Header

SANTE, EDUCATION ET EAU AU SAHEL: Des gestes salvateurs de la Fondation Avocet pour le Burkina

SANTE, EDUCATION ET EAU AU SAHEL: Des gestes salvateurs de la Fondation Avocet pour le Burkina

La Fondation Avocet pour le Burkina (FAB) soulage à nouveau les populations riveraines de la mine d’or d’Inata du calvaire qu’ils vivaient pour accéder aux soins, à l’eau potable et à l’éducation.   Elle a réalisé des nouvelles infrastructures sanitaires, scolaires et hydrauliques au profit des habitants  des villages de Tiahiguel, Filio, Gomdé et environnants.  La cérémonie officielle de remise de ces infrastructures, réalisées en 2015 est intervenue le 19 avril 2016 à Tiahiguel, village situé dans la province du Soum.

Le Gouverneur de la région du Sahel, Djibril Lallé (en danfani), procédant à la coupure symbolique du ruban de l’ouverture du dispensaire de Tiahiguel

 

Le regard de Antoine Bamogo,  major du centre  sanitaire du village de Tiahiguel, tourné vers le nouveau bâtiment dont les portes sont hermétiquement fermées ce 17 avril, en dit long sur le calvaire qu’il a vécu depuis son affection dans la commune rurale de Koutougou. En effet, depuis plus de trois ans, M. Bamogo administre des soins à ses patients dans une maisonnette de 16 tôles, bâtie en banco, loin des commodités d’un centre médical moderne digne de ce nom. Désormais, c’est  dans un dispensaire composé de salles d'attente, de consultation, de soins, d'hospitalisation, d'un magasin et d'un bureau, doté de matériels de soins et d’un dépôt de médicaments essentiels génériques. Electrifié en énergie solaire, le dispensaire recevra tous les patients de Tiahiguel et environnants. « Ce nouveau dispensaire va beaucoup améliorer nos conditions de travail. Il  permettra d’accroître la fréquentation et de renforcer la prise en charge de nos patients parce que nous en recevons une vingtaine par jour. C’est une bouffée d’oxygène !», s’exclamait-il, la voix étreinte par l’émotion. Un grand ouf de soulagement pour les femmes enceintes du village de Tiahiguel qui, jadis, donnaient naissance dans une bauge. Outre Tiahiguel, les habitants du village de Filio ont été dotés d’une salle d’hospitalisation disposant de matériels de soins et de médicaments essentiels génériques. En plus du dispensaire dont ils disposent  depuis juillet 2013, ceux de Gomdé, quant à eux, ont bénéficié d’une maternité électrifiée en énergie solaire. Estimées à 61 474 209 F CFA, toutes ces infrastructures sanitaires sont l’œuvre de la Fondation Avocet pour le Burkina (FAB). En effet, installée au pays des Hommes intègres en 2011, la FAB s’est fixée pour objectif de contribuer au développement, à la croissance socio-économique et au mieux-être  des communautés des différentes localités impactées par les activités  de la Société des mines de Bélahourou (SMB), de Goldbelt et du groupe Avocet mining. Fidèle à ces engagements, elle ne cesse de voler au secours de celles-ci, tant sur le plan éducatif, sanitaire qu’en approvisionnement en eau potable. C’est dans cette optique qu’elle a réalisée, courant 2015, des infrastructures sanitaires au profit des communautés riveraines de la mine d’or d’Inata. L’inauguration officielle de ces nouveaux joyaux,  tenue le 19 avril dernier, a connu  la présence du Gouverneur de la région du sahel, Djibril Lallé, et des forces vives de la province du Soum. A cette occasion, la société de distribution et de vente d’hydrocarbures, TOTAL-Burkina, par ailleurs partenaire de la Société des mines de Bélahourou (SMB),  a témoigné de son engagement à soutenir les actions humanitaires. Elle a offert un chèque de 4 290 000 F CFA et des lampes solaires d’une valeur de plus de 4 millions de F CFA aux populations riveraines de la zone d’intervention de la mine d’or d’Inata. De quoi donner des motifs de satisfaction aux bénéficiaires. «C’est un grand soulagement.  Nous remercions la FAB et tout le personnel de la SMB pour leurs innombrables soutiens aux différents villages. Nous souhaitons qu’il y ait plus d’entente et de cohésion entre les populations riveraines et la mine d’or d’Inata afin que nous puissions tous bénéficier des retombées de l’or de notre zone. Nous souhaitons bon vent à la FAB et en particulier à la SMB», a déclaré le porte-parole des bénéficiaires, Amadou Maïga.

« Depuis la création de la fondation, nous avons investi 398 151 117 F CFA dans le social », dixit Eric K. Kossongonona, représentant de la FAB

 

 

Quid de l’éducation et de l’approvisionnement en eau potable ?

 

Plus qu’une œuvre sociale, ces réalisations s’inscrivent, selon le représentant de la FAB, Eric Kusi Kossongonona, par ailleurs directeur de la responsabilité sociale de la SMB, dans le cadre de la responsabilité sociale de la Société des mines de Bélahourou (SMB), de Goldbelt et du groupe Avocet mining.  «C’est une façon de montrer que les sociétés minières contribuent au développement durable des communautés riveraines de leurs zones d’interventions et au-delà, du pays tout entier » a-t-il renchéri.  Au-delà des infrastructures sanitaires, la FAB a fait de l’éducation, son cheval de bataille.  A Folio et Tiahiguel, elle a financé la construction de 2 salles de classes supplémentaires, d’un centre d’alphabétisation et l’électrification en énergie solaire de 9 salles de classes afin d’encourager et faciliter les cours du soir. Mais la FAB n’attend pas s’arrêter là. «Ce n’est pas le dernier geste.  Après une rencontre avec les communautés riveraines, nous nous sommes rendu compte que beaucoup  d’élèves ont des difficultés pour poursuivre leurs études secondaires après le Certificat d’études primaires (CEP) parce que l’établissement le plus proche est à  50 km. C’est pourquoi, nous avons décidé de construire en octobre prochain, un Collège d’enseignement général (CEG) », a promis le représentant de la FAB, Eric K. Kossongonona. Dans les actions de la FAB, la formation professionnelle et l’employabilité des jeunes ne sont pas en reste. En effet, 160 jeunes de la province du Soum, issus majoritairement  des localités riveraines de la mine d’or d’Inata, ont bénéficié des permis de  conduire en 2015. Toute chose qui pourrait leur ouvrir  les portes de l’employabilité. Le coût de ces investissements est estimé à 45  391 000 F CFA. L’eau étant une denrée rare dans le Sahel, la FAB a inscrit ce secteur dans ses actions prioritaires. En termes d’approvisionnement en eau potable, elle a réalisé 5 forages équipés de pompe à motricité humaine et réhabilité 11 autres.

 

137 401 209 de F CFA  investis courant 2015 dans le social

 

MAQUETTE JPZ 31/01/2012 1
Au lieu de cette maternité en banco...
MAQUETTE JPZ 31/01/2012 1
...les femmes de Tiahiguel et environnants donneront vie dans...

 

 

MAQUETTE JPZ 31/01/2012 1
.... ce nouveau dispensaire

 

MAQUETTE JPZ 31/01/2012 1
Du matériel de soins et...

MAQUETTE JPZ 31/01/2012 1
.....des lampes solaires ont été offerts aux populations riveraines de la mine d’Inata

A en croire  M. Kossongonona, bien que les villages de la zone d’impact de la mine soient distancés les uns des autres,  les infrastructures hydrauliques déjà réalisées ont permis à 90% de la population d’accéder à l’eau potable selon les critères du Programme national d’approvisionnement en eau potable et assainissement (PNAEPA).   Pourtant, a-t-il poursuivi, le taux de couverture de la zone en eau potable était de 63% en 2013. Ainsi, ce sont 137 401 209 de F CFA  qui ont été investis courant 2015 dans le social au grand bonheur des communautés riveraines de la mine d’or d’Inata, a-t-il dit. Autant d’actions saluées à leur juste valeur par le Gouverneur de la région du Sahel, Djibril Lallé. Pour la première autorité administrative de la localité,  ce geste démontre une fois de plus que la société des mines de Belahouro, dans l’exploration du métal jaune,  se soucie beaucoup de l’épanouissement des populations de sa zone d’intervention. Invitant tous les bénéficiaires à faire bon usage de ces dons, il a remercié tous les responsables de la fondation pour leurs efforts en faveur du développement des communautés riveraines de la mine d’Inata. Depuis sa création en 2011 jusqu’à ce jour, la FAB a investi plus de 398 151 117 F CFA dans la réalisation d’infrastructures sanitaires, hydrauliques et scolaires au profit des communautés riveraines de la mine d’or d’Inata (NDLR : lire Zoom sur les réalisations de la FAB au profit des communautés riveraines de la mine d’or d’Inata).

Mamouda TANKOANO

Zoom sur les réalisations de la FAB au profit des communautés riveraines de la mine d’or d’Inata

 

* SANTE :

 

- Don d’une ambulance à la commune rurale d’Aribinda

- Don d’un dispensaire à la commune rurale de Koutougou

- Don d’équipements de matériel médicotechnique pour dispensaire à Koutougou

- Don de médicaments essentiels génériques pour le dispensaire de Koutougou

- Equipement d’un centre de santé à Tongomayel

- Don de médicaments génériques pour le centre de santé de Tongomayel

- Don de 350 kits de prise en charge des cas de paludisme grave à Tongomayel et Koutougou

- Don de 200 moustiquaires imprégnées à Tongomayel et Koutougou

- Don d’une maternité pour Koutougou

- Don d’une salle d’hospitalisation pour le CSPS de Tongomayel

- Don d’un dispensaire avec dépôt MEG à Tongomayel

- Electrification d’un CSPS à Koutougou

- Electrification d’un dispensaire à Tongomayel

- Electrification d’un CSPS à Tongomayel

- Construction de latrines et douches pour un CSPS à Koutougou

-Construction de latrines et douches pour un dispensaire à Tongomayel

- Construction de latrines et douches pour un CSPS à Tongomayel

 

*APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE :

 

- Réhabilitation de 12 forages à Tongomayel, Koutougou et Aribinda

- Réalisation de 5 forages à Koutougou et Tongomayel

 

*EDUCATION :

 

- Réfection d’une école primaire à Tongomayel

- Construction de 3 salles de classe, un magasin, un bureau d’enseignant et toilettes externes à Tongomayel, Koutougou et Aribinda

- Construction de 3 logements d’enseignants avec latrines et douches à Aribinda

- Don de matériel didactique et fournitures scolaires à 6 écoles à Tongomayel, Koutougou et Aribinda

- Réparation de mobiliers scolaires dans six écoles de Tongomayel, Koutougou et Aribinda.

- Construction de 2 salles de classes à Tongomayel

- Electrification des salles de classes de 6 villages à Tongomayel, Koutougou et Arbinda

- Construction d’un centre d’alphabétisation à Tongomayel

 

*RENFORCEMENT DE CAPACITES DES COMMUNAUTES :

 

- Opération permis de conduire pour 160 jeunes à Tongomayel, Koutougou et Aribinda

- Formation des auxiliaires de réparateurs de forages à Tongomayel, Koutougou et Aribinda

 

Source : Fondation Avocet pour le Burkina

 

Réalisations des infrastructures sociales par la mine d’or d’Inata : Ce qu’en pensent les populations riveraines

 

Sita Kindo, ex-conseiller  du village de Gomdé

 

MAQUETTE JPZ 31/01/2012 1
« Le manque d’eau se fait toujours sentir »

 

« Nous sommes en bons termes avec la mine d’or d’Inata. C’est grâce à cette bonne collaboration que nous avons bénéficiée d’un CSPS, de logements, d’écoles, de latrines, de forages et de robinets. Nous remercions la SMB pour les réalisations et toutes ces œuvres qui contribuent à notre épanouissement. Mais le manque d’eau se fait toujours sentir. Pour se procurer d’une bonne quantité d’eau à la pompe, il faut de l’aide car le système de pompage nécessite deux à trois personnes. Au niveau des robinets, le débit est faible et les coupures d’eau sont récurrentes».

 

Belem Sarate, ménagère à Gomdé

MAQUETTE JPZ 31/01/2012 1
« Nous souhaitons que la mine  nous finance davantage pour nos activités génératrices de revenus »  

 

«La SMB a consentis beaucoup d’efforts en notre faveur. Avant, beaucoup de femmes accouchaient à domicile sans assistance médicale ou dans une maternité située à une vingtaine de kilomètres du village. Mais aujourd’hui, une maternité digne de ce nom a été construite dans notre village et nous remercions beaucoup  la mine. Néanmoins, nous souhaitons que la mine  nous finance davantage pour nos activités génératrices de revenus».

 

Propos recueillis par M.T.

 

 

FacebookTwitterGoogle+Tumblr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+