POT-POURRI

POT-POURRI

 

  Crise au CSM : des magistrats retraités jouent les bons offices

 

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) du Burkina Faso traverse une zone de turbulences et cela, suite aux travaux du Conseil de discipline qui ont abouti, dans une ambiance de contestation, à des sanctions de magistrats. D’après des informations publiées par la Lettre du Continent du 20 juin dernier, des médiateurs tentent de ramener le calme dans la maison « magistrature ». Voilà ce que rapporte notre confrère : « Au-delà  des divergences sur les dossiers emblématiques de l’ancien régime, le CSM avance divisé. Les quelque 8000 magistrats du pays sont regroupés dans trois organisations éloignées idéologiquement. Le pro-Compaoré Syndicat autonome des magistrats du Burkina (SAMAB) reste aux antipodes du Syndicat des magistrats burkinabè (SMB), créé en 1989 en opposition  à l’ancien régime. Le Syndicat burkinabè des magistrats (SBM), dirigé par Christophe Compaoré, semble à mi-chemin des deux précédents. Pour aplanir les tensions, d’anciens juges regroupés au sein de l’Union des magistrats burkinabè à la retraite (UMBR), présidée par l’ex-président de la Cour Suprême, Moussa Sanogo, ont offert leurs bons services ».

 

 Présumés terroristes recherchés : des anciens soldats, des conseillers municipaux et des CVD sur la liste

 Le ministère de la Sécurité a publié un avis de recherche portant sur 146 présumés terroristes. En analysant de près cette liste, l’on se rend à l’évidence que Malam Dicko, fondateur du groupe Ansarul Islam, a cédé définitivement la place à l’un de ses lieutenants. Il s’agit de Dicko Abdoul Salam alias Djaffar, actuel leader du groupe. L’on note également la présence de deux anciens soldats de l’armée nationale du Burkina Faso. Actuellement, ils sont, respectivement formateur dans un camp terroriste dans la zone de Gossi au Mali, et instructeur parmi les terroristes. Ils ont pour identité, Sawadogo Souleymane, classe 2005, matricule 05 1100 3937, ancien soldat du Centre d’entraînement commando de Pô. Il a fait désertion. Le second se nomme Tamboura Ali. Il est démissionnaire de l’armée, après une mission de la MINUSMA au Mali. Ce dernier a servi à Djibo. En regardant le profil des personnes recherchées, l’on retrouve donc des militaires, des conseillers municipaux, des Conseillers villageois de développement (CVD), des commerçants, des braqueurs, des criminels, un enseignant et un 1er adjoint au maire.

 Lutte contre le terrorisme : un des 146 présumés terroristes arrêté à Dori

 C’est une information de nos confrères de Ouaga Fm : « Boureima Alassane, conseiller municipal de Soumbella et premier adjoint au maire de Koutoukou dont le nom se trouve sur la liste des 146 personnes activement recherchées par le ministère de la Sécurité, a été arrêté hier mercredi 20 juin 2018 à Dori. Ce dernier est soupçonné de complicité avec les terroristes ».

 

 HCRUN : un blessé de l’insurrection populaire évacué en Tunisie

 Le Haut-conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) a tenu promesse. En effet, après avoir facilité l’opération chirurgicale de 13 blessés de l’insurrection  populaire de 2014 et du coup d’Etat de 2015, l’institution que dirige Léandre Bassolé avait annoncé qu’un autre cas qui nécessitait une évacuation à l’étranger, allait être pris en charge. C’est désormais chose faite : le blessé de l’insurrection, Yssouf Nacanabo, a été évacué en Tunisie. Avec un nerf du bras gauche sectionné, il aura la chance de subir cette opération qui va certainement le soulager. Le HCRUN a tenu à lui associer un médecin traumatologue, Dr Adama Ouédraogo, qui l’accompagne en Tunisie.

 

 Médias : le procès en appel de « Mutations » aura lieu lundi prochain

 Le procès en appel de notre confrère « Mutations » aura lieu le lundi 25 juin, à la Cour d’Appel de Bobo-Dioulasso. En rappel, notre confrère a été attrait en justice par un magistrat, du nom de Daboné, pour diffamation. En première instance, notre confrère a été condamné à des amendes et des dommages et intérêts cumulés à plus de 17 millions de F CFA.

 

 Bagarre entre deux femmes au SP/CNE : des sanctions disciplinaires annoncées

 Ceci est une réaction du Secrétaire permanent pour l’enfance,  Adama Sondé, à un article publié dans cette rubrique, le 2 juin dernier. Cette déclaration date du 13 juin 2018. Lisez plutôt.

« Dans sa rubrique « Pot-pourri » du 2 juin 2018, le journal « Le Pays » s’est fait l’écho d’une altercation entre deux  agents du Secrétariat permanent pour l’enfance sous le titre : «  Ministère de la Femme : quand deux femmes se battent au bureau ». Je tiens à rappeler aux lecteurs et à l'opinion publique que conformément aux principes et aux règles de l'Administration publique, les agressions physiques et tout autres formes de violences exercées au sein des services sont proscrites par la loi 081-2015/CNT portant statut général de la Fonction publique d’Etat. Par conséquent, rien ne saurait justifier la violente altercation survenue au sein du SP/CNE entre celles-là même qui ont la lourde charge d'inculquer à la société, les valeurs et les vertus du vivre-ensemble. Un tel comportement constitue un manquement grave à  la discipline et au bon fonctionnement du service public, et ne saurait être toléré.  C’est pourquoi une procédure disciplinaire est engagée concernant les deux protagonistes et les sanctions appropriées seront prises à leur encontre conformément aux textes en vigueur ».

 

 ADP: un meeting pour dénoncer la gouvernance du pays

 Alliance pour la défense de la Patrie organise un meeting, ce samedi 23 juin 2018 à Ouagadougou. Cette manifestation a pour objectif «  de dire non : aux coupures intempestives de l’électricité et de l’eau par la SONABEL et l’ONEA ; à la remise en cause actuelle des libertés démocratiques et syndicales ; au manque de réponses adéquates à la crise alimentaire qui touche environ 2 millions de Burkinabè ; à la délocalisation inopportune du Conseil de ministres budgétivore sur le dos du contribuable ».

 

 Solenzo : les fils et filles fument le calumet de la paix

 Les fils et filles de la région des Banwas doivent se retrouver à Solenzo le dimanche 24 juin 2018 pour fumer le calumet de la paix sous la houlette de madame le Médiateur du Faso. En rappel, ce conflit intercommunautaire, vieux de plus de vingt ans, a connu un dénouement heureux le 29 mai 2018, grâce à l’intervention de Mme Saran Séré/Sérémé, Médiateur du Faso.Vivement que cette paix soit durable, que l’apaisement des cœurs et la paix des braves puisse permettre à ce bassin cotonnier du Burkina Faso,  de se développer et de contribuer pleinement au   bien-être des populations de la région des Banwas et à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays des Hommes intègres !

 

 Insécurité alimentaire au Passoré : quand la demande dépasse l'offre à Yako

 La présente saison des pluies commence dans une ambiance de famine accrue due à la mauvaise pluviométrie de l'année écoulée. A Yako, les locaux de la SONAGESS se sont transformés en dortoirs pour des dizaines de personnes qui entendent acheter de quoi se nourrir. Par moments, la situation est hors contrôle, du fait de l’affluence. Si fait que le mercredi 20 juin dernier, c'est une foule immense qui a envahi la direction de la SONAGESS. Les bousculades ont alerté les autorités communales qui se sont promptement rendues sur les lieux. Le 2e adjoint au maire de Yako, Mamadou Kindo, présent sur les lieux,  a lancé un cri du cœur au gouvernement, dans le sens de venir au secours à la population du Passoré.

 

 Production de Jonathan Pitroipa : le label officiellement lancé demain

 Shamar Empire, le label de production fondé par l'international Burkinabè, Jonathan Pitroipa, sera officiellement lancé ce samedi 23 juin à Ouagadougou. Cette structure vise à promouvoir la carrière des artistes du Burkina Faso et d'Afrique. Prestations proposées : enregistrements sonores, édition musicale, prestations musicales et artistiques, événementiel, développement artistique, spectacle vivant, communication globale et merchandising.

  Association Wendkuni pour le développement de l’Afrique : une formation professionnelle pour élèves et étudiants en téléchargement

 L’Association Wendkuni pour le développement de l’Afrique lance, demain samedi, une campagne de formation professionnelle en métiers polyvalents pour 15 millions de Burkinabè dont des élèves et des étudiants. Objectif : « transformer le Burkina Faso en Chine populaire de l’Afrique d’ici 2050 ».

 

ARCIBA : les « 48 heures dans le pôle urbain de Bassinko » débutent demain

 L’Association des Résidents de la Cité de Bassinko (ARCIBA), organise la première édition des « 48 heures dans le pôle urbain de Bassinko ». L’activité aura lieu les 23 et 24 juin prochain. La cérémonie d’ouverture, elle, se tiendra demain samedi au Plateau omnisport de Bassinko, en présence de plusieurs personnalités dont le ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, Maurice Bonanet, qui en assure la patronage, de Bachir Ismael Ouédraogo, ministre de l’Energie, président,  et de Inoussa Kaboré, administrateur général de CIMFASO, parrain.

 

  Compte administratif gestion 2017 du conseil municipal de Gourcy : la poursuite des échanges prévue pour le 23 juin 2018

 La session budgétaire du 18 juin 2018 n’étant pas arrivée à son terme suite à la désertion de la salle de conseillers après le rejet du compte administratif gestion 2017 par 32 voix contre, 26 pour et 7 abstentions, il nous est revenu que la poursuite des échanges aura lieu demain, 23 juin 2018. « En raison des difficultés lors de l’ouverture de la session budgétaire le 18 juin 2018, je viens, par la présente, vous convier, le samedi 23 juin 2018 à partir de 9h dans la salle de réunions de la mairie, en vue de la poursuite des échanges autour des points qui étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir : examen et adoption du conseil administratif, gestion 2017, examen et adoption du projet du budget supplémentaire 2018, divers. Je sais compter sur votre indulgence » ; telle est la quintessence de la note adressée à tout conseiller municipal par le maire Kadidja Traoré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+