REVELATIONS

REVELATIONS

Zone de Kosyam : interdiction de circuler entre 18h et 6h du matin

 

Ceci  est un communiqué de l’Etat-major particulier de la Présidence du Faso : « Dans la nuit du 3 au 4 mars 2018, à un poste de garde du GSPR, à la hauteur de la Nonciature, un incident mortel est survenu aux environs de 2h du matin. Un individu, sans document d’identité, a été  appréhendé et gardé à vue au poste avant son transfert à la brigade de gendarmerie de Kosyam ; Ouaga 2000. Voulant s’échapper, il tentera de s’emparer de l’arme de service de la sentinelle. Il s’en est suivi une lutte et des coups de feu qui furent fatals pour le fugitif qui rendit l’âme devant la Nonciature. Les constatations d’usage ont été faites par les services compétents  et le corps transporté à la morgue du CHUYO. Une enquête a été ouverte. C’est le lieu de rappeler à tous, l’interdiction stricte de circuler dans cette zone de très haute sécurité entre 18h et 6h du matin, ou si le besoin s’impose, de respecter les sommations et instructions des gardes placées aux différents postes ».

MACO : Nathalie Somé   libérée  

 

La présidente du Conseil supérieur de la Communication (CSC), Nathalie Somé, a quitté la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) et ce, depuis hier, 5 mars 2018. Mme Somé, désormais en liberté provisoire, avait été arrêtée le 6 septembre 2017, dans le cadre d’une  enquête sur les présomptions de détournements de fonds publics destinés à certaines dépenses dans le cadre des élections couplées de 2015.  Elle est poursuivie, entre autres, pour dépenses non justifiées d’une centaine de millions de F CFA des fonds alloués aux élections ainsi qu’à l’achat de certains biens de consommation personnels sur le budget de l’institution.

 

8-Mars : la ministre de la femme invite à surseoir aux regroupements festifs

 

La ministre de la Femme, Laurence Ilboudo/Marshall, invite les Burkinabè à la retenue, à l’occasion de la fête de la Journée internationale de la Femme qui aura lieu le 8 mars prochain. Elle rappelle d’abord que la commémoration du 8 mars se tient dans un contexte particulièrement difficile, suite aux attaques terroristes perpétrées contre notre pays. De ce fait, la ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille invite les populations burkinabè à célébrer cette journée dans la sobriété et le recueillement. Laurence Ilboudo appelle vivement les femmes à la retenue et à surseoir aux regroupements festifs et autres manifestations de réjouissance populaire, et ce, sur toute l'étendue du territoire national. Par ailleurs, elle invite les femmes à porter un signe distinctif (foulard, écharpe ou bandeau de couleur noire) lors des activités commémoratives. De même, les promoteurs de spectacles et d'événements de distraction de tout genre, relatifs à la célébration du 8 mars, sont invités à respecter scrupuleusement cette consigne.

Attaques du 2 mars : les victimes seront inhumées demain

 

Les militaires tués lors des attentats terroristes du 2 mars 2018 seront inhumés ce mercredi 7 mars 2018 à 14 heures 00 au cimetière municipal de Gounghin. C’est l’information qui a été donnée par le Service de communication du gouvernement. En rappel, selon le bilan officiel, les attaques de l’Etat-major général des armées et de l’Ambassade de France ont coûté la vie à huit soldats des Forces armées nationales.

Attaques terroristes à Ouaga: le CDP a interrompu ses journées parlementaires à Bobo

«C'est avec beaucoup de tristesse qu'en pleine cérémonie des travaux du groupe parlementaire du CDP ici à Bobo-Dioulasso, nous avons appris cette attaque lâche et barbare de terroristes à Ouagadougou. Nous avons appris par la suite que l'Etat-major général des armées et l'ambassade de France ont été attaqués et qu'il y a eu plusieurs victimes. Nous voulons, au nom du CDP, présenter nos condoléances aux familles éplorées. Nous voudrons ensemble montrer toute la solidarité du parti CDP et l'ensemble de ses militants. Nous voudrons également interpeler tout un chacun à rester solidaire car c'est avec le pardon, la réconciliation, l'unité au Burkina Faso que nous parviendrons à vaincre ce mal qui n’a que trop duré. C'est le lieu aussi de soutenir nos forces de défense et de sécurité afin qu’elles continuent leur travail de protection». Ce sont là les déclarations du président du CDP, Eddie Komboïgo, qui était présent à la cérémonie d’ouverture des premières journées parlementaires de son parti, à Bobo-Dioulasso. C’était le 2 mars dernier. Les journées parlementaires ont été interrompues.

Attaques du 2 mars : les propriétaires des engins volés peuvent les récupérer

 

Le Premier Substitut du Procureur, Yoda Harouna, a signé un communiqué dans lequel il invite les propriétaires des engins abandonnés lors des évènements du 2 mars dernier, à aller les récupérer. « Le Parquet près le tribunal de grande instance de Ouagadougou informe les propriétaires des engins à quatre ou deux roues qui étaient stationnés dans les environs de l’Etat-major général des Armées ou qui y avaient été abandonnés à la suite de l’attaque du 2 mars 2018, qu’ils pourront entrer en possession desdits engins le lundi 05 mars 2018 à partir de 08 heures 00 minute.
A cet effet, ces derniers sont priés de bien vouloir se présenter devant le Tribunal militaire aux date et heure indiquées pour les formalités y afférentes. En outre, il informe les occupants des immeubles affectés par l’explosion lors de cette attaque, qu’ils pourront également occuper leurs bâtiments à compter de la même date 
», écrit-il.

 

Festival Garba : ceux qui ont perdu leur matériel sont priés d’entrer en contact avec le comité d’organisation

 

C’était la débandade au festival Garba qui refermait ses portes le dimanche 4 mars au SIAO. En effet, suite à l’explosion d’une bouteille de gaz, les festivaliers ont pris, chacun, la tangente, et ce, dans une confusion indescriptible. Cela a causé beaucoup de dégâts et certains ont perdu des biens, notamment des pièces d'identité, des clés de maison, des sacs et bien d’autres objets. Les « victimes » sont priées de contacter le comité d’organisation pour entrer en possession de leurs biens.

 

Attaques terroristes à Ouaga : la compassion du FC Girondins de Bordeaux

 

Le vendredi 2 mars 2018, Ouagadougou, la capitale burkinabè, a été victime d’un double attentat perpétré par des terroristes. Au soir de ces attaques, le Burkina a reçu de nombreux messages de compassion et de soutien. C’est dans ce sens qu’a réagi Stéphane Martin, président du FC Girondins de Bordeaux, club de football de ligue 1 en France. On peut lire dans son message, ceci : « Stéphane Martin ainsi que l’ensemble du FC Girondins de Bordeaux apportent leur soutien et leur solidarité au peuple burkinabè touché en son cœur ». Un message adressé au Burkina via Amado Traoré, président de l’Académie foot plus (AFP). Il faut rappeler que le président Stéphane Martin a séjourné au Burkina en compagnie de Yannick Stopyra, coordinateur général des équipes de jeunes et du recrutement au FC Girondins de Bordeaux, du lundi 19 au mercredi 21 février 2018, sur invitation du président Amado Traoré.

 

*Circulation : « Chaud-Chaud » de Commissariat de Tampy victime d’un accident à Korsimoro

 

Le célèbre comédien burkinabè, « Chaud-Chaud » de la série à succès « Commissariat de Tampy », a été victime d’un accident de la circulation. C’était le week-end dernier  sur l'axe Kaya – Ouaga, précisément à Korsimoro. Les occupants du véhicule sont sortis indemnes. 

Assemblée nationale : les députés convoqués pour la première session ordinaire de l’année

 

Par arrêté portant  convocation  de la première  session ordinaire  de l'année  2018, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a convoqué les  députés  pour  la  première session  ordinaire de l'année,  du mercredi 07 mars au lundi 4 juin 2018. L'ouverture de la session est prévue pour le mercredi 07 mars à 16h.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+