SONAPOST:Un concours de la meilleure agence prévu pour 2015

SONAPOST:Un concours de la meilleure agence prévu pour 2015

La traditionnelle rencontre annuelle entre le directeur général de la SONAPOST, Salam Sanfo, et les chefs d’agences de la région du Centre s’est déroulée dans la journée du 25 juillet 2014, à Koudougou. Après une journée de travail bien chargée, la cérémonie de clôture est intervenue  à 20 h, présidée par le DG himself, devant 36 receveurs baptisés chefs d’agences. Bilan des activités du premier trimestre de 2014, résultats enregistrés au titre de l’année 2013, ont été, entre autres, les points abordés. Pour l’occasion, le DG a annoncé l’organisation d’un concours de la meilleure agence pour 2015. C’est visiblement très satisfaits que les participants se sont quittés tout en promettant d’œuvrer pour le rayonnement de l’entreprise.

 

Toutes les agences doivent se préparer pour décrocher le prix du concours de la meilleure agence prévu pour démarrer en 2015. A en croire en tout cas le directeur général de la Société nationale des postes (SONAPOST), Salam Sanfo, qui a donné l’information au cours de sa rencontre avec 36   chefs d’agences, 6 directeurs centraux, un directeur régional, un chef de département, un chef de projet manuel de procédures, 5 chefs de divisions et 2 secrétaires, le 25 juillet dernier à Koudougou. L’objectif de la rencontre était, pour ces derniers, de faire le bilan des activités réalisées durant le premier semestre de 2014 et des résultats enregistrés au titre de l’exercice 2013, et de communiquer des informations actualisées sur les grands dossiers et projets en cours. Véritable tribune d’expression, il était aussi question pour chaque acteur   d’exposer les difficultés   d’exploitation rencontrées sur le réseau. A ce niveau, les participants ont égrainé un chapelet de préoccupations et de doléances qui se résument, entre autres, à la faible réactivité de la SONAPOST par rapport à la signature des partenaires dans le domaine des transferts de fonds et du produit post « wari » ; aux problèmes d’électricité et d’étanchéité ; à la question de l’électrification de l’agence de Kossovo ; à la possibilité de décentraliser le règlement des factures au profit des pharmacies situées en province ; à la clôture et à la dotation de l’agence de Koudougou en groupe électrogène et en onduleur. Même si des efforts restent à faire, les participants ont   cependant reconnu que beaucoup de choses ont déjà été faites.

Faire de la SONAPOST une référence

Ils ont salué la tenue de la rencontre qui a permis l’amélioration effective des rapports entre les acteurs sur le terrain et le renforcement de leurs capacités. A cet effet, ils ont, par la voix de Madina Bouda, promis au premier responsable de l’entreprise, Salam Sanfo, de travailler pour le rayonnement de la structure et se sont engagés à faire de la SONAPOST une référence en matière de prestations au grand bonheur de la clientèle   et un cadre idéal d’expression pour les agents   conformément aux orientations du plan stratégique 2013-2022. Des propos auxquels le DG n’est pas resté indifférent, lui qui a tenu d’ailleurs à saluer l’esprit de courtoisie, de franchise et de convivialité qui a régné au cours de la rencontre. Face aux préoccupations  et recommandations formulées, il a dit avoir pris bonne note. Il faut noter qu’en 2013, la SONAPOST   a réalisé un résultat historique de 2 373 423 357 F CFA, soit une progression de 37, 76% par rapport à l’exercice 2014.

Aussi, lors de la première rencontre   entre les   chefs d’agences et le directeur général de la SONAPOST, Salam Sanfo, le 2 août 2013, après deux ans de rupture, l’institutionnalisation de la rencontre figurait en tête des recommandations faites par les participants. Ce point parmi tant d’autres a sans doute reçu un écho favorable, en témoigne la tenue de la deuxième rencontre,   le 25 juillet dernier à Koudougou, après celle de la région postale de Bobo-Dioulasso. «Je traduis ma reconnaissance et celle des chefs d’agences pour l’institutionnalisation d’un cadre d’échanges formalisé entre le directeur général et les chefs d’agences», a laissé entendre le directeur régional du Centre, Christophe Nayiré.

Modeste BATIONO

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+