PROVINCE DU SANGUIE:Les femmes leaders roulent pour le MPP

PROVINCE DU SANGUIE:Les femmes leaders  roulent  pour le MPP

Le samedi 13 juin 2014, une délégation de la direction politique nationale du MPP avec sa tête la secrétaire nationale chargée des femmes et du genre, Rakiéta Yaméogo, a tenu une rencontre d’échanges et d’informations avec les femmes leaders du Sanguié. Après 2 heures de causerie sur les questions brûlantes de l’heure, les femmes   qui ont pris d’assaut la salle de conférences de la Direction provinciale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (DPENA) du Sanguié, ont déclaré leur appartenance au parti.

 

« Nous les femmes leaders du Sanguié, nous roulons pour le MPP ». C’est le message que les femmes ont livré aux responsables du MPP, le samedi 13 juin 2014 à Réo. C’était lors d’une rencontre d’informations et d’échanges avec une délégation de la direction politique nationale, conduite par la secrétaire nationale chargée de la femme et du genre, Rakiéta Yaméogo. Tant attendue par les femmes, selon la représente, Sophie N’do, la rencontre a noté la présence de ces dernières, venues de tous les secteurs et villages environnants. Une mobilisation au cours de laquelle elles ont témoigné leur engagement à soutenir le MPP. En effet, ces femmes estiment, après une longue explication du secrétaire adjoint chargé de l’énergie et des TIC, Bienvenue Ambroise Bakyono, du contexte de création et de la vision du MPP, que c’est le seul parti où la femme occupe une place de choix. « Nous nous engageons même si des questions sans réponse demeurent», a déclaré Sophie N’do, à savoir celles en rapport notamment avec la contribution du parti en matière de création d’emplois pour les femmes. Aussi, toutes les intervenantes   n’ont pas manqué de mettre en garde les responsables du MPP contre toute trahison. « Ne venez pas nous mentir comme vos prédécesseurs », a lancé Mme Bado.

Face à cette méfiance, la secrétaire a rassuré les uns et les autres de leur bonne foi avant d’ajouter : « C’est le même problème qui a conduit à la création du parti ». En outre, l’occasion était belle pour expliquer aux femmes   le refus du parti d’aller au referendum pour la modification de l’article  37. « Blaise doit partir en 2015 », a-t-elle indiqué sous des applaudissements bien nourris. Toutefois, elle a été claire avec ses sœurs du Sanguié : «La bataille sera dure ». C’est pourquoi elles ont été invitées à cultiver l’esprit de solidarité   dans leurs rangs afin de prouver l’existence du MPP dans le Sanguié contrairement à ce que certaines personnes pensent. « Nous pourront gagner les batailles pour préparer un avenir meilleur pour nos enfants», a-t-elle confié.

A noter que les récents démissionnaires du CDP   ont pris part à cette rencontre.

 

Modeste BATIONO

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+