PRESIDENTIELLE DE 2015 : L’Eléphant barrit à nouveau à Ouahigouya

PRESIDENTIELLE DE  2015 : L’Eléphant barrit à  nouveau à Ouahigouya

Plus d’un mois après la levée de sa suspension sur l’échiquier politique national, l’Alliance pour la démocratie et la fédération / Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) a retrouvé ses militants de Ouahigouya au cours de sa rentrée politique tenue le mois passé, laquelle s’est d’ailleurs déroulée dans une ambiance bon enfant. Venus en nombre acceptable, les militants ont réaffirmé leur attachement au parti.

Ils sont venus des 12 communes rurales du Yatenga et de la commune urbaine de Ouahigouya. Eux, ce sont les militants qui ont fait le déplacement qui en véhicule, à moto, à vélo ou encore à pied pour assister à la rentrée politique, première du genre dans la province, depuis les journées très mouvementées des 30 et 31 octobre 2014. Le président du parti, Me Gilbert Noël Ouédraogo, devenu depuis ex-maire de Ouahigouya, étant absent, c’est son épouse Myriam Ouédraogo qui a présidé la rencontre. Son message a été livré par l’ex-député Sidiki Belem au siège du parti, au secteur 4 de Ouahigouya. Dans son adresse, l’ancien représentant à l’Assemblée nationale a tenu à dire merci à leurs militants et sympathisants qui, selon lui, se sont mobilisés « pour montrer que l’éléphant n’est pas mort, qu’il était à l’affût ». Pour lui, l’Eléphant est un animal qui s’adapte à toutes les situations et il est conscient de la nouvelle donne politique. Sidiki Belem a ajouté que le parti de feu Gérard Kango Ouédraogo, toujours attaché à la paix et à la cohésion sociale, entend jouer un rôle de premier plan en octobre 2015. Il a, de ce fait, exprimé son attachement à la République et dit avoir confiance aux acteurs de la transition. « Nous allons nous battre, avec la force de l’éléphant pour reconquérir le terrain. Nous invitons alors tous nos militants sincères à mobiliser toutes les ressources nécessaires pour la bataille de 2015 », a-t-il déclaré. Dans le même temps, l’ex-élu a demandé aux militants de ne pas céder aux provocations, d’où qu’elles viennent.

Gilbert Noël Ouédraogo bientôt à Ouahigouya

« Loin d’être la bagarre, la politique est faite pour convaincre. Nous devons convaincre à travers des actes qui tendent vers le rassemblement, l’union et le dialogue. Il faut vous départir de l’exclusion, de la stigmatisation et de toutes les autres formes de marginalisation. Comportons-nous positivement et on verra », a-t-il affirmé. En ce moment, une forte délégation du CDP, l’ex-parti au pouvoir, est arrivée sous les applaudissements de l’assistance. Pour la plupart des militants qui applaudissaient, l’ADF/RDA venait d’enregistrer des adhésions de démissionnaires du CDP. Et Sidiki Belem de s’empresser de préciser : « Ils n’ont pas démissionné de leur parti. Ils sont venus nous apporter leur soutien. Le jour où le CDP se réunira, l’ADF/RDA ira le soutenir ». L’engagement a été pris par les militants de cotiser pour reconstruire le siège du parti saccagé et brûlé. Côte à côte, militants CDP et ADF/RDA ont procédé à la pose de la première brique de construction du siège. Après le secteur 4, c’est au son de klaxons et de slogans, que les militants se sont déportés au secteur 2 où est située la résidence de Gilbert Ouédraogo. Ils sont allés constater de visu, et pour la première fois, les dégâts matériels et humains qui y ont été causés. Trois personnes ont perdu la vie dans une résidence complétement incendiée. Une minute de silence a été observée en la mémoire de ces martyrs. Selon Sidiki Belem, Gilbert Noël Ouédraogo retrouvera sous peu Ouahigouya dans le cadre de la présidentielle.

Hamed NABALMA

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+