RENCONTRE GOUVERNEUR DU NORD-FORCES VIVES DU ZONDOMA : L’eau et le marché de Gourcy au cœur des échanges

RENCONTRE GOUVERNEUR DU NORD-FORCES VIVES DU ZONDOMA : L’eau et le marché de Gourcy au cœur des échanges

 

Il s’est tenue le mercredi 14 octobre 2015 au collège Saint Henri de Osso à Gourcy une rencontre d’échanges entre le gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo, et les Forces vives de la province du Zondoma. Le manque d’eau et la construction inachevée du marché de Gourcy ont été les principales préoccupations des ‘’Zondomalais’’.

« Nous travaillons à faire de notre administration, celle qui est proche des administrés, transparente, ouverte, intégrée à  son milieu, qui privilégie le dialogue et met en avant les principes de bonne gouvernance, de démocratie et de liberté », a dit d’emblée, le gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo, pour situer le contexte de cette rencontre avec les Forces vives.  « Cette rencontre nous donne l’occasion de recueillir les conseils et préoccupations des populations, de proposer ensemble des solutions pour réaliser le développement », a-t-il renchéri. Des nombreuses et diverses préoccupations soulevées par les Forces vives, on retient l’absence de retenue d’eau (barrage) digne de ce nom dans la province, le manque d’eau dans toutes les unités du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Gourcy dû à l’inexistence d’un château d’eau maintes fois promis mais jamais réalisé. A cela s’ajoute la construction inachevée depuis plus de cinq ans du marché central de Gourcy. A ces questions, les responsables provinciaux et régionaux des domaines concernés ont expliqué la situation et livré des perspectives avant que des esquisses de solutions ne soient suggérées au niveau local. Aussi, l’emploi des jeunes, l’orpaillage, la défectuosité des routes, les effectifs élevés dans les classes, les différents conflits, l’insécurité, situation nationale oblige, n’ont pas été occultés et chacun des acteurs s’est engagé à jouer sa partition pour booster le développement de la province. Auparavant, dès son arrivée dans la cité de Naaba Yadéga, le gouverneur a rendu une visite de courtoisie aux autorités coutumières et religieuses de Gourcy. Avant les échanges proprement dits, et après avoir souhaité la bienvenue à toute la délégation régionale, Naaba Baongo , chef de Gourcy, a, comme à son habitude, prôné la paix, la tolérance, le pardon, la cohésion sociale qui sont, pour lui, des valeurs cardinales pour le développement du Burkina Faso. Pour sa part, et avant de prendre congé de ses interlocuteurs du jour, le gouverneur Hassane Sawadogo les a exhortés à privilégier le dialogue dans le règlement des conflits qui sont des phénomènes normaux dans la vie des hommes. Il a également fait la promesse de transmettre à sa hiérarchie les préoccupations qui ne relèvent pas de sa compétence.

Winninmi ILBOUDO (Correspondant)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+