une pluie se prépare. La raison est toute simple ; elles ont été frappées par une forte pluie accompagnée d’un vent qui a causé des malheurs. La scène s’est passée le samedi 23 juin dernier, autour de 16h. Des témoins victimes racontent : Dassamba  Ouédraogo : « J’étais dans ma maison et quand le vent a commencé, j’ai vu toute ma tôle s’envoler comme une feuille et je suis sorti de ma maison en criant. A côté de moi je voyais également d’autres tôles qui partaient comme des oiseaux. C’était affreux». Ousmane Ouédraogo, maître franco-arabe : « Trois de mes maisons sont tombées et toutes mes classes se sont écroulées. Je n’ai plus rien». Oumarou Ouédraogo, béton en main en train de reconstruire sa maison  renchérit : « Même les feuilles des arbres ont disparu ; j’ai tout perdu, ma volaille le contenu des maisons, tout est parti. » Kibsa Sawadogo, logé à l’école ‘’A’’ :  « De ma maison, j’ai seulement pu sortir  deux marmites et une cuvette. C’est surtout les maisons en tôles qui  ont plus subi le courroux de ce vent. Il y a eu aussi beaucoup de grêles tombées et beaucoup de personnes  ont été blessées par ces grêles qui sont tombées à hauteur de 30 cm environ». Le vieux Zoukog-Naaba âgé de plus d’un siècle, dans sa chaise locale : « Je n’ai jamais vu une telle pluie. Un tronc d’arbre traversé par une barre de fer IPN ! Non». Bref, partout,  jonchaient des morceaux de tôles.  Les conséquences sont lourdes, dira le préfet, président du Conseil départemental de secours d’urgence et de réhabilitation (CODESUR), une structure créée pour la circonstance : « 420 ménages touchés, 1 442 sinistrés dont 427 hommes, 331 femmes, 684 enfants, 385 sans-abris, 322 élèves, 15 femmes enceintes, 75 femmes allaitantes, 152 personnes âgées, 21 personnes handicapées, plus de 67 maisons écroulées, 3 morts, 9 blessés et 12 bâtiments administratifs touchés. » Tel est le bilan provisoire dressé par le premier responsable du département, Karim Ouédraogo. En attendant, plusieurs sinistrés sont logés dans les écoles où des premiers secours tels que des nattes, des moustiquaires, du riz, du maïs, des couvertures, des bouilloires, des seaux, des gobelets et de l’argent leur sont distribués. Le préfet, Karim Ouédraogo et le maire, Brice Ouessene Ouédraogo ont remercié les autorités gouvernementales, Mme le gouverneur, le haut-commissaire, les députés et toutes les bonnes volontés qui ont déjà exprimé leur solidarité pendant que traverse la population de Pibaoré.

Par Sidpasolgdé

 

 

 

 

 

 

 

6- Le préfet, Karim Ouédraogo, président du CODESUR,  a remercié toute les bonnes volontés qui ont

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+