PROMOTION DU DIALOGUE EN AFRIQUE : Le Mogho Naaba reçoit le Prix Macky Sall

PROMOTION DU DIALOGUE EN AFRIQUE  :   Le Mogho Naaba  reçoit le  Prix Macky Sall

 

 

Le « Prix Macky Sall » pour le dialogue en Afrique initié par  le Centre indépendant de recherches et d’initiatives pour le dialogue (CIRID) a été décerné, pour la première fois,  à Sa Majesté le  Mogho Naaba Baongho, chef suprême des Mossé.   Il a reçu sa distinction honorifique le 21 décembre 2017 à Ouagadougou au Burkina Faso.   Ce prix  est composé, en  plus du trophée, d’une attestation et d’une  enveloppe de 50 000 euros, soit plus de 32  millions de F CFA.

 

 

Pour ses efforts constants de recherche de la paix, de la cohésion sociale, de la stabilité dans le dialogue, le respect mutuel, Sa Majesté le Mogho Naaba Baongho, chef suprême des Mossé, s’est vu décerner le Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique par le Centre indépendant de recherches et d’initiatives pour le dialogue (CIRID).    Il a reçu son prix au cours d’une cérémonie officielle, le 21 décembre dernier, à Ouagadougou.  Pour ce faire, une forte délégation venue du pays de la Téranga,  a séjourné au pays des Hommes intègres pour   rendre hommage  au chef suprême des Mossé,  et par ricochet, à tout le  peuple burkinabè. Il s’agit, entre autres, du    Grand Serigne de Dakar, Pape Ibrahima Diagne,  du ministre des Affaires  étrangères du Sénégal, Me  Sidiki Kaba,  du vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Abdou Mbow.  Des autorités coutumières, des  hommes  d’affaires,  des autorités

administratives, militaires, paramilitaires, des députés  burkinabè  ont également effectué le déplacement de la salle des Banquets  pour vivre en direct l’honneur qui a été fait au peuple burkinabè.  « Le Mogho Naaba  a joué des rôles historiquement prouvés dans la stabilisation du Burkina Faso.  Son rôle  a été  très prépondérant dans l’aboutissement d’une  solution agréable dans la crise de 2014. Ceci a suffi pour nous, pour le présenter comme l’homme que nous voulions. Il représente valablement le profil que nous cherchions», s’est réjoui  Deo Hakizimana,  président-fondateur du CIRID.   Sa Majesté le Mogho Naaba Baongho, a repris le représentant du CIRID/Afrique de l’Ouest et du Centre, El Hadj Malick Mbaye,    a mis tout son prestige dans le dialogue au Burkina Faso et en Afrique.   Une fois le prix reçu, le Mogho Naaba, par la voix de son porte-parole, le Larlé Naaba Tigré,  a dédié le prix à tout le peuple burkinabè. « Ce prix, nous le dédions avec fierté au peuple burkinabè. Nous le dédions à ce peuple courageux et travailleur,  à ce peuple qui va à la modernité et au progrès sans jamais oublier sa culture et ses traditions », a-t-il expliqué avant de féliciter  le Centre indépendant de recherches et d’initiatives pour le dialogue (CIRID) pour sa clairvoyance.   A son avis,   en prenant l’initiative de créer le « Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique », le Centre indépendant de recherches et d’initiatives  a fait preuve de lucidité, de pragmatisme, d’esprit de suite, de prévision et de sagesse. Il a envoyé un signal fort à tous les hommes épris de paix, de cohésion sociale et de progrès,  à l’Afrique tout entière et à la communauté internationale.    «  Le Mogho Naaba a toujours prôné le dialogue et  la paix.  Aujourd’hui, c’est plus qu’un sentiment de fierté de voir que le monde entier lui reconnaît cette valeur d’Homme de paix et de dialogue.  En tant qu’Homme politique au Burkina Faso, je ne  peux qu’être heureuse de voir  que le Burkina regorge des ressources humaines qui travaillent  à la paix et à l’unité », s’est réjouie Hélène Marie Laurence  Ilboudo/ Marchal, députée à l’Assemblée nationale du Burkina.

 A noter que cette première édition du   Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique, a été parrainée  par le président sénégalais Macky Sall, représenté par son  ministre des Affaires étrangères,  Me  Sidiki Kaba.  C’est son homologue  Alpha Barry, chef de la diplomatie burkinabè, qui  a également représenté le président Roch Marc Christian Kaboré.

Issa SIGUIRE

 

 

 

Bon à savoir

 

Le Centre indépendant de recherches et d’initiative est une Organisation non gouvernementale (ONG) à but non lucratif, créée en 1996 et basée à Genève en Suisse.  Il se veut apolitique et non confessionnel. Il bénéficie du statut consultatif  spécial auprès des Nations unies (ECOSOC) et se focalise principalement sur la gestion pacifique des conflits. Son action est traduite par  des formations,  de la communication et la création d’espaces pour le dialogue à des niveaux divers,  encourageant le progrès dans des pays sortant de graves conflits. Pour mettre en œuvre son travail, l’organisation a établi des antennes nationales au Sénégal, au Kenya et au Burundi  où est installé son bureau pour l’Afrique.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+