REVELATIONS :

REVELATIONS :

Vol présumé d’un chien à La-Todin : le pasteur du village de Baribsi chassé par la population

 Le pasteur du village de Baribsi dans la commune de La-Todin, a été chassé par la population, le dimanche 20 mai dernier. Selon nos informations, l’homme de Dieu aurait accusé la population de cette localité  d’avoir volé son chien, pour faire des rituels. Seulement, son chien est revenu à la maison. Les gens du village se seraient rendus, de ce fait, au temple pour réclamer le départ du maître des lieux.

 Dédougou : une manif des cotonculteurs dispersée

 Des cotonculteurs venus de différentes localités de la province du Mouhoun,  avaient l’intention de marcher sur le gouvernorat de la Boucle du Mouhoun, dans la matinée d’hier, 22 mai 2018. Les mécontents du jour ne pourront pas atteindre leur destination. Car ils ont été dispersés à mi-parcours par les éléments de la Compagnie républicaine de sécurité, à coups de gaz lacrymogènes.

  Contrôle de la Banque commerciale du Burkina : duel final entre Idrissa Nassa et Simon Tiemtoré

 L’information est de notre confrère Jeune Afrique n°2993 de cette semaine. Selon JA, Idrissa Nassa et Simon Tiemtoré s’affrontent pour prendre le contrôle de la Banque commerciale du Burkina Faso : « l’emblématique fondateur du premier groupe bancaire burkinabè, Idrissa Nassa (Coris Bank International), affronte son compatriote Simon Tiemtoré, patron de Lilium Capital, pour le contrôle de 40% du capital de la banque commerciale du Burkina (BCB), détenu actuellement à parts égales par le Burkina Faso et la Libye à travers Libyan Foreign Bank. Les deux hommes d’affaires ont exprimé leur intérêt pour l’opération d’ouverture du capital (17 milliards de F CFA, près de 26 millions d’euros) décidée par les actionnaires en janvier dernier. Le verdict est attendu le 28 mai prochain, lors d’une assemblée générale qui doit approuver les états financiers de l’établissement. Fondé en 2003, il était depuis plusieurs années sous la perfusion des états propriétaires. Ceux-ci ont déjà mobilisé 27 milliards de F CFA ces cinq dernières années pour absorber ses déficits chroniques. L’arrivée d’un partenaire de référence vise à relancer la banque, alors même qu’elle indique avoir renoué avec un résultat bénéficiaire en 2017 ».

 Projet pour le financement de production de films en perspective du FESPACO 2018: les résultats seront connus le 24 mai prochain

 Le ministère de la Culture, des arts et du tourisme organisera une conférence de presse le jeudi 24 mai à 11 h au Centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA) d’une part, pour livrer des résultats de l’appel à projets pour le financement de production de films et d’autre part, expliquer le processus de sélection. En effet, dans le cadre de sa mission d’appui au secteur du cinéma  et de l’audiovisuel, le ministère de la Culture, des arts et du tourisme, avec le soutien du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, sur initiative de l’Union nationale des cinéastes du Burkina (UNCB), a lancé un appel à projets pour le financement de production de films en perspective du FESPACO 2018. Les candidatures ont été reçues du 27 mars 2018 au 16 avril 2018.

  Caméroun : la présidence du Faso courtise le milliardaire Baba Danpullo

 « Thierry Hot, conseiller du président burkinabè, était en mission au Cameroun, la semaine du 7 mai. Il s’y est entretenu avec le milliardaire Baba Danpullo, à la demande de Roch Marc Christian Kaboré. Ce dernier, qui a observé les projets d’investissements de Danpullo au Sénégal, espère convaincre l’industriel d’en faire de même au Burkina. Les deux hommes devraient se rencontrer prochainement ». C’est l’information de Jeune Afrique, dans sa dernière édition.

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+