POT-POURRI:

POT-POURRI:

 Congrès de l’UPC :  Zéphirin Diabré sera escorté de son domicile au Palais des Sports

 

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) tient son 2e congrès ordinaire les 20, 21 et 22 juillet au Palais des Sports de Ouaga 2000. La cérémonie d’ouverture de cette activité aura lieu demain, samedi 21 juillet. A cette occasion et selon nos informations, « un cortège géant escortera le président de l’UPC, Zéphirin Diabré, de son domicile jusqu’au lieu du congrès ». Ce cérémonial préfigure, à n’en pas douter, la reconduction de Zèph à la tête du parti du Lion. En rappel, l’évènement se tient sous le thème : « UPC : stratégie pour une victoire éclatante en 2020 synonyme de paix, d’unité nationale, de sécurité et de prospérité ». Quid des députés frondeurs ? Selon  nos informations, les membres du groupe parlementaire UPC/RD se sont donné jusqu’à ce jour, pour réfléchir à leur participation, de façon individuelle, au congrès.

  7e TAC : la mise en œuvre des décisions et recommandations au menu des échanges entre Burkinabè et Ivoiriens

 

Les travaux de la 7e conférence du Traité d’amitié et de coopération (TAC) Côte d’Ivoire–Burkina Faso se tiendront du 23 au 27 juillet 2018 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. La rencontre sera co-présidée par les présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Dramane Ouattara et portera essentiellement sur l’état de la mise en œuvre des décisions et recommandations issues de la 6e Conférence du TAC ainsi que la signature de nouveaux accords de coopération. La tenue d’un Conseil de gouvernement et d’un Conseil des ministres conjoint des deux pays, devrait marquer cette 7e conférence.

  Rapport du REN-LAC sur la corruption : « D'aucuns s’étonnent que les Impôts ne soient pas en tête des services publics les plus corrompus », dixit Siaka Coulibaly

 Le dernier rapport du REN-LAC sur la perception de la corruption et qui place la Police municipale en tête, fait réagir plusieurs Burkinabè. C’est le cas du politologue Siaka Coulibaly : « Ce qui doit être bien compris à propos du classement du REN-LAC sur la corruption au Burkina Faso, c’est qu’il s’agit d'une enquête basée sur l'opinion (perception) des personnes qui ont pu être interrogées. Si on procèdait à une évaluation basée sur les données quantitatives, le classement serait probablement différent. D'aucuns s’étonnent que les Impôts ne soient pas en tête des services publics les plus corrompus. Cela est lié à la nature de l’enquête. La population qui a des relations directes avec les Impôts et qui pourrait évoquer des cas de corruption, est moins importante que celle qui est en relation avec les services classés en tête des institutions corrompues ».

 Commune de Saaba : le comité de base du NTD  organise un meeting de remerciement le 22 juillet prochain

 

Le comité de base du Nouveau temps pour la démocratie (NTD) de Nioko 1 dans la commune de Saaba, organise un « meeting de remerciement », le 22 juillet prochain à Gaa-yaar. Selon les organisateurs, l’objectif majeur de ce rassemblement politique est de dire merci à ceux qui ont soutenu leur section durant la campagne électorale des dernières municipales. Ce meeting sera aussi l’occasion, nous dit-on, de maintenir les militants mobilisés en vue des prochaines échéances électorales.

  Institut des hautes études internationales : les élèves diplomates tiennent leurs « 72 heures »

 Du 19 au 21 juillet 2018 se tiennent les « 72 heures de l’Elève diplomate », dans les locaux du ministère des Affaires étrangères et de la coopération à Ouagadougou.  Placée sous le thème « Notre avenir à tous », cette activité est patronnée par le ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Paul Norbert Tiendrébéogo.

  Année scolaire 2017-2018 : la commune de Samba récompense les meilleurs acteurs

 L’année scolaire 2017-2018 finit en toute beauté dans la commune de Samba dans le Passoré. En effet, la 1re édition de la journée d’excellence a eu lieu le dimanche 15 juillet dernier, à la place de l’école centre de Samba. Organisée par l’association Buudbangré et des savoirs communautaires de Samba, en partenariat avec l’ONG « Nouvelle Planète», cette journée a été l’occasion de décerner des prix aux meilleurs élèves du primaire et du secondaire de ladite commune. L’évènement a été placé sous  le patronage de Sa Majesté Naaba Sanem de Samba, les parrainages  de Adama Traoré, président de l’ONG Nouvelle Planète et de Ernest Kologo, inspecteur général des services du ministère des Infrastructures. Les  meilleurs élèves et encadreurs les plus méritants ont reçu, entre autres,  des kits scolaires, des vélos, des bourses d’études, etc.

 Diocèse de Dédougou : Mgr Prosper  Bonaventure Ky sera ordonné le 21 juillet prochain

 Depuis le 24 avril 2018,   Mgr Prosper Bonaventure Ky est le nouvel évêque du Diocèse de Dédougou. Mgr Prosper Bonaventure Ky sera ordonné le 21 juillet 2018  à la cathédrale Sainte Anne de Dédougou, par le Cardinal Philippe Ouédraogo. Il devient ainsi le troisième évêque du diocèse de Dédougou, après la disparition de Mgr Jude Bicaba, le 19 août 2016.Le 22 juillet 2018, c’est-à-dire le lendemain,  le nouvel évêque procédera à l’ordination de 5 prêtres, tous issus du diocèse.

 Ouahigouya : 48 heures pour magnifier le sport

  La cité de Naaba Kango va vibrer, cette fin de semaine, au rythme de deux activités sportives. Dans un premier temps, elle aura droit, ce samedi 21 juillet à partir de 15h, à la grande finale de la 4e édition du Tournoi de la Fédération jeunesse et développement durable du secteur 5. La manifestation a pour parrain un fils de la province en la personne de Salif Léonce Diarra, gérant de Elite Voyages. Le lendemain, soit le dimanche 22 juillet, toutes les couches socio-professionnelles du Yatenga se retrouveront à la Maison des jeunes, toute la journée, pour une compétition de belotte et de pétanque, à l’initiative de Salif Léonce Diarra avec les parrainages de Amado Traoré, PDG de ECODIS et YILMA, et du maire de la ville de Ouahigouya, Boureima Basile Ouédraogo. Il se susurre qu’à l’occasion, des ballons de football seront offerts à l’USY, club mythique de la cité de Naaba Kango.

  Yako : un agent de santé agressé

 Les travailleurs de la santé  de la province du Passoré sont mécontents.  C’est du moins le constat  fait le jeudi 19 juillet dernier, à Yako. Et pour cause, un des leurs du nom de Alexandre Zoungrana,  un maïeuticien d’Etat, a été publiquement bastonné par un fou, ou présenté comme tel, au cours d’une cérémonie tenue hier dans la ville. Du moins, le « fou » lui a assené un coup de poing après que l’agent de santé, maître de la cérémonie, lui a refusé le micro qu’il demandait afin de  s’adresser à la foule.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+