SITA SANGARE A PROPOS DES VIOLENCES LORS DU MATCH RCK – USMA : « Ce n’est pas le moment de pointer du doigt qui que ce soit »

SITA SANGARE A PROPOS DES VIOLENCES LORS DU MATCH RCK – USMA : « Ce n’est pas le moment de pointer du doigt qui que ce soit »

Une conférence de presse initiée par le comité exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF), s’est déroulée le vendredi 24 mars 2017 à Ouagadougou. Celle-ci a été dirigée par son président le colonel Sita Sangaré et a porté sur plusieurs sujets.

La coupe de l’Assemblée nationale pour les petites catégories, le match RCK – USMA lors des 16e de finales retour de la ligue des champions CAF, les entraîneurs de certaines catégories des Etalons, les matchs amicaux des Etalons pendant les dates FIFA. Ce sont entre autres, des sujets abordés par le colonel Sita Sangaré, président de la Fédération burkinabè de football (FBF) lors d’une conférence de presse tenue le 24 mars dernier à Ouagadougou. Sur une question au sujet de la part de responsabilité des uns et des autres suite aux incidents qui ont émaillé la rencontre RCK – USMA du 18 mars 2017 à Ouagadougou, le colonel Sita Sangaré indique que ce n’est pas le moment de pointer du doigt qui que ce soit. Mais, il a tenu à relever que les personnes, qui viennent au stade pour commettre des actes de vandalisme, sont des hooligans tout en précisant que l’agression a commencé sur la pelouse par des officiels et les hooligans, affirme-t-il, ont saisi l’occasion. Par correspondance, le président de la FBF nous apprend que la CAF a écrit à l’instance du football burkinabè afin de lui faire savoir que le jury disciplinaire va se pencher le 3 avril prochain sur les différents rapports du match RCK – USMA et qu’il lui a demandé d’en produire également. Ce qui, dit-il, devait être achevé et acheminé à la CAF le jour de la conférence de presse. Et le colonel Sita Sangaré de souligner que la FBF a ouvert une enquête à l’issue de laquelle, elle va prendre des mesures. Auparavant, il a confié qu’avant le match, des dispositions sécuritaires ont été prises et pour la circonstance, les éléments des forces de sécurité devaient doubler. Pour ce qui est de la coupe de l’Assemblée nationale dont le lancement a eu lieu le samedi 25 mars dernier, le colonel Sita Sangaré a indiqué qu’il s’agit d’une compétition destinée aux catégories des minimes et des cadets avec 231 équipes engagées dans les 45 provinces.

En parlant de petites catégories, les Hommes de médias sont revenus sur la question des entraîneurs des Etalons cadets et juniors. Pour ce qui est de la dernière catégorie citée, le président de la FBF fait savoir que le contrat du technicien Moussa Sanogo « Falcao » arrivant à terme à la fin de ce mois de mars. Il lui a été signifié que celui-ci ne sera pas renouvelé. Son successeur n’est autre que Séraphin Dargani précédemment coach des Etalons cadets. Pour le colonel Sita Sangaré, c’est poursuivre dans une logique avec Séraphin Dargani qui retrouvera, en principe, la plupart de ses cadets en juniors. Et pour les Etalons cadets, l’encadrement technique est confié à Seydou Zerbo « Krol » qui va ainsi tenter une nouvelle aventure avec les plus jeunes. Pour ce qui est de la CAN Gabon 2017 où le Burkina a occupé la troisième place, synonyme d’un pactole d’un peu plus de 900 millions de F CFA, le président de la FBF a avoué que la totalité de la somme a été perçue et que 350 millions de F CFA a servi au financement des championnats nationaux de première et deuxième divisions parce que n’ayant rien reçu jusqu’à présent du ministère des Sports et des loisirs. Pour le reste, le colonel Sita Sangaré fait savoir que l’argent va servir à la clôture de certains terrains d’entraînements utilisés pour des matchs des différents championnats et à la clôture de certains terrains de l’intérieur du pays. Et concernant les matchs amicaux, si les Etalons A ont pu livrer et perdre un match face aux Lions de l’Atlas par 2 buts à 0, il ne sera plus question du deuxième match qui était prévu contre le Nigeria à Londres en Angleterre ce lundi 27 mars. La raison est que bon nombre de joueurs burkinabè n’ont pu obtenir le visa et le colonel Sita Sangaré a saisi l’occasion pour répondre à une question sur un match amical sollicité par le Chili en juillet prochain dans ce pays. A ce sujet et après avis du sélectionneur national Paulo Duarte, ils ont fait le constat que c’est une très longue distance qui ne fera pas l’affaire des joueurs et qu’ils sont en train de voir s’il est possible que cette rencontre amicale se déroule pourquoi pas en Europe.

Antoine BATTIONO

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+