POT-POURRI :

POT-POURRI :

Médiateur du Faso : après son limogeage, le Professeur Abdoulaye Soma réagit

 Limogé de son poste de Directeur de cabinet du Médiateur du Faso, le Professeur Abdoulaye Soma a réagi sur son compte Facebook : « Ma mission de Directeur de Cabinet du Médiateur du Faso, est terminée. Rendant grâce à Dieu, j’exprime ma profonde gratitude à tous ceux qui l’ont autorisée et facilitée. Je souhaite bonne suite à l’Institution et à ses animateurs. De nombreux défis se posent à notre peuple et c'est avec honneur et bonheur que je mettrai les expériences engrangées au service du développement de notre pays ».

 Premières universités d’été de « Le Faso Autrement » : 400 à 500 participants attendus à Ouagadougou

 Pour la première fois de son histoire, le parti dirigé par Dr Ablassé Ouédraogo, « Le Faso Autrement », organise, demain 14 juillet, ses premières universités d’été sous le thème : « Ensemble, restaurons la confiance et l’espoir pour rebâtir le Burkina Faso autrement ». 400 à 500 participants sont attendus à cette rencontre à double objectif : mobiliser les militants et leur redonner confiance en renforçant leurs capacités et faire savoir au peuple burkinabè qu’il peut compter sur Le Faso Autrement pour les prochaines échéances électorales. La rencontre connaîtra trois actes majeurs. Il s’agit de deux communications portant sur deux thèmes : « Le leadership féminin : capacités d’influence » ; « jeunesse burkinabè : engagement politique et conscience politique ». Le troisième acte sera marqué par un échange entre militants, autour de la stratégie de mobilisation et d’implantation du parti au niveau national. Le Faso Autrement, en chiffres, c’est 87 conseillers municipaux, un député et un maire de commune urbaine. En rappel, le Burkina Faso compte 150 partis et formations politiques dont seulement 14 représentés à l’Assemblée nationale.

 

* Réconciliation nationale : l’ADMB quitte la CODER

 

Dans une correspondance adressée à notre rédaction, l’Association des dockers et manœuvres du Burkina dit quitter la CODER à partir du 11 juillet 2018, en invoquant plusieurs raisons. Morceaux choisis : « Nous ne pouvons accompagner quelqu’un dans sa conquête du pouvoir, même en 2100 » ; « Nous ne pouvons accompagner la CODER que dans la recherche de la réconciliation nationale comme son nom l’indique » ; « il y a du flou dans la CODER ».

 

* Promotion du développement : l’ONG CREDO organise une soirée

 L’ONG Christian relief and development organization (CREDO) organise, à l’occasion de son jubilé d’argent marquant ses 25 ans d’existence, la « soirée du développement », le vendredi 27 juillet 2018 à l’hôtel Royal Beach à Ouagadougou. L’activité est placée sous le parrainage du Pr Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, et le co-parrainage de Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille.

 

Association Koura : entrepreneuriat digital au menu d’un camp

 L’Association Koura organise, du 12 au 14 juillet 2018, un évènement entrepreneurial dénommé le « Koura Bootcamp », sous le thème : «Femmes et entrepreneuriat digital ». L’activité a lieu à la Direction générale de la coopération. Le 14 juillet, elle sera délocalisée au Centre commercial de Ouaga 2000. Le Koura Bootcamp est un évènement annuel ponctué par des sessions de partages d’expériences, des séries de conférences-débats et une compétition de projets inter-instituts à travers des speechs devant un jury.

 Kadiogo : les femmes commerçantes sensibilisent sur le cancer

 

L’Association Wend-song manegda des femmes commerçantes du Burkina Faso, organise, dans le cadre de ses activités, des journées de sensibilisation et de dépistage volontaire du cancer du col de l’utérus, de seins et fistules obstétricales dans les différents marchés et yaars de la province du Kadiogo. La cérémonie de lancement de l’activité s’est tenue le 12 juillet au marché Rood-Woko à Ouagadougou.

 Paysage associatif : Augustin Loada arrive avec le MTT

 Le MTT, vous connaissez ? C’est l’acronyme du ‘’Mouvement Tengembilum Tamassira ‘’, une nouvelle association dirigée par le Pr Augustin Loada, ancien ministre de la Fonction publique et ancien directeur du Centre de gouvernance démocratique (CGD). La cérémonie de lancement des activités de ce mouvement associatif est prévue pour le  jeudi 19 juillet à partir de 15h au CBC. Selon les informations, le Pr Loada est le premier responsable dudit mouvement, qui dispose d’un conseil d’orientation, avec le titre de délégué général et il est secondé par Fousseni Ouédraogo. Cette association qui tient sa dénomination des langues nationales mooré et dioula (Tengembilum Tamassira, signifiant en français le chemin de la citoyenneté), a pour objectif principal de « contribuer à promouvoir la conscience et l’engagement citoyens et la culture démocratique au Burkina Faso ». Il faut ajouter que le MTT a comme vision : des hommes et des femmes qui s’assument en changeant durablement ; des citoyens responsabilisés et réhabilités dans la construction de leur propre présent et devenir. Avec une telle vision, l’on peut se demander si ce mouvement qui voit le jour à deux ans des élections présidentielle et législatives, aura des ambitions politiques. En tous les cas, on en saura davantage à l’issue du lancement de ses activités.

  FORAC : un panel de haut niveau au menu

 Demain, 14 juillet, sous le coup de 8h, aura lieu, au CBC, le lancement officiel du Forum alternatif des citoyens (FORAC), un mouvement citoyen qui est porté par l’observatoire de la démocratie et des droits de l’homme (ODDH), le Cercle d’éveil (CEDEV) et le Réseau des organisations de la société civile pour le développement (RESOCIDE) mais qui se dit ouvert à tous les citoyens de toutes tendances ou sensibilités. Le lancement sera suivi d’un panel de haut niveau sur le thème : « Les offres alternatives citoyennes de changement au Burkina » et ce, sous la modération de la députée Juliette Bonkoungou. Il faut noter que parmi les participants audit panel, on annonce des personnalités comme les députés Maxime Koné et Tahirou Barry, l’ancien ministre de l’Energie, Pr Alpha Oumar Dissa, le directeur général de l’ENAREF, Amadou Yaro, Daouda Sanou, consultant au système des Nations unies en RDC.

 Résultats du 1er tour du baccalauréat 2018 dans le Zondoma : 40, 49% de succès en série A4 et 32,27% en D

 La proclamation des résultats du 1er tour du BAC 2018, a eu lieu le jeudi 12 juillet au Lycée provincial du Zondoma à Gourcy.  Dans le jury  312 de la série A4, sur 284 candidats, 115 sont admis à l’issue des épreuves du  1er tour, soit un taux de réussite de 40, 49%. Dans le jury 313 de la série D, ils sont 81 sur 251 à décrocher leur premier diplôme universitaire, soit un taux de succès de 32,27%. 100 candidats en A4 et 44 en D sont autorisés à subir les épreuves du second tour, les 16 et 17 juillet. Le lycée provincial du Zondoma serait en tête avec un taux de succès de 76, 31% en A4 et 77, 27% en D, à l’issue du 1er tour.  Le Lycée municipal de Gourcy aurait totalisé 40 admis sur 59 en A4 soit un taux de 69,79%. Au moment où nous tracions ces lignes, les heureux candidats se bousculaient pour retirer  leur attestation de  réussite et   relevé de notes.

  Université Ouaga 2 : le Professeur Dembo Gadiaga n’est plus

 Le Professeur Dembo Gadiaga, maître de conférences en Mathématiques et statistiques, enseignant chercheur à l’Unité de formation et de recherches en Sciences économiques et de gestion (UFR-SEG) à l’Université Ouaga 2, est décédé le 11 juillet dernier à l’âge de 68 ans, des suites de maladie. Le Professeur à la retraite, a été conduit à sa dernière demeure, hier, jeudi 12 juillet, au cimetière municipal de Gounghin à Ouagadougou. Avant son enterrement, hommage lui a été rendu à l’Université. Les Editions « Le Pays » présente à la famille éplorée, ses condoléances les plus sincères et attristées. Que la terre du Burkina Faso, le pays qu’il a tant aimé et servi, lui soit

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+