A la uneBaromètre

REAJUSTEMENT DU PRIX DU CARBURANT : Le FPR dénonce « une mesure incongrue »

Le Front patriotique pour le renouveau (FPR) trouve incongrue la récente mesure prise par le gouvernement sur le réajustement du prix du carburant. C’est la substance de la déclaration ci-dessous parvenue à notre rédaction. Lisez plutôt !

 

Peuple du Burkina Faso, l’ancien/nouveau régime politique (1987-2019) continue sans ménagement de nous édifier avec ses mesures impopulaires.

Le FPR, toujours fidèle à son combat politique, dénonce et dénoncera également sans ménagement toutes mesures non rentables pour le peuple burkinabè.

C’est avec une grande stupéfaction que nous avons appris au soir du 8 janvier 2019, que le gouvernement actuel a décidé de diminuer (sans une baisse bénéfique) le prix du carburant en fonction du type d’hydrocarbure.

En rappel, le même gouvernement avait au 8 novembre 2018 dernier, augmenté le prix du carburant de 75 F CFA sur le dos du citoyen sans pitié. Aujourd’hui après deux (2) mois d’impacts, face au mécontentement clairement exprimé par les masses laborieuses, les acteurs sociaux et politiques, la majorité présidentielle (MPP et alliés) décide d’une baisse incongrue de 20 F CFA pour l’essence et 30 F CFA pour le gasoil avec une différence nette en augmentation et consécutivement de 55 F CFA pour l’essence et 45 F CFA pour le gasoil qui, du reste, sont toujours en hausse sur les épaules du citoyen burkinabè et des ménages populaires.

Au regard de cette différence frappante et nette, on se pose la question patriotique de savoir si la nouvelle mesure représente une baisse  ? Pour le FPR, la réponse est sans appel ; il s’agit d’une continuité de la hausse du prix du carburant. Cette nouvelle mesure purement incongrue et populiste, décidée par le gouvernement le 8 janvier 2019, vise uniquement à détourner l’attention du peuple de ses objectifs nobles de son combat vital. Malgré le refus et le mécontentement initialement exprimé par le peuple, le gouvernement persiste à maintenir le prix du carburant à la hausse.

C’est pourquoi, en considération de ce qui précède :

Vu la souffrance continue du peuple,

Vu l’absence d’une volonté politique réelle à prêter une oreille attentive aux revendications sociales,

Vu l’augmentation et le maintien des taxes impopulaires décidées au forceps,

Vu l’incapacité pour la majeure partie des burkinabè, de vivre dignement avec leurs revenus et de se projeter dans l’avenir,

le FPR refuse et rejette cette nouvelle mesure fantaisiste prononcée sur le prix du carburant. Nous appelons à la vigilance de tous et nous demandons le retour sans ambages aux prix qui existaient avant le 8 novembre 2018.

Aussi, nous appelons à nouveau à une convergence des luttes républicaines en 2019 en vue d’éviter à la Nation de s’engloutir.

Vive le Peuple,

Dieu bénisse le Burkina Faso.        

Pour Le Bureau national            

 

Fait à Ouagadougou, le 9 janvier 2019

 

Le Président national              

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer