A la uneOmbre et lumière

60E ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE

Les festivités toujours maintenues sauf…

Dans la soirée du 13 mai 2020, au Service d’information du gouvernement (SIG), s’est tenu un point de presse du gouvernement, animé par son porte-parole, Remis Fulgance Djandjinou. L’on peut retenir de cette rencontre avec les Hommes de médias, que les festivités marquant le 60e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, se tiendront sauf cas de force majeure.

L’information selon laquelle les festivités marquant l’anniversaire des 60 ans d’indépendance du pays des Hommes intègres se tiendront cette année malgré l’épidémie, a été donnée dans la soirée du 13 mai 2020 et ce, suite à la question d’un journaliste soucieux du niveau d’exécution des travaux entrant dans le cadre de ces festivités à Banfora. «  Les chantiers sont toujours prévus. Il y a des réaménagements budgétaires qui sont en cours actuellement. Mais on espère tous que dans quelques mois, nous seront sortis de la crise et comme l’a dit le Premier ministre, nous devrons vivre avec le Covid-19», a indiqué Remis Fulgance Djandjinou, ministre de la Communication. Et d’être on ne peut plus confiant : « le 60e anniversaire est quand même relativement important pour un pays. Sauf cas de force majeure, nous devons travailler pour que cela se tienne ».Toujours dans la dynamique de vivre avec le Covid-19, le ministre de la Communication a rassuré que les concours directs auront lieu. « Le pays continue de fonctionner. On essaye de reprendre les choses avec bien sûr le Covid-19. C’est pourquoi les mesures- barrières sont importantes », a-t-il ajouté, parlant des concours, un autre aspect, en l’occurrence ceux organisés pour les travailleurs de l’Etat, c’est-à-dire les concours professionnels. A ce point de presse du gouvernement, le ministre de la Communication a annoncé l’adoption d’un décret qui concerne ce type de concours. Désormais, les concours professionnels se feront en ligne et prennent en compte les aspects suivants: le dépôt, l’administration des épreuves et la correction. « L’idéal, c’est que dans les deux jours qui suivent la composition, le résultat soit connu. Tout ne peut pas se faire en même temps. Cela va être de façon progressive sur un certain nombre de concours professionnels. Les gens seront regroupés pour composer sur des ordinateurs », a expliqué le porte-parole du gouvernement. Et de justifier cette trouvaille du ministère de la Fonction publique : « Cela facilitera l’organisation, il y aura une plus grande transparence et on aura aussi un gain de temps et d’argent ».

« Une bonne partie des contaminés au Covud-19 ont moins de 34 ans »

Quant à la question sur la gestion actuelle de l’épidémie du Covid-19, le ministre de la Communication a fait savoir que le point de l’épidémie et du plan de riposte, surtout concernant les plans de riposte régionaux, a été fait au Conseil des ministres. Et pour faire savoir que la maladie n’épargne personne, notamment la frange jeune qui est composée de ceux-là qui sont vraisemblablement dans une posture de défiance de l’Etat en ce qui concerne le respect des mesures- barrières, le ministre de la Communication leur a adressé un message : « Une bonne partie des contaminés ont moins de 34 ans, selon un exposé du Dr Bicaba ». Pour le couvre-feu, le ministre de la Communication a fait savoir à ce point de presse, qu’il n’y a aucun décret qui lève le couvre-feu. Une façon pour lui, d’envoyer un message à ceux qui souhaitent la levée de celui-ci.
Sur la question des documents officiels qui se retrouvent sur la toile, le ministre de la Communication a indiqué que c’est un climat d’ensemble dans lequel les acteurs ont besoin de se jouer les «  grands » chercheurs de l’information. Et que d’autres ont besoin de fragiliser l’action gouvernementale. Mais pour certains, c’est juste donner l’information aux acteurs. « Il faut travailler à sécuriser les documents. C’est un défi sur lequel il faut être de plus en plus performant », a laissé entendre Remis Fulgance Djandjinou.

Boureima KINDO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Google+
Fermer