USCO DE BANFORA : Le président N’Gollo Drissa Ouattara rend le tablier

USCO DE BANFORA : Le président N’Gollo Drissa Ouattara rend le tablier

Le président de l’Union sportive de la Comoé (USCO), N’Gollo Drissa Ouattara, a rendu le tablier le 5 septembre dernier dans l’après-midi. Il a fait l’annonce de sa démission et celle des autres membres de son bureau depuis Paris, capitale de la France, où il séjourne depuis quelques jours.

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la décision de N’Gollo Drissa Ouattara de rendre le tablier fait suite à la réception d’une lettre de rappel que le président de la Ligue régionale de football des Cascades, Youssouf Dramé, lui a adressée le 5 septembre dernier. Dans cette correspondance dont le gouverneur, le président de la FBF, le DR des Sports des Cascades et le Bureau des supporters sont ampliataires, Youssouf Dramé attire l’attention du président de l’USCO sur la fin de son mandat, avec celle de la saison sportive 2016-2017. Après l’avoir félicité pour la victoire du club face à l’EFO lors de la dernière journée du Faso foot et pour le maintien inespéré du club en D1, le président de la Ligue invite N’Gollo Drissa Ouattara au respect strict des textes régissant le bon fonctionnement du club que sont les statuts et le règlement intérieur. En clair, il lui demande de prendre les dispositions nécessaires pour la restructuration du club dans un délai assez raisonnable et cela, pour une meilleure participation au Championnat national qui démarre le 2 octobre  prochain. Se référant à l’article 16 du titre 2 des statuts et règlement,

Youssouf Dramé fait noter au président de l’USCO que son mandat de 4 ans étant arrivé à expiration avec la fin de la saison sportive 2016-2017, il doit par voie de conséquence prendre des dispositions en vue de la restructuration du club dans un délai raisonnable, car le démarrage du Championnat national est prévu pour le 21 octobre prochain. Il n’en fallait pas plus pour mettre le président de l’USCO dans tous ses états. En effet, en réaction à cette correspondance du président de la Ligue qu’il accuse de ramer pour évincer le bureau actuel de l’USCO, N’Gollo Drissa Ouattara a choisi de rendre le tablier, car il estime que la Ligue avec laquelle le bureau de l’USCO est en bisbilles depuis sa mise en place, en fait trop. Et c’est depuis Paris qu’il a, par correspondance téléphonique, annoncé sa démission à la presse. A l’autre bout du fil depuis l’Hexagone donc, le président de l’USCO atteste avoir été joint au téléphone par ses collaborateurs pour s’entendre dire que la Ligue leur a adressé une lettre dans laquelle elle fait cas de l’échéance de  leur mandat. « Comme elle nous demande de renouveler le bureau pendant que je séjourne à Paris pour un mois entier, et au regard des multiples tâches que la Ligue énumère et qu’il faut, selon elle, nécessairement faire  avant le début du Championnat, tel le recrutement de nouveaux joueurs, je préfère rendre ma démission. Visiblement, il m’est difficile de rentrer dans un mois et faire tout cela dans le délai qui m’est imparti. L’USCO est l’équipe de toute la région des Cascades et en tant que fils de la région, je suis pour la bonne marche de l’USCO. Je ne serai plus candidat à ma succession. J’invite seulement les fils et les filles de la région à trouver un président consensuel au club, que nous allons tous accompagner. Et dès mon retour, je ferai la passation de service. Pour ma part, je remercie tous ceux qui nous ont assistés durant ces quatre ans passés à la tête de l’USCO ». Si le président de l’USCO semble dire les choses à demi-mot, cela n’est pas le cas de ses collaborateurs qui estiment être  victimes de manigances de ladite Ligue et de certains hommes politiques. Pour le trésorier du club par exemple, Amidou Traoré, la Ligue n’est pas dans son rôle en adressant une telle lettre de rappel. « Est-ce à la Ligue de nous rappeler que notre mandat est fini ? Si elle le fait, c’est peut-être parce qu’il y a urgence quelque part. Et même si cela est normal, comment peut-elle nous demander de recruter des joueurs, prendre des entraîneurs et de partir ? Nous avons certes des contacts à Abidjan, Bamako, Ouagadougou et Koudougou d’où des joueurs étaient prêts à nous rejoindre, mais dans ces conditions, croyez-vous que nous allons poursuivre ces contacts ? » Selon le trésorier Traoré, l’AG  a été programmée pour le 16 septembre 2017. « Nous avons notifié cela au président qui  nous a dit qu’il se trouve actuellement en France ». Peut-on tenir l’AG en son absence ? S’interroge Amidou Traoré qui estime que les échauffourées entre l’USCO et la Ligue depuis la mise en place de celle-ci, sont pour quelque chose dans cette attitude du président. « Il est vrai que pendant la mise en place de la Ligue, il y a eu des incompréhensions entre nous, si bien qu’aucun membre de l’USCO ne figure dans le bureau de la Ligue. Mais, en bons sportifs, nous avons mis une croix là-dessus et nous avons toujours collaboré avec la Ligue. Mais, nous nous rendons compte que de son côté, ce n’est pas le cas ». Sory Pélé, un autre membre du staff managérial de l’USCO, martèle que le bureau de l’USCO a toujours été combattu depuis que la Fédération a décidé d’accorder une subvention aux clubs. « Nous sentons que nous sommes contestés. Nous avons rencontré beaucoup de problèmes à la tête de l’USCO. Alors, il n’y a pas de honte donc à rendre le tablier et laisser la place à ceux qui estiment qu’ils peuvent faire mieux ». A entendre les dirigeants du club, une pétition serait en train d’être signée en ville pour demander leur départ et même un bureau transitoire serait déjà mis en place.

Joint également au téléphone, le président de la Ligue de football des Cascades, Youssouf Dramé, dit que  comme tout le monde, ils ont appris par la voix des ondes que le bureau de l’USCO démissionne. « Pour nous, c’est tout comme une rumeur, car nous attendons de recevoir une correspondance écrite de leur démission avant d’aviser », a lancé M. Dramé qui estime, contrairement à ce que pensent les dirigeants de l’USCO,  que la Ligue est dans son rôle. « Ils peuvent se renseigner comme nous l’avons fait auprès d’autres Ligues sœurs, telle celle des Hauts-Bassins et ils se rendront compte que nous ne sommes pas en porte-à-faux avec les textes ». Pour Youssouf Dramé, la situation se présente comme si le bureau de l’USCO veut mettre les acteurs devant le fait accompli. « Ils sont en fin de mandat et au lieu d’organiser l’AG comme l’exigent les textes pour voir s’ils ont toujours l’onction des supporters, ils sont en train de recruter des joueurs et entraîneurs », a-t-il dit.

 

Mamoudou TRAORE

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Google+